Mechaforestiers

MECHAFORESTIERS

Une heure d’Evangelion à la sauce horlas et dilemmes moraux !

(temps de lecture : 2 min)

Joué le 13/10/2018 au festival de jeu de Noyal-Pontivy

Le jeu : Inflorenza Minima, contes cruels dans la forêt de Millevaux

3786698220_1efa161534_c.jpg
Kim Roberts, cc-by-nd

L’histoire :

Donc ça me grattait depuis un moment de refaire du Millevaux mechas. Je me suis décidé avec deux amis en convention, on a joué très vite, avec Inflorenza Minima. L’idée, c’est qu’il fallait que les PJ soient tous des ados (12-16 ans) parce que les mechas, d’anciennes reliques ne fonctionnent qu’avec les ondes cérébrales des ados, avec leur type d’émotions, le type d’égrégore qu’ils dégagent. L’organisation qui avait récupéré des mechas s’appelait l’Ordre Noir (en réalité, il s’agissait de Corax, je me préparais à le révéler pour voir comment les PJ réagiraient à cette révélation), et le but de cet Ordre, c’est officiellement de lutter contre la menace horla devenue omniprésente, avec des horlas de petite taille, mais aussi des horlas gigantesques ou des nuées de horlas.

J’avais deux PJ, j’ai demandé à chacun d’imaginer un PNJ ado avec le type de lien qu’il entretenait avec lui.

Il y a eu une phase d’entraînement avec un mentor doux et un formateur dur.

Quand il a fallu faire la connexion neurale au mecha, les formateurs ont prévenu que c’était hyper douloureux. À côté de chaque ado, il y avait un bouton pour prendre la douleur d’un autre ado (on ne pouvait appuyer qu’une fois sur le bouton). Lors de l’appairage entre le pilote et son mecha, on avait une réminiscence d’un souvenir traumatique (souvenir alors construit sur le pouce avec les joueuses).

Il y a eu ensuite un vol censé être d’entraînement, mais confrontation avec un gros parti de horlas s’en prenant à une caravane. les PJ ont choisi d’aller à l’affrontement malgré leur inexpérience et le fait que le formateur leur disait de rentrer à la base. L’un des PJ s’est concentré sur le fait de sauver les enfants de la caravane. Il a eu besoin de booster son mecha, et ce faisant a dû sacrifier un souvenir précieux.

L’autre PJ a effectué le tir de barrage contre le gros de la masse horlas avec deux PNJ. Il s’est rendu compte que toute l’escouade ne pourrait rentrer sauve. Il a décidé de concentrer ses tirs de couverture sur le PNJ qu’il aimait le plus et du coup le PNJ qu’il aimait le moins s’est fait descendre.

Les horlas : un à taille humaine, corps de mante noire, visage humain cloué sur sa tête, la Némésis du groupe car il a tué les parents des ados

un horla colossal arachnoïde avec des grappes de crânes humains attachés à ses pattes

une nuée de horlas chauve-souris à tête de loup.