[Les Sentes] Vestige, récit de session

VESTIGE

Retour sur la plus grosse session des Sentes ! Tout un week-end d’amour et d’anarchie !

(Au passage : il reste des places pour la session Hiver Nucléaire, le 12 mars à Ambon, Morbihan)

(temps de lecture : 17 min)

Le jeu : Les Sentes, drames forestiers dans une réalité sorcière (jeu de rôle et GN)

Joué les 7-8-9 Janvier au domaine de La Genestrie à Le Gâvre (44)

51896799008_48e71bdce3_c.jpg
photo : (C) Laureen Keravec

La page descriptive de la session

Photos :

Photos (C) par Laureen Keravec + quelques extraits sur mon compte Flickr.

Photos CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Vidéos :

Le premier trailer du projet de film/reportage immersif sur Vestige par Bezkad Kalan
Le deuxième trailer du projet de film/reportage immersif sur Vestige par Bezkad Kalan

Mon retour personnel :

Vestige est une session des Sentes particulière à bien des titres. C’est d’abord la première où je ne suis pas le lead orga, puisque cette session a été à l’initiative d’Ashling, Guénic et Alice, trois joueuses de la session Valerrance qui avaient envie de remettre le couvert, ce qui fut fait sous la bannière de l’association Eikona. J’ai rejoint le navire en tant que co-orga, mais je n’ai pas fait grand-chose. On a eu deux réunions en vocal et quelques échanges par discord, mais c’est l’association Eikona qui a fait le gros du travail : travail d’écriture supplémentaire (contexte, écriture de nouvelles communautés), repérage, location et décoration du site (un gros travail puisque l’équipe a décoré un château et une salle des fêtes), coordination des bénévoles.

51897049019_1a7e040a6f_z.jpg
Une équipe orga de folie ! Photo : (C) Laureen Keravec

C’était aussi la plus longue session des Sentes à ce jour. ça commençait le vendredi soir (bon, vendredi aprem pour les orgas ^ ^ ) et ça terminait le dimanche 14 H (et plus pour l’équipe démontage bien sûr ^^ ) avec dortoir sur place, toute la cuisine gérée par Carl et son équipe (un très grand merci pour l’équipe d’avoir accepté ma demande que tout soit vegan).  ça faisait un peu colo-GN en gros avec la soirée du vendredi pour faire connaissance, faire la fête et se calibrer avant que le jeu commence le lendemain.

C’était enfin la session où de loin nous avons été le plus en nombre. 10 orgas et 50 joueuses à vue de nez, et encore nous aurions été pas mal plus s’il n’y avait eu autant de désistements (covid, cas contacts, on était en plein dans la cinquième vague).

51897047344_3430b9c34c_z.jpg
photo : (C) Laureen Keravec

Déjà, force est de constater que ça MARCHE. 50 joueuses en impro et (presque) sans coordination, et bien ça tourne. Le jeu s’avère robuste malgré le grand nombre de participant.e.s. On remercie quand même aux passages les orgas quand ils ont pu donner la bonne idée qui débloque (Ashling qui explique en RP aux Recycles qu’ils doivent déménager leur camp soumis aux intempéries) et aux délégué.e.s (je pense que ces réunions étaient plus importantes que jamais). Il faut souligner au passage l’effort exceptionnel qui a été fait pour scénographier les lieux, par la déco et par l’emploi de « papiers ambiance », deux idées que je tâcherai de réinvestir.

Je ne prétends pas que la session a été exempte de problèmes, il y a eu un certain nombre de couacs individuels, tout le monde n’a pas trouvé un jeu à la mesure de ses attentes, et côté orga il y a eu du surmenage sur certains postes alors qu’on voulait être vigilant.e.s là-dessus. Bref, on repart avec l’envie d’améliorer encore des points, mais c’est déjà très satisfaisants de pouvoir monter un GN impro et collaboratif à cette échelle, je pense que ça aurait monstrueusement plus de boulot pour les orgas si ça avait été un GN classique.

