L-ow Tech

L-OW TECH

La grande étrangeté et le puissant décalage que de jouer des histoires de cyborgs dans la forêt. Un récit et une partie enregistrée par Claude Féry.

(temps de lecture : 3 min ; temps d’écoute : 37 min)

Joué le 15/12/2019

Le jeu : Echo, par Kai Poh, un jeu narratif sans MJ où des enfants jouent sur l’épave d’un mécha et rencontrent le fantôme de son pilote.

Lire / télécharger le mp3

6200963591_c189003cd9_z.jpg
Peter Prehn, cc-by-nc-nd

(les photos suivantes sont de Claude Féry, par courtoisie)

Nous avons joué avec Xavier et Mathieu une brève session évoquant la disparition de l’artifice L-ow. Nous avons construit notre fiction sur la base du jeu Echo. Avant de débuter la partie nous avons convenu que le pilote serait la conscience sauvegardée d’un artifice et lancé les dés sous l’option low tech. Xavier joue le pilote, Mathieu et moi-même les enfants. Au final peu d’écho dans notre fiction, mais un réel plaisir de jeu partagé.

52019814710_5994f5db13_b.jpg

Commentaires de Thomas :

A. Hé hé je vois que la pelote a désormais sa place dans les objets mémoriels

B. Peux-tu nous parler un peu plus du jeu Echo ?

C. Quand tu dis « peu d’écho dans notre fiction », tu veux dire que l’ambiance du jeu ne s’est pas trop retrouvée ou tu parles de l’écho comme d’un terme technique inhérent à ce jeu ?

52018256452_b03552b72d_z.jpg

Claude :

A. De choix, et elle servira dans la session duo avec Xavier avec le jeu Body/Hack

B. La conscience sauvegardée d’un pilote de mécha est découverte par des enfants qui jouent dans les décombres d’un conflit oublié.
La conscience peut seulement parler et entendre.
Les enfants l’accompagnent jusqu’à ce qui reste du mécha.
Alors, la conscience s’éteint.
C’est un jeu procédural, avec des instances successives pour 3 joueuses ou plus.
3 tables aléatoires sont fournies pour déterminer les lieux d’investigation des enfants.
Le jeu repose sur les émotions et la création commune du cadre.

Voir une présentation d’Echo sur C’est pas du JDR

C. Nous nous sommes éloignés du jeu. Xavier en tant que pilote devait témoigner du conflit auquel il avait participé et nous poser des questions sur le monde qui nous entourait.
De plus nous n’étions pas des enfants émerveillés par notre trouvaille, et dans un premier temps notre aide au pilote/artifice était rétive.
Nous aurions dû jouer trois propositions de carcasse au pilote et n’en n’avons jouées que 2, (Mathieu avait un impératif horaire)

Thomas :

B. Mais alors, faut-il comprendre que c’en est fini de Léo, ou considérez-vous qu’en effet il est envisageable de sauver sa mémoire lors d’une autre session ?

Claude :

B. C’est un flash forward, et les sessions suivantes nous diront le statut de ce futur en fonction des futurs antérieurs que nous jouerons.

52019292016_1f38085772_z.jpg

Commentaires de Thomas après écoute :

A. Il y a quand même une grande étrangeté, un puissant décalage, que de jouer des histoires de cyborgs dans la forêt

B. Je suis sûr que la machine fait une faute de liaison pour singer l’imperfection humaine:)

C. On n’est pas des humains, on est des gamins : j’aime le jeu de mots

D. Vous utilisez un vocodeur pour la voix de Léo ?

E. Cette partie illustre l’inanité de recourir aux archives numériques et IA pour combattre l’oubli : il est difficile de les comprendre et leurs efforts d’être claires les poussent à mentir en rendant les choses plus symboliques, et elles parlent de choses trop anciennes

F. Un épisode plein de mélancolie

G. Xavier joue très bien le robot

H. Par rapport à l’âge de Petite : vous avez fait un saut dans le temps ?

I. On pourrait considérer que Xavier est le MJ de cette partie

J. J’ai trouvé que c’était une très belle partie

K. ça s’arrête brusquement à 36 min 50 : problème technique ?

52019292501_f4f1d6eb92_z.jpg

Claude :

B l’erreur est humaine nous dit Léo / Xavier

I. K.
C’est ce que nous avons conclu à l’issue de la session. Même si nous jouions dans un temps contraint, (1h30 de préparation musicale) en raison de Mathieu , qu’une camarade de promotion venait chercher pour rejoindre leur port d’attache pour une semaine, Xavier a déclenché la fin de session en évoquant sa perte d’énergie.
Mathieu  était a priori inquiet du dispositif, craignant en tant qu’enfant de s’ennuyer ferme, sans prise directe sur le récit.
Or il a pris plaisir à jouer pour…

H. Oui. Elle est une ancienne, la doyenne d’une communauté, (cf la photographie en noir et blanc du couple).

D. Non Xavier est un artifice

B. L’idée que nous creuserons plus tard probablement est qu’il subsistait beaucoup du gamin Léo dans l’artifice

K non fin de partie

F. Je pense que l’évocation d’un sentiment de mélancolie est le propos d’écho.
Si par manque de temps nous avons brûlé une étape et n’avons pas incarné la conscience d’un pilote de mécha mais celle d’un artifice, nous avons joué la mélancolie.
Ce jeu est un jeu profond au sens qu’il propose de convoquer à la table d’intenses émotions.

K. Nous aurions du, en tant qu’enfants évoquer plus notre monde, notre communauté et livrer un témoignage sur ce que cette rencontre avait changé dans nos vies.
Ceci pourrait être repris avec une partie de Le Témoignage

Pour ma part, avec le souvenir des films Tetsuo et Tetsuo II en tête, nous demeurons dans le domaine d’une forme d’horreur organique.
Petite a amorcé la transformation de Léo en Artifice dans une partie précédente en insérant des pièces mécaniques en remplacement du bras dévoré par le horla, (merci à l’almanach et sa comptine touchante et évocatrice).
La session que nous jouerons avec Body / Hack explorera plus encore cette dimension.

Un commentaire sur “L-ow Tech

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s