La fin des podcasts Outsider, le bilan et le top 10 !

La fin des podcasts Outsider, le bilan et le top 10 !

Un départ, ça se fête en fanfare ! C’est l’heure de dresser les comptes de 7 ans de podcasts de jeu de rôle et de vous livrer mon best of personnel. Et vous, quel podcast Outsider vous a le plus marqué ?

(temps de lecture : 5 mn)

Britt-Marie Sohlström, cc-by-nc-nd

Lien : l’intégrale des Podcasts Outsider

Je l’avais annoncé, le dernier podcast diffusé sur ce blog marque la fin d’une aventure.

J’ai découvert le format podcast, et dans la foulée, les podcasts de jeu de rôle, avec La Cellule, et j’ai eu l’honneur d’être invité à y participer lors de la convention Eclipse, puis à de nombreuses reprises directement chez les Briand à Saint-Malo.

C’est quelque chose que j’ai tout de suite adoré, c’était une aventure humaine, d’un coup j’avais la chance d’être réuni avec des personnes qui étaient aussi passionnées de jeu de rôle que moi et avec qui on pouvait avoir des discussions profondes.

J’ai aussi vite été en manque, car je ne pouvais pas aller à La Cellule aussi souvent que j’aurais aimé, et au bout d’un moment, il m’est venu l’envie d’être autonome en matière de productions de podcasts, afin d’en faire autant que je voulais.

Le problème c’est que je n’avais pas de matériel d’enregistrement, et que je n’avais pas non plus de personnes assez passionnées dans un rayon proche de chez moi.

À ce moment-là, émergeaient certains podcasts de jeu de rôle enregistrés en distanciel, tels que Radio Rôliste (dont les premières émissions étaient en présentiel, avant que la pratique du distanciel ne se généralise). Radio Rôliste utilisait Team Speak, un logiciel assez pointu, mais plutôt compliqué d’usage.

En 2014, je me décide donc à lancer mes propres podcasts en distanciel.

J’ai opté pour ma part pour une solution plus simple, l’application Google Hangouts, qui permet d’avoir une conversation en ligne et de l’enregistrer sur sa chaîne YouTube. Je l’exportais ensuite en mp3 avec des applications telles que Clip Converter.

Google Hangouts n’était pas toujours la plus fonctionnelle des applications, mais ça faisait le taf. Je savais que sur la technique, je n’étais pas le meilleur. En revanche, je voulais que les contenus soient riches sur le fond. L’enjeu, c’était d’aborder une nouvelle notion à chaque émission et de l’essorer complètement, d’offrir à l’audience tout ce qu’il y avait à savoir sur le sujet.

Les premiers podcasts étaient assez cadrés, il y avait une charte de prise de parole, et une certaine demande de préparation émise aux chroniqueureuses. Ils étaient aussi très longs, certains faisaient quatre heures et je devais donc les découper en plusieurs parties avec le logiciel Audacity. C’était à peu près ma seule opération de montage, l’idée c’était de produire vite.

En 7 ans, il y a eu pas mal d’évolutions.

Les actual plays étaient d’abord présentés comme des podcasts (les podcasts « Magneto ») puis ont été sortis des podcasts Outsider, pour une meilleur lisibilité.

Le format des émissions a réduit, pour stagner entre 1h1/2 et 2H, quitte à faire des épisodes si on avait enregistré plus longtemps.

J’ai fait une série d’émissions solo, où je pouvais plus facilement entrer en détail dans des notions personnelles.

J’ai passé plus de temps à monter, toujours avec Audacity, en rajoutant des jingles, des samples, en corrigeant les voix, les parasites, en coupant certains temps morts.

Suite à la disparition de Google Hangouts, les dernières émissions ont été enregistrées sur Discord avec Craigbot, ce qui était beaucoup plus pratique, notamment avec la possibilité d’avoir une piste par chroniqueureuse, ce qui facilitait grandement le montage.

J’ai lancé avec mon ami Talmo un projet de hors-séries en présentiel, « Le dé sur le cœur », qui allaient se centrer sur une approche chaleureuse et cosy du jeu de rôle. Nous n’avons fait que deux émissions. J’en suis très fier, cependant nous avons arrêté le format pour cause de COVID et de fatigue également.

En tout et pour tout, en comptant les Magneto, les Game Design JDR, les Créativité, les Millevaux et les Dés sur le Cœur, c’est pas moins de 64 émissions qui ont vu le jour !

Je le dis sans amertume, mais j’ai le sentiment que ces podcasts ont été peu suivis. Ils étaient sûrement trop longs, trop techniques, et je ne les ai jamais diffusés sur des plateformes telles qu’Itunes, Soundcloud, Anchor… Qu’à cela ne tienne, ils m’ont été profitables, me faisant avancer dans mes réflexions, ils ont été un excellent prétexte pour passer du temps avec des personnes que j’appréciais, et j’ose croire qu’ils ont aidé quelques personnes dans l’audience. Et ils sont toujours écoutables, et j’espère pour longtemps.

Tout aussi important et gratifiant ce projet de podcasts a-t-il été, il n’en reste pas moins un projet secondaire. Ma priorité a toujours été la création de livres de jeu de rôle. La préparation, l’enregistrement, le montage et la diffusion de ces podcasts finissait par prendre trop de temps sur ce projet principal. Dans l’optique de me recentrer, j’ai progressivement abandonné certains projets secondaires, d’abord les articles sur la créativité, puis les livres artisanaux. C’est maintenant le tour des podcasts. Cela faisait, ceci dit, un certain temps que j’avais largement réduit la voilure en la matière, mais je continuais à en diffuser régulièrement car j’avais une grosse quantité d’archives enregistrées en solo ou en groupe en 2017, et je viens seulement de finir de les écouler.