51896899303_2929872434_o.jpg

Je dois aussi dire un mot sur l’effet de masse que je n’avais jamais expérimenté à ce point (Vestige étant mon plus gros GN tout court). Passé le délicieux vertige de voir autant de monde en costume (l’effet immersif est garanti), il faut admettre qu’il y a une vraie difficulté à trouver de l’intimité. C’était difficile de jouer une scène avec seulement une ou deux personnes sans être interrompu, et parfois brutalement. Heureusement, l’asso avait prévu le coup et la salle des fêtes était parfaitement aménagée pour le jeu intime avec des espaces cloisonnés par des tentures et une ambiance propice à l’introspection. C’est surtout sur les gros temps forts collectifs où il fallait avoir la foi pour poursuivre du jeu intime sans intrusion. Ceci dit, ça n’est pas obligatoirement un défaut. Un GN de cette ampleur emprunte au langage narratif de la fresque. Il y a beaucoup de personnages, certains sont introspectifs, d’autres sont des trublions qui mettent les pieds dans le plat. On est dans un mélange des genres un peu shakespearien. Et donc, même si c’est parfois dur à vivre sur le moment, j’ai aimé que des rituels sérieux ou des déclarations d’amour soient interrompus par des fêtards. Cela fait totalement partie de l’expérience, ou plutôt des expériences qu’offre le GN à beaucoup, et Les Sentes a en réalité pas mal préprogrammé ça, avec un choix de communautés, de missions de vie et de rituels qui varient du tragique au comique. Mais disons que je suis curieux de retourner à des sessions plus modestes, ce qui sera le cas d’Hiver Nucléaire ce 12 mars (20 personnes) avant de reprendre les sessions ambitieuses prévues en automne (Le dernier chemin de Compostelle, Ambon 56, 10-11 septembre + La ZAD des Tréfonds, Treillères 44, 8-9 octobre).

51896809346_c76225d37a_o.jpg

J’ai joué deux personnages. Le premier, Ruine, était un apôtre de la dépression. J’avais littéralement BESOIN de jouer ce personnage, c’était assez cathartique pour moi et le temps très pluvieux de la première journée était parfait pour ça, mais par contre c’était vraiment pas le meilleur perso pour un orga, car il était dans la désunion. J’ai aussi pu constater que je ne suis pas bon pour le jeu en communauté, j’ai été en grande partie responsable de l’éclatement de la mienne, et j’ai systématiquement échoué à tenir mes promesses de jeu vers ma communauté, me concentrant sur les objectifs relationnels de mon personnage. J’en tire la leçon qu’en tant que perso-orga, je suis bien meilleur quand je suis hors-communauté, comme ce fut le cas sur Hiver Nucléaire ou sur Valerrance

Ruine a fini par devenir un horla et s’est fait trucider, et le lendemain j’ai improvisé un nouveau perso, Lumière, un horla chômeur de longue de durée complètement à l’ouest, soûlant mais sympa, qui avait le pouvoir d’apaiser les douleurs morales et physiques. ça m’a fait du bien de jouer ce personnage après Ruine, ça en a complété l’effet cathartique en gros.

51896801308_9affda38d0_z.jpg
Ruine, un personnage tout en feelgood. Photo : (C) Laureen Keravec

Je crois qu’on a toustes traversé quelque chose d’énorme à travers Vestige. On n’en ressort pas indemne et c’est ça qui est beau.

A noter que ce GN a entraîné pas mal de retours. Déjà énormément de photos par Arnaud Nono Lanoix et Laureen Keravec, mais aussi des poèmes et des nouvelles qui racontent le passé ou le vécu de certains personnages, des mèmes, des chansons, un article d’analyse, des projets de GN, un projet de film… Il y a eu aussi 2 ou 3 rencontres post-Vestige qui témoignent des retombées de cette expérience communautaire. ça donne beaucoup de force pour programmer de nouvelles sessions des Sentes, en axant toujours plus sur le meilleur ratio efforts/résultats et sur l’expérience collaborative.

