Le peintre spirite

LE PEINTRE SPIRITE

Premier test de la nouvelle version de Sève où la rencontre d’un peintre gorgé d’égrégore annonce le risque d’une invasion d’entités mythologiques. Un récit par Claude Féry.

(temps de lecture : 3 min)

Joué le 27/10/2019

Le jeu : Sève la durée du oui gamins du bois confrontés aux beautés et aux horreurs du sauvage, par Claude Féry

Prince_Henry_of_Battenberg.jpg
Prince Henry de Battenberg, photo anonyme, domaine public

Toutes les photos suivantes sont de Claude Féry, par courtoisie

L’histoire :

tentative première de Sève, la durée du oui

Présentation des règles en 30 minutes
J’ai une sacré marge de progression en matière d’esprit de synthèse !

51588320969_a8cc5e9bd5_z.jpg

Une heure de fiction assez intense où un peintre s’évertue à chasser les idées noires que lui suggère une Sérénissime croulant sous la végétation qui répand sa pestilence dans les cœurs et les chairs.
Gabrielle a campé le décor.
Tripier, un vieux barbu fouille les crottes des animaux qui endiguent la progression de Forêt à la recherche de chenilles dont on tire un élixir vital.
Le jeune soldat évoque la mort, Petite la pestilence, puis tout s’emballe et se mêle.
Pour finir, le peintre conjure son spleen dans l’observation des jeunes drôles. Le Deodand est repoussé.

Alexane et Gabrielle ont aimé et se sont prêtées au jeu.
Xavier est réfractaire aux instances et se trouve brimé dans ses élans spontanés, (il a fait grimper l’Innommable à D12).
Gabrielle a conclu que cette mouture était plus fidèle à l’esprit de Marche et a beaucoup apprécié l’expérience .

51587879248_97825c09cd_h.jpg

Commentaires de Thomas :

A. Je pense que Sève la durée du oui doit pouvoir se résumer en une demi page à condition de supprimer les formulations poétiques. Je suppose que si tu écrivais cette demi page de résumé, tu pourrais t’appuyer dessus pour faire un briefing plus court.

B. Pourquoi as-tu mis des instances dans Sève la durée du oui ? Je pose la question pour savoir s’il est pertinent ou non d’accéder à la requête de Xavier de supprimer les instances au profit d’un jeu plus libre.

C. Marche, c’est le nom du jeu que Gabrielle faisait jouer lors des trajets pour revenir du collège ?

51587881243_bd1f11c22c_z.jpg

Réponse de Claude :

A. Les pages 3 et 4 sont celles que j’ai utilisées. L’énoncé était rapide (10 minutes), mais en questionnant Xavier et Alexane je me suis rendu compte que cela demeurait abstrait. Les 20 minutes qui suivent furent employées à jouer de courtes scènes autour d’un caillou.
Nous avons alors marqué une pause et j’ai alors rédigé mon billet, avec le sentiment que j’avais été trop long.
Rétrospectivement, non, j’ai sans doute été trop pressé.
Le coût d’entrée est relativement élevé. Incarner le décor ou envisager les menées des protagonistes de façon distanciée avec en sus une visée esthétique, c’est intimidant.
Ce le fut pour les deux premiers tours pour Alexane.
Xavier s’est livré à une forme d’anti jeu, détournant la règle pour favoriser l’adversité et emmerder son grand frère.
Cela écrit, un résumé factuel des mécaniques sera rédigé après la seconde tentative où j’examinerai la pertinence des cartes X dans le dispositif

51588318164_611ee27a85_z.jpg

B. Pour que chacune puisse envisager l’une des trois postures : décor, gestes, émotions.
Cela permet d’introduire en outre une dimension tactique et de gérer la survenance de l’Innommable.
Enfin, c’est une mesure  envisagée à l’origine, couplée à celle qui voit croître l’Innommable lorsqu’une joueuse interrompt une autre sans y être invitée, à favoriser la collaboration, le respect et contrer le côté pieds dans le plat de Xavier.
Une part du désarroi de Xavier provient du ton adopté dans la partie. J’ai joué Tripier, un vieux, rébarbatif. Or, ce qu’il aime, lui, c’est se confronter à des gamins insolents comme Horace-Pierre.
Nous en avons discuté plus avant dans la soirée et Xavier envisage de rejouer volontiers, à priori dès mercredi, avec la perspective de demeurer à hauteur d’enfants.

C. Oui

[Note de Thomas : une version de Marche, co-écrite par Gabrielle et Claude Féry, est depuis disponible ici]

51588562365_27ed14d2f1_z.jpg
51587880408_166652c725.jpg
51588320249_1071628598_z.jpg
51588316899_8ddbf97f2a_z.jpg

Un commentaire sur “Le peintre spirite

  1. Encore un récit de partie de Claude Féry sans enregistrement… Patience, ils reviennent bientôt !

    Et vous pouvez toujours suivre son actualité (très foisonnante) sur son blog Subjoncticiel avec en avant-premère des récits et enregistrements de parties, des jeux, des nouvelles et des poèmes dans l’univers de Millevaux.

    https://subjoncticiel.blogspot.com/

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s