Les Os de Hurlevent

LES OS DE HURLEVENT

Le retour sur une partie intense des Sentes dans un château… De quoi vous donner un aperçu de ce qui vous attend (en plus champêtre) sur la prochaine session, La ZAD des Tréfonds !

(temps de lecture : 3 min)

Joué le 04/09/2022

Le jeu : Les Sentes, drames forestiers dans une réalité sorcière (jeu de rôle et GN)

1024px-Tatiana_Moukhine-Robert_Hossein.jpg
Crédits : Boulieu, domaine public

Du coup, un petit retour sur la session des Sentes que j’ai organisée ce Week-end avec Cynthia (aka physics is fun)

Le lieu :

On jouait dans le parc d’un château donc vraiment un lieu immense avec pas mal d’espace différent : forêt, pelouse, verrière, reste de mur, bassin vide… Ça nous a donné beaucoup d’idée pour les différents lieux et ça nous a permis de jouer à fond avec le décors.

Le timing  :

On jouait en fin de week-end le dimanche vers 11h et j’avais peur que les gens soient exténués par les deux rondes de GN précédentes dont une avaient particulièrement était intense mais au final, les sentes convenaient parfaitement à ce moment parce qu’elle offre un lâcher prise parfait et ne demande pas de placer  son perso en maître de marionnette plein de réflexion politique intense….

Les joueuses

Globalement on était 4 sur 12 à avoir déjà joué les Sentes (ou un de leur dérivé type Nacha Mechta) le reste était constitué d’habitué?es du GN et de trois novices qui n’avaient joué que les GN du week-end. On a eu 3 annulations à l’avance par des gens qui finalement ne se sentaient pas de jouer et perso, je trouve ça très bien d’avoir l’honnêteté de refuser un jeu plutôt que de se forcer… Et vu la modularité des Sentes, ça ne posait pas de gros problèmes.

« Le Scenario » :

On a écrit à l’avance des pré-tirés et des lieux et sélectionné un certains nombre de rituels que les gens pouvaient rajouter. Le but c’était que les gens puissent se sentir libre sans forcément être perdus par la profusion d’infos qu’on peut avoir en lisant les Sentes.

Du coup, le contexte s’appelait Les Os de Hurlevent. On avait trois communautés : les Aubergistes (en place depuis longtemps) les Coloniâtres (tentant de s’implanter) et les Expiatistes nouvellement arrivés. Toutes ces communautés vivaient sur une Lande battues par les vents où de gigantesques Os poussaient transperçant leurs corps et leurs cœurs.

Dans chacune de ces communautés il y avaient à chaque fois un personnage « chasseur »  :
– très hostile au progrès et aux autres pour les aubergistes
– protecteur pour celui des coloniâtres
– roublard bravant l’interdit pour celui des expiatistes.
Il y avait aussi dans chaque communautés un personnage avec une vision spécifique de la mémoire :
– prompt à faire brûler le passé pour les aubergistes
– conservant tout de manière technologique pour les coloniâtres
– tissant des toiles de souvenir pour les expiatistes.

D’autres personnages étaient aussi présent et les relations étaient toutes très marquées d’amour-haine.

La partie :

C’était incroyable ! Mis à part Nacha Mechta, je n’avais jamais vraiment joué aux Sentes en physique et là j’ai vu la force que ça peut prendre. Les gens courraient dans le pré, se roulaient sur le sol pour sentir l’odeur de la terre, dansaient seul?es dans le vent…
Les rituels avaient aussi un sens beaucoup plus fort, les gens se tournaient autour en psalmodiant, buvaient de l’eau teintée de sang puisée dans le bassin, se couchaient sur des arbres…
Vraiment c’était très impressionnant et le jeu physique permet un jeu interne incroyable. J’ai passé les 3 premières minutes à maudire une des communautés seule dans un bassin vide et ça marchait très très bien.
Je pense que tu connais tout ça, mais après tant de parties en virtuel, j’ai vraiment eu l’impression de redécouvrir les Sentes.
On a eu beaucoup de changement de nom au cours du jeu (c’est une constante des parties que je joue, mais je n’arrive pas à savoir si c’est usuel). [Note de Thomas : si, c’est assez usuel 🙂 ]
La partie à duré un peu près 1h30 hors brief ce qui a fait qu’on a eue aucune baisse d’intensité mais nous a un peu empêché d’organiser un temps fort tellement les gens étaient pris dans le jeu de leur perso.

Autre gros avantage du physique, en cours de partie je me suis rendu compte que je loupais des pans entiers du jeu et ça donnait une expérience très sensible, très personnelle du jeu ce qui je trouve est assez incroyable.
Bref, je pourrais encore en parler longtemps (ça m’a aussi fais énormément réfléchir sur comment les Sentes se placent vis à vis de la murder « traditionnelle ») mais voilà, je pense que les Sentes m’ont vraiment montré leur force et c’était incroyablement beau. Et sans vouloir parler à la place des autres joueuses, je pense que je ne suis pas la seule !

Un commentaire sur “Les Os de Hurlevent

  1. Les Sentes continuent à être jouées en présentiel sans moi : ça fait plaisir !
    Retrouvez par ailleurs une autre partie en présentiel sans moi le 24/09/22 à Poitiers : https://outsiderart.blog/2022/08/25/24-septembre-une-partie-du-gn-les-sentes-au-festival-ultavia-a-poitiers/
    Et avec moi les 8-9 octobre à Treillières (44) avec La ZAD des Tréfonds ! https://outsiderart.blog/2022/08/23/8-9-octobre-2022-gn-la-zad-des-trefonds-treillieres-44/

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s