51561327998_6bfe793e0b_c.jpg
Crédits affiche : Crédits © www.laurentmichelot.com ; Tuomas Puikkonen ;  Jonathan E. Shaw ; Terry Heiser / USFWS ; Joachim Aspenlaub Blattboldt

Créations a posteriori par la communauté

Les Sentes, des GN permaculturels, sur Electro-GN, un retour par Pierre-Olivier Blondont, orga sur Vestige

L’Ours Rouge, chanson consacré au personnage Aleksei, par Altar of Madness

Le regard droit, chanson consacré au personnage Lyov, par Altar of Madness

51896709556_9911d23dc6_z.jpg
photo : (C) Laureen Keravec

Retour de joueurs et joueuses (je mets ici les noms de leurs personnages)

Silène :
Je viens de rentrer chez moi! Merci à tous c’était vraiment top! Peace and love mes frères!

en souvenir de Ruine,  j’aurai voulu la chanter pour son enterrement mais on a pas pu le faire T__T : Zaz / Le jardin des larmes

Anonyme :

Je viens de rentrer également, merci pour ce week-end, c’était très dépaysant … et plusieurs belles scènes en souvenirs ?

Essence :
Merci pour ce week-end très chouette ?

Moineau :
Merci à toustes, c’était un chouette jeu ? J’ai ramené Moineau dans mes bagages mais pour celleux qui voudraient un petit rab de vieille poésie jetée au visage, je renvoie à cette lecture en musique du Coup de dés qui a été une super source d’inspiration.

J’ai picoré vos jeux comme un petit oiseau, et je me suis fait mon petit banquet. J’ai vu éclater les sorcyènes, j’ai fait des rites païens dans la forêt, j’ai donné des émotions à des pros du domaine, j’ai récupéré un vieux livre en faisant le gros forceur, je me suis fait posséder par un affreux horla dédié à sa tourmente… Et puis j’ai fait plein de trucs pas tout à fait décents avec les chères membres de ma communauté, même en gardant une sorte de position de vilain petit canard.

Merci à toustes !

51895870502_0905108b5c_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

XIII :
je voulais aussi vous remercier tou.te.s pour ce week-end magnifique, parfait pour reprendre le GN après deux ans d’arrêt forcé. Merci particulier aux orgas et bénévoles, merci à tou.te.s celleux avec qui j’ai eu la chance d’interagir !

51896809431_2c3f425fe7_z.jpg

Herne :
et une musique qui, hormis le genre, colle assez bien à Herne (et aux merveilleuses sorcyenes) pour vous dire au revoir ? : Sarah Hester Ross / Savage Daughter

Harpie :

Je suis allée déposer le bâton de Harpie là où vous lui avez rendu un dernier hommage. Merci pour le jeu, les émotions, merci à celleux qui ont accepté la quête fedex d’emporter ma carcasse aveugle d’un point A à un point B, merci à toustes celleux avec qui j’ai partagé de la chouine intense et merveilleuse (big up aux Sorcyènes [Sahar, Espoir/Renouveau, Baume, Hurle, Faux-fil], les 3 sœurs Griffe Silène et Capsule, Moineau, Herne, Jourdain…), merci à toustes les autres pour avoir construit cet univers passionnant et passionné et incarné vos personnages par la force de votre imagination. Nous servons le GN et c’est notre joie 8D
Signé : Harpie aka « Mamie »… ou était-ce le contraire ???

51897206289_0627989b14_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Espoir :

Oh les ami.es, ici le spleen de fin de GN s’abat lentement. Qui suis je, où cours je, et dans quel état j’erre… Avec Kismera et Hurle on essaie de se réconforter à grands coups de fondue savoyarde et de vin blanc ! Merci, merci, merci à toustes, pour cette expérience incroyable, ces joies, ces peines, et la violence des sentiments… J’ai vécu une expérience incroyable et in-oubli-able (?). Au plaisir de vous retrouver dans le monde réel ou dans les sentes.

