Outsider, juillet 2020

Mon bilan mensuel !

Au menu, une méthode pour jouer des bacs à sable profonds dans l’univers de Millevaux (ou ailleurs) par votre serviteur, un jeu Millevaux contemplatif et tendu par Claude Féry, des nouvellles du GN Dusk River, et un entretien-bilan de carrière sur la chaîne Lancé Critique !

Encore merci à toutes les personnes qui me soutiennent via Tipeee ou par d’autres façons (pas forcément monétaires) !

(temps de lecture : 4 minutes)

devant une statue digne des Cités Obscures, à la Vallée des Saints, à Carnoët, en Bretagne

LA COMMUNAUTÉ

Publications par la communauté

Quand quatre enfants attendent dans un chalet délabré la venue du vieil homme qui initiera l’un d’eux au jardinage des arbres harmoniques, la soirée ne se finira peut-être pas comme prévu… Il se pourrait que lors de cette veillée, ce soit plutôt le terrible Dushani, horla de la dissonance, qui survienne !Un jeu de rôle Millevaux par Claude Féry, inspiré par Mustang, de John Harper. (temps de lecture : 6 minutes)

Image
Shawn Harquail, cc-by-nc, sur flickr

Entretiens

+ Un échange avec Zab sur la chaîne Lancé critique.

Les mots, la mort, le jeu de rôle… Guidé par les questions de Zab, je reviens sur 10 ans de carrière… Où l’on parle bien sûr de Millevaux, de jeu de rôle, de game design, mais aussi de créativité et du sens de la vie en général… (Durée : 1h40)

Image

Récits de parties de jeu de rôle par la communauté

+ [Little Hô-Chi-Minh Ville] À la recherche de la révolution – épisode 1

Passionarias évanescentes, communisme magique et nouilles bien cuites sont au programme de ce premier opus de campagne particulièrement ouf, qui évoque aussi bien Antoine Volodine que Christophe Siébert. Un récit par Gudrun. (temps de lecture : 14 mn)

MES ACTUALITÉS

Publications

+ Écheveuille

Un jeu de rôle tout en un pour s’égarer dans l’infini des forêts de Millevaux en solitaire comme à plusieurs.

Je tenais à vous livrer ce jeu maintenant : il est parfait pour l’été, puisqu’avec juste un petit bloc-notes qui vous suivra partout, vous pourrez créer et explorer un monde ouvert rempli de lieux et de personnages hauts en couleur !

(Temps de lecture : 43 min)

Image
illustration de couverture : Agathe Pons, libre de droits

+ Les goupils et les grours, deux nouvelles espèces dans l’univers forestier de Millevaux

Après les Corax, les Masques d’Or, les Varous, les horlas, les horsains et les maletronches, la forêt de Millevaux s’enrichit de deux nouvelles espèces intelligentes qui vont plonger le monde dans la guerre.

Image
Mark Dumont, cc-by-nc, sur flickr

Podcasts

(* : avec un article associé)

+ [Podcast Outsider N°57 : Game Design Jeu de Rôle] Le Cyberpunk *

Réalités virtuelles qui glitchent, machines à orgones et nanotech en open bar ! Avec Magnamagister, nous explorons le genre du cyberpunk, à travers la littérature, le cinéma, et bien sûr le jeu de rôle.

Image
pinguino k, cc-by

Récits de parties de jeu de rôle

+ [Millevaux Choc en retour] L’escorte

Deuxième test de Choc en retour, le jeu le plus minimaliste dans Millevaux. Ambiance glauque au rendez-vous !

Evénementiels

+ [19-20 sept. 2020] Le GN Dusk River, les avancements

On vous tient au courant des préparatifs en cours pour ce western initiatique (il reste des places ! ). Avis aux expert.e.s, nous avons besoin d’aide pour un upload de vidéo, si vous vous y connaissez en formats, merci de me contacter.

Image
Niko 1900, OneEighteen, cc-by-nc & cogdogblog, cc-by-sa

+ [19-20 sept. 2020] Le GN Dusk River, le manifeste de jeu

Un point sur la situation de départ, le genre des personnages, les armes à feu, et surtout tout un guide pour aborder les cultures et les spiritualités autochtones dans le western initiatique que propose ce GN !

Image
bgwashburn, brian gonzalez, cc-by & grepsy, cc-by-sa

Parties jouées

+ 04/07/2020 [Little Hô-Chi-Minh-Ville] Des nouilles sans goût pour sauver le monde

Test de mon carnet d’Echeveuille dans l’univers de Little Hô Chi Minh Ville ! La partie a été très cool, j’ai dû utiliser une dizaine de figurants et de lieux, ceci en ajonction avec le système de Little Hô a donné une partie très étoffée avec peu d’efforts de ma part ! La table avait également l’air ravie.

+ 11/07 : [Psychomeurtre] L’impuissante.

Une partie menée sur le pouce avec deux proches lors d’un WE de retrouvailles. L’une des deux personnes m’avait confié être friande d’histoires de serial killer, ce fut un prétexte parfait à sortir le jeu de son placard à poussière… J’ai fait jouer Nalini Sapa, une tueuse présente dans la liste d’exemples du livre. Il m’a fallu 2 minutes pour compléter sa liste de paramètres et nous étions en selle. Nous avons joué entre une heure et une heure et demie, ce qui s’est avéré très insuffisant vu à quel point on rentrait dans les détails… On a fait 30 % de l’enquête et je leur ai résumé la fin. Mais c’était très sympa et rafraîchissant malgré toutes les horreurs que ce jeu me pousse à raconter.

+ 12/07/2020 : [Oriente] Entre le marteau et l’enclume

Une partie d’Oriente improvisée… en voiture ! Un joueur lisait les questions et nous étions trois à répondre (dont moi, qui conduisait). C’est ma deuxième expérience de JDR en voiture, et c’était beaucoup plus concluant que ma première expérience sur Inflorenza Minima, où j’étais conducteur et MJ, ce qui était difficile car trop distrayant). On a terminé la partie sur le quai du train, et comme j’étais le dernier à répondre à la question finale et comme souvent dans ce cas, je me suis permis un petit twist en tuant Oriente pour des raisons pas très étayées 🙂

+ 17/07/20 [Echeveuille] Les petites pattes de la Guerre des Ours

Troisième test d’Echeveuille en one-shot ! Cette fois-ci, tout en conservant mon carnet initial, j’ai voulu tester mon récent concept de la Guerre des Ours, et j’ai donc proposé à la table d’incarner des goupils et des grours. Au final, nous avons eu un goupil (en forme renard intelligent) et une humaine. Moi, j’étais MJ et le système choisi était le système old school renaissance, qui a tout à fait fait ses preuves comme système OSR léger. Nous avons enchaîné les scènes en 2h30 de temps avec une fluidité rafraîchissante, et ça m’a permis d’explorer en profondeur le concept des goupils. J’ai eu aussi quelques belles scènes de vertige logique, de drama et de contemplation, ce qui fait toujours plaisir en OSR. Et le carnet fait plus que jamais ses preuves en matière de profondeur de champ !