Le vieil homme et la femme aux cicatrices

LE VIEIL HOMME ET LA FEMME AUX CICATRICES

Deux parties marquées par la présence du voyage et des thèmes de Millevaux. Un récit par Nimaël

(temps de lecture : 2 min)

Joué le 29/08/20

Le jeu : Oriente, perdre ses repères en traversant la forêt de Millevaux

50396246733_acf8d55cf8_o.jpg
miranda nelson, cc-by-nc

On a joué à Oriente avec mon pote, et c’était très très bien ! On a fait deux parties d’affilée, la première avec une joueuse, et la seconde avec un joueur

Dans la première Oriente était un vieil homme pas complètement humain, qui était censé nous amener à la sortie de la forêt, mais qui surtout fuyait des chasseurs de monstres pour protéger sa fille (ou une enfant qu’il avait enlevée) qui se transformait en horla.
Dans la seconde Oriente était une femme couverte de cicatrices, qui devait nous amener à la blanche cité d’Angelius. Même si elle en connaissait le chemin, c’est une cité qu’elle n’a jamais pu trouver car Angelius ne se montre qu’à celleux qu’elle juge digne. Finalement, nous sommes arrivés trop tard et n’avons trouvé que les ruines de la ville.
Dans les deux parties, on a vraiment déroulé un voyage. Je ne sais pas si c’est toujours le cas, mais là on avait vraiment des étapes, des évènements, et une avancée dans la forêt (c’est un point que je reproche au jeu de base Pour la Reine : on est toujours dans une sorte de flou où l’on construit la Reine, sans vraiment avoir cet aspect « voyage », alors même que nos personnes sont bien sur la route). Je ne sais pas si tu as construit ça volontairement, mais en tous cas c’était super pour les deux parties 🙂

On a eu quelques questions qu’on avait du mal à saisir. Souvent parce que ce n’était pas clair si le « vous » que désignait la carte était la joueuse ou le groupe (moi je considérais que c’était toujours la joueuse).

Je pense que ce serait difficile de jouer à Oriente en ayant absolument personne qui ne connaît l’univers de Millevaux. Les premières cartes sont un peu trop synthétiques pour qu’on ait le temps d’intégrer tout. Et parfois des termes sont amenés sans explication (c’est quoi un horla ?). Mais par contre les questions amènent particulièrement bien les thèmes 🙂

Voilà voilà, en résumé ces deux parties nous ont énormément plu, merci pour Oriente, c’était cool !

Thomas :

A. Salut ! Je suis super content que tu aies testé le jeu (j’ai donc été inspiré de le laisser en libre-service lors de la convention où tu l’as joué) et je te remercie beaucoup pour ce retour !

D. Oui, j’ai essayé de marquer les différentes étapes d’un voyage en forêt donc c’est très cool que tu l’aies remarqué.

E. Y’a un parti-pris de laisser une grande marge d’interprétation aux joueureuses. C’est pour cela que mes « vous » peuvent aussi bien désigner le personnage que le groupe, c’est à vous de voir. C’est aussi pour ça que les fondamentaux de Millevaux sont assez peu expliqués, pour les horlas, c’est juste écrit « Les horlas se tiennent tapis près de vous. »

F. En effet je crois que je me suis débrouillé pour que chaque question reflète au moins un des thèmes 🙂

Un commentaire sur “Le vieil homme et la femme aux cicatrices

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s