Cat :
Cat des Saltimpunks est rentrée sans encombre avec son acolyte Beuze et Monique et c’était pas gagné vu sa poisse légendaire…
Elle pose enfin son cul sur son canapé….. Mais il ne ressemble en rien à celui du CANAPISTAN
Merci à toustes pour vos jeux et vos scènes.
Merci aux Zorgas ?
CANAPISTAN LIBRE

51896874731_5774648112_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Capsule :
Hey, c’était super cool, merci pour ce petit moment d’évasion au milieu d’une période pas méga chouette qui dure depuis trop longtemps (Nique Ton Covid, whoop whoop !)
Cimer tout le monde, c’était un plaisir de vous (re)croiser pour ces beaux moments de jeu (et aussi d’hors jeu d’ailleurs, parce que mine de rien ce GN c’était aussi l’occaz’ de recroiser des potes pas vu·es depuis à peu près une éternité ? )
J’vais reposer la crête et la voix, et continuer de bosser la gratte pour être capable de tenir un rythme sur le prochain GN pour arrêter de faire grincer les dents de ce connard de Canette (ou pas)
Des bises, au plaisir de rejouer avec vous

Jourdain :

Salut, ici Jourdain, le réceptacle de l’Esprit-Chèvre ? (et de tant d’amouuuur) ! C’était super cool de rejouer après de si nombreux de mois. Merci à tou.te.s pour cette magnifique parenthèse, tant sur l’expérience que sur votre chaleur humaine. Merci à toute l’organisation et aux divins concepteurs des cookies réparateurs ! Je vous retrouverai, au choix, dans le monde réel, dans un monde imaginaire ou dans les Sentes.
You know it. Trust the GOAT !

51896988523_0e0c3ac4cb_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Dutch :

Quelle belle parenthèse  en ces temps complexe. C’est un bonheur de pouvoir jouer intensément  en toute bienveillance

Capricorne :

Merci à tout le monde d’avoir rendu ce week-end aussi fantastique. C’était mon deuxième GN et demi et j’avais bien peur avant de commencer, mais la forêt et ses habitants m’ont portée et apporté beaucoup d’émotions que je n’oublierai pas ?
Merci Ashling et Thomas Munier d’avoir permis cet entre-temps,
Merci les Saltimpunks, vous étiez sublimes !! J’ai pas beaucoup joué avec vous mais j’ai adoré vous voir jouer. Quelle classe ultime, le Canapistan ??
Merci à toutes et tous pour tout ce que vous avez fait, c’était fou ?

Zéphyr :
Qu’est-ce que c’était cool de rejouer. Ça m’a fait oublier le temps maussade aussi bien niveau météo qu’au niveau de l’actualité virale. Bcp bcp de personnes que je ne connaissait pas sur ce GN ça m’a permis de belles rencontres notamment dans mon groupe de Bisounours défoncés.  Gros câlins à vous toutes et tous.

51896900541_115ac4bb19_z.jpg
Le château de Dédale. Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Carl (orga) :

Salut ! Carl de la cook-team. Merci pour votre enthousiasme culinaire ! ? Ça fait super plaisir de nourrir 70 personnes avec des plats simples et végan, et que ça passe. (bien, apparemment) Je transmets vos remarques à la team : ça leur fara plaisir ! ?
Pour les cookies, le secret est dans le beurre de cacahuète !
Malheureusement pas assez de temps/énergie pour venir plus jouer avec vous, mais vous étiez beaux ! GG à la team orga pour avoir mis ça en place !

