[Podcast] Jeu de rôle traditionnel, mon amour

[Podcast Outsider Game Design Jeu de Rôle N°61] JDR traditionnel mon amour #1/4 : Mais c’est quoi le JDR traditionnel au juste ?

Et s’il était temps de faire notre coming-out tradi ? Voici le numéro 1/4 de la série « Jeu de rôle traditionnel mon amour » où avec Magnamagister, nous faisons le tour de ce que nous aimons dans le jeu de rôle traditionnel et nous nous penchons sur son évolution !

Dans cette première partie, on se demande : Au juste, c’est quoi le jeu de rôle traditionnel ?

Et vous, quelle définition avez-vous de la forme la plus classique du jeu de rôle ? Quels en sont pour vous les qualités et les défauts ?

(temps de lecture : 3 mn, temps d’écoute : 2h)

Lire / télécharger le mp3

Voir sur youtube

N.B : Ce podcast a été enregistré le 11/07/17. Mais le JDR tradi, ça se périme pas !

Diacritica, cc-by-sa

Crédits :

Jingle : Komiku, tirés de l’album Poupi’s incredible adventures ! – 01 Opening !, licence cc-by

Plan / Bibliographie :

1. Présentation du sujet

Comment on hybride le jdr traditionnel avec les autres pratiques, avec pour point de départ une définition du jeu de rôle traditionnel

Pour aller plus loin :

Podcast Radio Rôliste, Discussion avec La Cellule : le JDR traditionnel, un plaisir coupable ?

Vivien Féasson, Jdr tradi 1 : « Tu tombes dans les escaliers » ou la mort du ridicule, sur Contes et Histoire à vivre

Vivien Féasson, Le tradi, part 2 : de héros en zéros, sur Contes et Histoire à vivre

2. Présentation des chroniqueurs

Pourquoi le sujet vous intéresse et vous concerne ?

3. Pourquoi revient-on toujours au jdr tradi ?

Définition du JDR tradi (dans la caricature) :

Un JDR tradi est un JDR qui regroupe un certain nombre de ces composantes :

+ avec MJ qui contrôle le décor et les figurants la plupart du temps ;

+ joueuses qui contrôlent leur personnage la plupart du temps ;

+ tactique ;

+ jeu à mission ;

+ carac-compétence ;

+ SF-fantastique-fantasy ;

+ profond ;

+ Les règles ne sont pas forcément très soudées à l’univers ;

+ jeu d’évasion ;

+ jeu de divertissement

+belliciste ;

+ où l’arbitrage se place au-dessus des règles ;

+ jeu à scénario ;

+ règles complexes ;

+ format livre ;

+ absence de tropos (tu peux tout faire, pas de récit-type) ;

+ jeu à personnages groupés ;

+ jeu qui est la somme de la base et de pratiques transversales

+ jeu équilibré (par les stats des adversaires ou les modifs du MJ au pied levé) ;

+ jeu avec une lutte contre une adversité ;

+ jeu avec écran ;

+ Le MJ est placé en bout de table ;

+ le jeu laisse les joueuses libres de faire des choix de game design mais évite de leur donner des conseils dans ce sens (sous peine d’échouer à vendre sa gamme)

Pour aller plus loin :

[Vidéo] Coralie David, Engager la créativité narrative et diégétique des joueuses, conférence lors du Colloque sur le jeu de rôle « Engagements et résistances », 2017

[Vidéo] Histoires au coin du d20 : Warhammer, la guerre du saucisson

[Vidéo] Isabelle Périer, Pour une poétique des valeurs en jeu de rôle

[Podcast] La Cellule : System Does Matter et Règle d’Or (Partie 1)

[Podcast] La Cellule : System Does Matter et Règle d’Or (Partie 2)

[Article] M.J. Young, Théorie 101 – 2e partie : Le Truc Impossible Avant Le Petit Déj’

[Article] Grégory Pogorzelski, Tous dans le minivan

[Article + Podcast] Thomas Munier, Intensité et profondeur

[Article] Tiramisù, Le phénomène de la carte postale

[Blog] Grognardia, par James Maliszewski

Liste de ses qualités (qui peuvent être autant de défauts) :

+ L’asymétrie de narration, d’adversité et d’effort permet l’immersion des joueuses ;

+ La contrainte de narration permet la liberté d’action ;

+ La préparation écrite ou mentale permet la fluidité ;

+ La campagne et l’univers et les règles larges et souples permettent la profondeur :

+ Théorie de l’engagement : une seule personne de la table a besoin de bosser mais celle-ci s’en trouve intellectuellement ou socialement valorisée ;

+ Les thèmes sont confortables et escapistes…

Ce sont les mêmes raisons pour lesquelles d’autres se détournent du jeu tradi !

Pour aller plus loin :

Alessandro Piroddi : Indie Games are Missing the Target

/!\ hiérarchiser les jeux, c’est hiérarchiser les joueuses.

C’est du jdr (tradi ou non) si leurs pratiquantes estiment que c’en est.

4 commentaires sur “[Podcast] Jeu de rôle traditionnel, mon amour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s