[Extraits] Khata

[Extraits] Khata

Une variante du jeu de rôle onirique Dragonfly Motel pour jouer des enfants sauvages dans une forêt ukrainienne à la fois hantée et merveilleuse, en s’inspirant aussi des jeux Les Larmes du Soleil (Simon Li et Valentin T.) et de La Clé des Songes (Côme Martin). Un jeu par Claude Féry.

(temps de lecture des extraits : 1 mn / du jeu : 4 mn)

Voir le jeu

Sentience, cc-by-nc

« Tu vas jouer des instants de vie baroques. Point de départ : la хата, une ferme abandonnée dans les méandres d’un marais brumeux. Tu y incarneras un sauvageon, une âme voyageuse, une imprudente engluée dans ce piège surréaliste. »

« Prépare-toi six papiers.

Écris un mot par papier : Blessure, Attache, Beauté, Motivation, Question, et Destin.

Complète avec ce que le mot t’inspire.

exemples : Motivation : plume.

(Ma jeune âme souhaite devenir semblable à la plume qui permet aux oiseaux de s’élever dans le ciel ou je souhaite être aussi légère que ces petites plumes, le duvet, et que le vent emporte avec Lui mes souffrances). »

« Lorsque chacune s’est imprégnée du silence et que tu entends bruire les ailes des libellules, lance la musique et le jeu commence. »

« La première scène se déroule forcément dans la хата.

La suite peut se passer n’importe où dans le Paradis des Libellules. »

« Tu as le droit de dire des choses illogiques. »

« † Poésie : Corps et Biens, Robert Desnos ; Mathématique générale de l’infini, Serge Pey.

† Films : L’enfance d’Ivan, Andreï Tarkosky ; 2046, Wong Kar-Wai ; Blue Velvet, David Lynch.

† Jeux : Dragonfly Motel, Thomas Munier ; Les larmes du Soleil, Valentin Thouzeau et Simon Li ; La Clé des Songes, Côme Martin ; La Clé des Nuages, Félix « KF » Beroud. »

2 commentaires sur “[Extraits] Khata

  1. Le principal ajout de Claude Féry dans ce hack de Dragonfly Motel est l’emploi d’ornements qui collent bien à son univers poétique. Le Millevaux des Féry est un monde de mots, de déclamations, et d’intangible. L’adaptation de l’évanescent Dragonfly Motel à la forêt de Millevaux coulait donc de source.

    Et vous, aimez-vous apporter de la poésie et du non-sens dans vos parties ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s