Mon retour personnel :

Je suis en descente tranquillement ! Un grand merci à la team orga et à toutes les joueuses et jours pour avoir rendu cet événement possible ! C’était très cool de pouvoir refaire une session des Sentes d’une telle envergure si rapidement après la précédente ! On se retrouvera peut-être pour une prochaine session des Sentes, il y a pas mal de choses encore sur le feu pour 2022 ! Force à vous toutes et toutes, ne cédez pas à la tentation du désespoir ! Et tout est lié !
Johny Cash / Hurt

51897020478_92f5b12882_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Ashling (orga) :

j’arrive chez moi, ça y est le GN Vestige est fini et j’ai laissé un petit bout de mon cœur dans la Boîte.
Merci !
A bientôt

51895849477_9070f0cd6a_z.jpg

Réponses à Ashling :
Silène :
La salle préférée de Silène! (Sauf quand il y avait des horlas ^^)
Jourdain :
Quelle salle, quel jeu !

XIII :
Mon cœur est enterré quelque part dans la forêt avec une plante magique de Sorcyène. Merci encore, un million de fois, pour ce jeu sublime

51896960671_a4d708a7ff_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Viggo :
Merci d’avoir créé et porté cette idée, ce moment et ce jeu, avec toutes les personnes qui t’ont accompagné !
De nombreux souvenirs resteront en mémoire !

XIII :
je disais donc
les horlas
ils sont JONTILS

Capsule

C’est ce que j’avais dit sur Dusk River
Z’ont pas voulu me croire

Espoir :
Sur dusk river vous étiez absolument les pires

XIII :
êtres de peu de foi ?

Espoir :
Vous m’avez complètement traumatisé.e

Silène :
LES HORLAS SONT VILS

51896984586_6a3b399092_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Jourdain
MANIF -> PANCARTE -> « Les horlas ne passeront pas ! »

Capsule :
Mon perso avait juste raté 2-3 codes sociaux. Mais était pétri de bonnes intentions, en vrai. Mais faut bien manger, hein ! ?

XIII :
contre-manif ! NON A L’OPPRESSION DES HORLAS ! L’ANTIHORLAISME DOIT TOMBER !

Capsule :
No future, no horla xD

Aleksei :
Ouais mais si les horlas ils sont gentils, on décapite qui après ? ?

51897380919_af632fc7e0_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Griffe :
Bah écoutez Griffe est enfin rentré chez elle donc après ces tractations sur les droits des Horlas (qui sont vraiment pas les pires, regardez Aleksei) je vais prendre une douche

Silène :
Parle en à ma famille que l’amant de ma sœur a décimé!

Aleksei :
Vas-y, essaie ?

XIII :
i did
ça s’est pas bien passé

Griffe :
J’étais tellement prête à croire que c’était pas volontaire en plus T.T

XIII :
en même temps j’avais que mes mains et une brouette
la décapitation à la brouette ça marche pas trop bien

Silène :
ça après c’était sujet à interprétation et point de vue

Capsule :
chiche

51897140793_6125e59fcc_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Silène :
le horla aurait pu avoir eu peur et juste envie de se défendre. Ou juste être vile de base
pour Silène il était vil

Griffe :
exactement

XIII :
y a des connards partout

Silène :
c’est sur

Capsule :
OUAIS

XIII :
à la Milice, aux assédics, chez les Horlas

Silène :
et des monstres chez les humains aussi

Griffe :
mais surtout à la Milice

Capsule :
DANS LE CANAPÉ

XIII :
vouala

Silène :
zieute du côté du rouge

XIII :
Herne était full ready à défoncer les saltimpunks si vous touchiez à Rark
bon malheureusement j’ai pas entendu quand on m’appelait à l’aide ?

Capsule :
C’est pas faute d’avoir essayé hein !

XIII :
ça aurait pu faire une super belle scène
j’aurais adoré jouer Herne qui se vnr

Capsule :
Cette scène où on a enfin trouvé Rark était… improbable, n’empêche
On venait de finir de littéralement improviser une sérénade sur l’air de Mad World à la guitare parce que l’autre tocard de Beuze osait pas avouer ses sentiments à la fille du général de la milice. A peine le temps de finir que l’alpha putois apparaît. Je jette ma guitare à Cate, je charge, et je me prends un tir de sarbacane. Cartoon GN

XIII :
? ? ?

