The shape of punk to come

THE SHAPE OF PUNK TO COME

Un face-à-face entre deux survivants suivi d’un déchaînement de violence parmi les punks de la forêt. Un récit par Phobeoth.

(temps de lecture : 4 min)

Joué le 08/06/2020

Le jeu : Millevaux Sombre, un supplément post-apocalyptique, forestier et sludgecore par Thomas Munier pour le jeu de rôle Sombre de Johan Scipion.

27096973669_a4bf9dc811_c.jpg
Joyce Pedersen, Redfishingboat Mick O, Stonehenge (John Henry Walsh) cc-by-sa, Alfred Dedreux domaine public

Compte rendu de ma première partie sur Millevaux Sombre :

Les personnages :

Ronçard, un clochard bipolaire se baladant avec son chien Pierrot dans la forêt de Millevaux. c’est un paumé qui survie depuis aussi longtemps qu’il se souvient.

Angie la dingue, même genre. une clocharde violente et sans état d’âme. elle cherche la protection d’une communauté et surtout qu’on lui foute la paix.

La fiction :

Instant méditatif pour se mettre dans l’ambiance, écoute d’un morceau de Sunn O)))

les personnages se réveillent chacun de leur côté dans millevaux. Une fois de plus dans l’humidité qui envahit l’aire. Des douleurs parcourent leurs corps, la faim dévore leurs entrailles. Le Ronçard se gave de terre et préfère laisser un restant de boîte de bouffe pour chiens à Pierrot (son clebs). Angie la dingue ne perd pas de temps et se met en route découvrant ce qui sera le lieu de la rencontre des personnages.
Après avoir écrasée un rat qui tentait de sortir du conteneur qu’elle fouillait, l’odeur du sang attire le chien du Ronçard.

rencontre sous haute tension, j’avais presque envie que tout se joue sur un affrontement entre les deux personnages.
je faisais varier la bipolarité du Ronçard en frappant des mains, lui indiquant la personnalité à jouer.

grosse tension comme je disais mais la situation finit par se désamorcer. à 6 m d’écart , Angie commence à suivre le ronçard.
Le champ des éoliennes :

ils arrivent dans une clairière laissant un peu de répit à leurs poumons qui étouffent avec l’humidité ambiante de la forêt. Ici de grands mâts couvert de mousse et parcouru de lierre s’impose à eux, vision de l’âge d’or. une des joueuses me dit « C’est des éoliennes ? »
Un peu plus haut, un bidonville de cinq ou six baraques et un feu à moitié éteint. c’est désert. Angie la folle s’avance vers l’une des maisons plongées dans le noire.

C’est là que ça déraille.

Larsen suivit de projos qui se braquent sur eux, musique punk extrême

Les personnages sont déstabilisés les joueuses aussi.
une famille de dégénérés sort des taudis.
la c’est un massacre, avec des climax très sympa et un bug statistiques qui malheureusement rendra certaines scènes un peu longue avec un enchaînement d’échecs.

mort des deux PJ après s’être défendus comme des chiens enragés, seul Pierrot le chien semble avoir survécu.

Debriefing :

L’ambiance à été bonne pour les joueuses, l’univers les a vraiment intéressé
Petit pb au niveau du système sur la succession des échecs qui rendent la scène concernées à la limite du ridicule.
Une joueuse a eu du mal à ne pas décrocher de son personnage quant elle a compris qu’il lui restait que très peu de chance de survie.

Commentaires de Thomas :

Merci beaucoup pour ton récit de partie ! ça avait l’air cool !

B. J’aime beaucoup la façon dont tu as géré le trait bipolaire, en claquant des doigts pour faire varier. J’ai l’impression que vous avez super bien géré le système des personnalités dans ce premier face à face tendu entre les persos, avec leur côté sauvage

C. La mortalité de Sombre ne plaît pas à tout le monde et c’est pour cela que j’ai aussi proposé d’autres jeux dans le même univers. Ceci dit, je peux te proposer divers aménagements : j’ai l’impression que tu as opposé aux PJ un grand nombre d’antagonistes avec des stats basses. Je pense qu’il vaudrait mieux les gérer comme un groupe, ou alors faire peu d’antagonistes avec des stats hautes, les deux solutions éviteront le côté combat de nains avec plein d’échecs. Les PJ continueront à échouer, mais ils sont là pour ça 🙂

D. Également, si la table a l’impression de n’avoir aucune chance, il y a peut-être un léger problème de dosage. L’adversité devrait être dosée de façon à ce que les probas tendent vers un survivant. Mais c’est chaud, et les TPK restent fréquents. Le mieux pour doser, c’est de ne pas envoyer tous tes antagos d’un coup, mais par vagues.

Réponse de Phobeoth :

B. Merci du compliment, c’est vrai que c’est un gros point fort de Sombre je trouve. C’est vraiment amusant de pouvoir faire varier des personnalité. J’ai vraiment essayer de faire varier la personnalité  dans des situations qui pouvant provoquer des changement. Exemple: un moment ou le Ronçard est dans sa phase de maniaque, Angie la dingue a été agressive avec lui en montrant de de la supériorité à son égard. Ça à suffi à la personnalité timide et enfantine du Ronçard à revenir à la surface.

C. J’ai effectivement fait plusieurs erreurs à ce niveau et c’est souvent mon problème ahah. je suis vraiment partie en impro sur le combat comme sur presque l’entièreté de la partie. voilà ce que j’avais pour mener la partie:
Un réveil dans l’Enfer Forestier de Millevaux.
L’humidité et la faim saisissent les entrailles.
La forêt est à perte de vue, les ombres abritent des dangers toujours plus étranges.
La faim justifie les moyens.
Une communauté de dégénérés est à l’affût, la nourriture se paye, la nourriture se chasse.
Une clairière piégée, le vieux champ des Éoliennes.
La musique violente dans le vent.
Je prend note de tes conseilles ça me semble très bien. Nous avions une autre idée plus dans l’esprit OSR avec le fait que les ennemis réussissent toujours s’ils attaquent, de ce fait si tu échoue ton attaque l’antagoniste réussira toujours. Mais semble quand même très meurtrier et ça déséquilibre le côté fuite qui t’obligerai à recevoir un coup.

D. les vagues c’est une super idée, je prend note de tous ça pour la partie prochaine.

Thomas :

C. Éventuellement, tu peux dire qu’un seul camp lance le dé. Si un PJ attaque et qu’il échoue, il reçoit des dégâts automatiques (mais quel niveau de dégâts ? Je dirais 1d6, ça rend les antagos un peu moins létaux car ils ne peuvent alors instakill). Si un PJ en protège un autre ou qu’il fuit, c’est l’antago qui lance le dé pour savoir s’il touche.

Phobeoth :

C. Ouais voilà c’est ce que je voulais dire avec le côté OSR. Normalement les dégâts de base c’est 3 Points si je me souviens bien. Ouais pas mal ça ! Comme ça, il y a ce côté fatalité de l’aide apportée au personnage en difficulté. C’est vraiment à double tranchant !

Un commentaire sur “The shape of punk to come

  1. ça fait plaisir de voir de nouveaux comptes-rendus de partie pour Millevaux Sombre ! Je suis heureux de voir que ce supplément continue à vivre sa vie. Comme je le dis souvent, j’ai toujours des scénarios Millevaux Sombre à terminer dans ma besace (vous pouvez en avoir en aperçu dans les comptes-rendus de partie), donc n’est pas mort qui à jamais dort !
    https://www.terresetranges.net/forums/viewtopic.php?id=270&p=1

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s