L’oiseau humide

L’OISEAU HUMIDE

Une partie avec votre serviteur en invité ! Un récit et une partie enregistrée par Claude Féry.

(temps de lecture : 2 min ; temps d’écoute : 1h19)

Joué le 01/12/2019 lors de la Tournée Paris est Millevaux

Le jeu : Sève la durée du oui, gamins du bois confrontés aux beautés et aux horreurs du sauvage, par Claude Féry

Lire / télécharger l’audio

27974089167_c39c210a69_z.jpg
stanze, cc-by-sa, sur flickr.com

Lorsque j’ai mangé cet oiseau humide, je me suis sentie différente.
Un tourbillon m’a prise et plus rien n’a été comme avant…

Arjuna Khan, dans l’Almanach

Le contexte :

Aujourd’hui, en marge de la tournée Paris est Millevaux, nous avons eu le plaisir de compter à notre table Thomas Munier. Nous avons cheminé aux côtés de Melocoton et Boule d’Or à la recherche de l’oiseau humide. Une très belle expérience, une session  très libre et riche en beaux moments.

Retour de Thomas :

Une partie chez Claude Féry avec ses joueuses habituelles. J’avais l’impression de pénétrer dans le saint des saints. Je suis tous leurs enregistrement de partie, et entre ça et les photos du lieu de jeu, c’était vraiment grisant d’avoir le privilège de jouer avec eux, dans la fameuse cave où se passe leur infinie campagne qui revisite Millevaux avec un angle poétique et enfantin. L’aspect narration partagée de Sève la durée du oui nous a permis de vivre une belle et sombre aventure avec beaucoup de convergence, avec tous les objets à manipuler, notamment la pelote de laine qui symbolisait mon personnage et le reliait à ses proches qu’il avait peur de perdre. Encore une expérience qui m’apporte beaucoup de gratitude d’avoir une telle communauté autour de Millevaux.

51999038163_64eea50a0c_z.jpg
De gauche à droite : Mathieu Féry, Alex Begyn, Xavier Féry. Photo : Claude Féry, par courtoisie

Commentaires de Thomas après écoute :

A. Je le savais déjà pour en avoir discuté avec toi, mais à l’écoute de la partie, je m’en rends encore plus compte, il y a évidemment énormément de non verbal qui ne passe pas à l’écoute, notamment les moments où Xavier fait des signes de sécurité émotionnelle. Ce n’est certainement pas une injonction à les supprimer car au contraire ils sont très importants et permettent vos parties sans méta audio qui fait que les actual play des Féry sont ce qui se rapproche le plus de la fiction radiophonique à ma connaissance, et de loin. [voir article Pourquoi les actual play de Claude Féry sont mes préférés]

B. Peux -tu me rappeler ce que sont des tofés que cuisine la mémé ?

51998983056_7bca029430_z.jpg
Claude Féry et Thomas Munier. Photo : Mathieu Féry, par courtoisie

Claude :

B. Des pommes de terre cuites à l’étouffé et ensuite saisies brièvement avant le service pour le croquant (recette de ma défunte grand-mère de Gérardmer).
Cette scène pour moi était ancrée de mes souvenirs d’enfance, la soupe et les toffés, à presque nuit, au retour de la ferme d’une amie de ma mère, sur les hauts.
Après 5 kilomètres dans la neige et le froid, c’est un festin

Thomas :

ah mais oui je vois ce que c’est ! Dans la plaine, on appelait ça des pommes de terres à l’étouffé en effet.
je vais recycler ça pour Dans le mufle des Vosges, c’est tellement vosgien 🙂

Un commentaire sur “L’oiseau humide

  1. J’ai déjà pu vous diffuser des actual plays où je joue avec Claude Féry, mais c’était la première fois que je jouais à son domicile, dans le cadre de sa campagne, avec Xavier et Alex (j’avais déjà joué avec Mathieu), bref dans son dispositif habituel ! C’est donc un témoignage qui m’est très précieux et j’espère que vous allez apprécier la rencontre.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s