Canarchy (ex-Canavar etre-punk)
un coup de pistoDodo

XIII :
c’est ce que j’ai adoré dans ce GN : l’alternance de scènes ultra drama, infiniment belles et à pleurer de rire

51897699455_cd26215a34_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

Griffe :
(Vraiment après la dernière scène avec le Horla de Griffe, je remercierai jamais assez Lyov d’être allé se balader avec moi dans les bois ça m’a permit de souffler)

Capsule :
(J’adore ton renommage Canarchy  xD)

Aleksei :
Clairement ! Tu passes du rire aux larmes en 10 secondes top chrono. J’en veux pour preuve l’instant où Lyov, le sous-off de la Milice, rentre de sa douche avec toute l’innocence du monde, pour retrouver le lieutenant colonel baignant dans du sang de Horla. Sa seule réaction, aller chercher de quoi nettoyer la scène de crime, avec le plus grand des calmes, comme si c’était juste une procédure de routine, tandis que l’autre andouille se barre en hurlant de rire avec le cadavre sous le bras. Lyov, tu m’as absolument achevé sur ce coup-là xD

XIII :
excellent ?

Griffe :
j’y ai assisté, je confirme

51897364210_68b6c3878b_z.jpg
photo : (C) Laureen Keravec

XIII :
pour moi c’était l’enchaînement entre la scène du renversement de Sahar par Espoir avec de la douleur et des larmes et de la rage à Lumière qui vient nous parler de chômeurs longue durée et d’assédic

Aleksei :
L’enchaînement a du être bien brutal… ^^

XIII :
d’autant plus difficile que le personnage de Herne n’y comprenait strictement rien (pendant que sa fouine ravalait un fou rire tout à fait épique)
je crois que j’ai fixé Thomas Munier avec des grands yeux exorbités et une expression vaguement terrifiée pendant bien cinq minutes
bref, je vous ai dit que vous étiez tou.te.s absolument magnifiques et incroyables ? voilà

Hurle :
Merci à toustes pour votre créativité et vos personnages hauts en couleur. Et merci aux orgas pour leur fantastique travail ! ?

Griffe :
Je suis tellement désolée pour heu
l’attaque surprise de la vieille

Hurle :
Nah c’était trop cool ! Faut pas regretter des trucs comme ça haha, ça contribue à l’intensité du jeu ! ?

51897047389_166c483b1c_z.jpg
photo : (C) Laureen Keravec

Aleksei :
Bon, camarades et voyageurs de tous horizons, je crois qu’il est temps de faire un message de remerciement en bonne et due forme ! Merci à tous de vous être investis dans vos personnages comme vous l’avez fait, merci d’avoir fait des costumes de malade (je tire mon chapeau aux Recycles, à Silex et aux Saltimpunks dans ce domaine, vous étiez magnifiques), merci d’avoir donné et apporté autant. C’est ce que disait Thomas, les Sentes c’est des ronds concentriques dans une mare, même les événements qu’on ne voit pas finissent par nous atteindre. C’est un tissu vivant, c’est organique, c’est fort, c’est extraordinaire.

Bien évidemment, je vais aussi remercier du fond du cœur les joueureuses de la Milice, mes chers camarades, avec qui j’ai adoré jouer. Merci de m’avoir supporté et d’être entrés dans le délire ! Une pensée pour Pictos, Laureen et le troisième mémographe, vous voir évoluer en jeu (et vous prendre à parti quand j’en ai eu l’occasion) était bien kiffant aussi. Merci Griffe pour la scène de torture et pour ta qualité de jeu, merci Philippe pour nos quelques discussions, merci Igor et Grishka pour les plombs que vous m’avez fait péter… Bref, la liste est longue.