Je vous remercie du fond du cœur pour avoir été des fidèles de ces podcasts !

C’est l’heure de vous laisser avec un top 10 à (re)découvrir !

Comme d’habitude, ce top a été difficile à établir, et j’ai même un peu triché…

* : avec article associé

+ Onirisme, drogues et réalités virtuelles

Le premier Game Design Jeu de rôle était particulièrement perché ! Il sera l’initiateur d’une façon de jouer particulièrement mindfuck : le vertige logique.

+ Propriété intellectuelle, libre et licences, droits et devoirs en créativité

Je vous ai sélectionné un podcast de la série Créativité particulièrement foisonnant et avec des invités de marque !

+ Les Anciens et les Modernes

C’était encore au début de la vague old school renaissance, et du clivage jeux traditionnels / jeux alternatifs. On est donc revenu avec quelques spécialistes sur les archaïsmes et les innovations au sein du jeu de rôle, passant de classicisme en avant-garde au détour d’une chouette rétrospective.

+ Ce sont les joueuses qui font le jeu *

On ne parlait pas encore de play design ou de player does matter à l’époque, mais avec Pierre V., nous avons l’intuition que les joueuses sont en train de (re)prendre le pouvoir sur les jeux, et nous passons alors en revue toutes les façons qu’ont les tables de s’approprier les livres et les pratiques.

+ Série : Mon personnage et moi

Il s’agit d’une série de huit podcasts enregistrés avec Sélène Tonon, sur les rapports que nous entretenons avec nos personnages de jeu de rôle. Sur un sujet aussi passionnant, il était impossible de faire court !

+ Le jeu de rôle sans règles *

Avec Gherhartd Sildoenfein, on parle de freeform et de jeu sans règles avant que ça soit cool. Avec le recul, je réalise que cet échange fut crucial dans ma démarche de design.

+ Comment les actual play transforment le jeu de rôle (podcast Frankenstein)

Ce podcast vaut au moins autant pour son format que pour son sujet. L’idée était de proposer un thème, puis de permettre à qui le voulait d’enregistrer une vignette-réponse de 10 minutes, qui serait intégrée au montage final. Je me suis beaucoup amusé au montage, en rajoutant quelques samples taquins. La formule a fait florès, puisqu’une petite dizaine de podcasts Frankenstein (aussi appelés « frankencasts ») ont vu le jour un peu partout sur le web, et j’ai déposé une vignette dans chacun d’eux.

+ Débat sur le jeu de rôle alternatif

Encore une émission qui est aussi intéressante pour son format. Il s’agit d’un débat enregistré en présentiel lors d’une convention. Tout le monde pouvait participer, et avait 5-10 minutes pour présenter son point de vue global sur le sujet, sans se faire interrompre. Pendant ce temps-là, nous notions toutes les idées énoncées sur un paper board et faisions un récap à la fin du tour de table. Suivait alors un nouveau tour de parole où l’on pouvait réagir sur l’un ou l’autre des points du récap, avec un peu plus de discussion possible entre les personnes. J’ai particulièrement aimé cette forme de table ronde démocratique, j’ai en proposé trois autres et j’espère en voir fleurir de nouvelles.

+ SérieEntretien avec Frédéric Sintes

J’ai eu l’honneur d’enregistrer deux émissions avec un des monstres sacrés de la théorie rôliste francophone, animateur du blog Limbic Systems et auteur de Prosopopée et de Démiurges. Ensemble, nous revenons sur son parcours de pensée.

+ Jouer avec des enfants *

Il me fallait bien inclure l’un des podcasts du format Le dé sur le cœur dans ce top ! J’ai privilégié ce dernier parce que nous y incluons un actual play de 20 minutes avec des enfants, ce qui est déjà assez rare. Et dans cet actual play, vous pouvez entendre mon fils de 4 ans jouer activement… et même s’accaparer le rôle de MJ. #fierté #larelève

9 commentaires sur “La fin des podcasts Outsider, le bilan et le top 10 !

  1. Je ne découvre que tout récemment votre travail. 64 émissions ? Quand même !
    Peu suivis, car il est dure d’être un simple auditeur d’une production aussi importante. autant je peux rester au théâtre 11h00 (soulier de satin oblige) faire une partie de jeu de rôle de 30 heures (une fois dans ma vie), il est dure d’écouter un podcast de plus d’une heure.
    Je n’ai pas vraiment d’explication. Toutefois, en écoutant et en piochant de loin en loin, j’ai trouvé, surtout dans les dernières productions, un esprit qui évoque les salons d’écriture du XIXème siècle. Un laboratoire de création.
    En tout cas merci pour avoir diffusé votre boulot !

    J'aime

  2. Merci beaucoup pour ces podcasts, je pense les avoir découverts tardivement mais j’en aurais écouté une bonne moitié avec grand plaisir ! Encore merci 🙂

    J'aime

  3. J’ai écouté tous les podcasts Game Design. Et il y a beaucoup de chose super intéressante dedans.

    Pour n’en retenir qu’un seul… Je dirais l’échange avec Fred qui était passionnant.

    Merci pour toutes ces transmissions !

    J'aime

    1. Merci beaucoup à vous Pyrod et cvdjwe pour votre suivi ! Je vois notre assiduité récompensée. J’ai bien sûr aussi une pensée pour toutes les personnes qui ont contribué à l’aventure durant ces 7 années d’émission.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s