On ne peut pas finir sans demander un tonnerre d’applaudissements pour la team orga, les bénévoles, pour Carl, pour Ash et Thomas, car organiser un GN dans une période pareille relève du tour de force, et je pense que le défi a été relevé avec un brio tout particulier. A bientôt pour une prochaine édition des Sentes, sur d’autres GN ou dans le monde réel, prenez soin de vous !

Ashling :
Arnaud nous partage son merveilleux album de photos du GN :

« Avant que que nos souvenirs ne s’échappent, gardez tous une trace de l’histoire de notre rencontre à Dédale… j’ai cadré quelques brefs instants de vos vies à tous, alors diffusez ces archives, conservez les, montrez les, c’est les seules traces indélébiles de nos si temporaires existences… mais dépêchez vous avant qu’un Horla ne surgisse »
Kineo, archiviste-mémographe

Jourdain
Un immense merci !

51896848631_390e167562_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

La mémoire de Griffe :

Tu es Griffe, ou en tout cas c’est le nom que tu as prit. Tu as dit que tu avais choisi le nom de ce qui avait mit fin à ton ancienne vie. De toute façon, tu ne t’en souviens pas bien.
Il y avait des mains jointes aux tiennes, et des voix chantantes, et des images de vols d’oiseaux.
Il y avait aussi quelqu’un de caché, ou de secret, dont les mains étaient jointes aux tiennes.
Il y avait ça, puis il y a eu du sang. Des cris. De la douleur sur ton visage, une chaleur poisseuse.
Tu n’as jamais eu aussi mal, tu as cru mourir. D’une certaine manière, tu es un peu morte.
Tu étais seule et ne parlais plus qu’aux bois quand quelqu’un est venu. En tout cas, il te semble. Il parlait le même langage que toi, quand il t’a prit tes souvenirs, ou qu’il les a volés, ou qu’il t’a convaincu de lui donner. Tu ne te rappelles pas.
Celle que tu étais avant a disparu en même temps que les mains qui tenaient les tiennes.
Tu as oublié jusqu’à comment on ressentait la joie, il n’y avait plus la place pour ça en toi.
Tu as perdu beaucoup de tes émotions, une à une, et tu n’as gardé que la rage. Tu es furieuse, tu as peur, tu es acculée dans un coin et prête à mordre et à lacérer. Tu veux venger celle que tu étais avant.
Mais la chaleur des mains qui tenaient les tiennes te manque. Le secret de ton ancienne vie te manque, même si tu ne sais pas comment le récupérer.
Tu es seule, et tu deviens chasseur. Tu ne parles pas le langage des hommes, tu  ne penses plus à ce que tu ressens : tu survis. Tu te défaits des lambeaux de ta vie d’avant comme autant de vêtements inutiles.
Ton visage a changé à la fin de ta vie d’avant, tu l’as vu dans un ruisseau. Les longues plaies sur tes joues ne se sont jamais refermé, elles suintent la même chaleur poisseuse qu’au premier jour, peu importe à quel point tu les laves et les recouds à l’aiguille et au gros fil. Qui t’a appris à le faire ?

[PARTIE 2]

Et un jour ils arrivent. Ceux qui sont comme toi : hideux, difformes, étranges. Ils te font comprendre que tu as ta place parmi eux
Tu manges quelque chose de chaud, entourée de visages qui semblent compatissants.
Et tu dors en sécurité, prête à faire un bout de route avec eux.
Tu deviens leur Chair : tu n’as plus tous tes souvenirs, mais tu les empêches de perdre les leurs. Dans la douleur et le sang, tu graves à même la peau l’histoire de vie de chacun. Tu la fonds en encre ou la coupes en scarification. Tu es la gardienne de leurs histoires de vie.

51896985713_a430682d55_z.jpg
Photo CC-BY par Arnaud Nono Lanoix

La mémoire de Jourdain :

“Là où le mouton fait défaut, la chèvre est appelée Majesté.”
Proverbe Turc

Je sais qui j’étais avant. Un professeur d’histoire, quelque chose comme ça.
Les livres d’histoire dans ma mallette de cuir en attestent.
Malheureusement, il n’en reste rien.
Le feu les a tous consumé, au fur et à mesure des nuits et des repas.
Cela fait-il longtemps ? Je n’en sais rien. Je perds le fil, jusqu’à un certain point.
Pourtant, tout s’assombrit, puis s’éclaircit en un instant.
Les ténèbres, c’est ce jour où je t’ai perdu.
Nous sommes entourés de verdure et je crois qu’il fait beau ce matin. Un parc ? Un jardin ?
Je marche à tes côtés. Je revois le collier autour de ton cou scintiller dans la lumière du jour qui se lève. C’était celui que je t’avais offert ce jour-là, quand nous avions décidé de…
Je tombe au sol, mes chevilles entravées. J’ai le souffle coupé. Ma vision se trouble.
Je te vois devant moi, toujours debout.
Je me sens tiré vers l’arrière, entraîné.
Je suis incapable de voir ce qu’il m’arrive.
Je croise ton regard lorsque tu fais demi-tour d’un bref mouvement d’épaule.
Et je vois tes yeux se remplir de crainte. Je te vois me tourner le dos et t’enfuir en hurlant.
Les souvenirs de ton visage s’estompent dans ma mémoire depuis quelque temps.
Depuis ce jour-là, je rêve.
Je rêve et j’arbore un visage mutilé.
Je rêve plus que je ne vis.
Je ne sais ce qu’il s’est passé.
Quelque chose pousse en moi.
Ou bien est-ce moi qui grandis, qui pousse.
Une partie de moi souhaite sortir de mon propre corps.
J’ai toujours rêvé, aussi loin que je m’en souvienne
Mais pas des rêves comme ça.
Dans mes rêves, il y a toujours un bouc, ou une chèvre.
Il y a d’autres personnes, parfois connues, mais il y a toujours une chèvre.
L’esprit-bouc façonne l’avenir de l’humanité.
Je rêve pour le groupe, pour les groupes, pour tout un chacun.
Plus je rêve, moins je vis.
Plus je raconte mes rêves, plus les gens se remettent à vivre.
Viendra le jour où je ne me souviendrais plus de rien de moi-même, je serai le dernier vaisseau.

Je suis passé de l’ombre à la lumière, par la Mère nourricière.
De bénéfices, la chèvre est promesse.
Corne d’abondance, succession, pulsion sexuelle, renouveau.
Aix, Aios, Kornbocke, l’Oracle de Delphes est né de la danse des chèvres.
C’est le corps de la Chimère, une morale refoulée.
Les chiffres: 51.63.81.97.99
Les Titans avaient peur d’elle.

Un poème consacré au personnage de Sadb :

Sous la pluie, les gouttes et mes larmes se lient.
Une fois recueillie, je cherche tatouage
Auprès de Chaires pour m’éviter le naufrage,
Limiter l’oubli pour celle qui est trahie.

Une froide présence, je deviens furie !
J’attaque, j’aboie sur l’odieux personnage !
Il veut un souvenir de la sauvage,
Le secret, j’oublie ; je me venge, c’est fini.

Bienveillance, toute puissance, méfiance,
Et la main du deuil entre dans la danse.
Erreur fatale. Rideau sur Dédale.

A la croisée, je rencontre une communauté.
Les Affranchis apprivoisent l’animal,
La pluie s’est enfin arrêtée, tout est lié.

51897462799_fce5899e27_z.jpg

Un commentaire sur “[Les Sentes] Vestige, récit de session

  1. Vous savez que je ne fais quasiment plus de récits de partie, mais un truc aussi énorme j’étais un peu obligé ! Je ne pense pas que je l’aurais cru si on m’avait dit il y a quelques années que je passerais un week-end à faire du GN Millevaux avec 60 personnes 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s