Outsider, juin 2019

Au menu, un jeu textuel Millevaux, une nouvelle version surgonflée des Sentes, un tutoriel de création de scénarios, un podcast pour s’enjailler en roulant des dés, et bien d’autres choses !
Un mois (un peu) moins dense en news puisque j’ai consacré pas mal de temps à la nouvelle version des Sentes qui devait être bouclée pour début juillet afin que les inscrites à la grosse session de septembre puissent commencer à créer leurs personnages. Ce ne fut pas peine perdue, puisque je vous aussi livré cette même version, très enrichie et didactique, qui j’espère vous plaira.
J’ai quand même pris le temps de pallier à un manque présent depuis la migration du blog : Outsider est de nouveau doté d’un sommaire ! De quoi faire le bilan de tout le chemin parcouru et (re) découvrir un tas d’articles sur la créativité ou sur le game design.

devant une escape room nantaise… dans laquelle je ne suis pas entrée 🙂

 

LA COMMUNAUTÉ

 

Publications par la communauté

+ Solitude

Ce jeu de rôle-concept de Batronoban, pour un meneur et une joueuse, vous plongera jusqu’aux confins de l’étrange. L’auteur préconise Millevaux comme décor potentiel !

Image
Frank Van Dijk, cc-by-nc, sur flickr.com

 

Revue de presse

+ Une critique de Mycorhizes par Jeepee sur Jeepeeonline !

« Et il faut bien l’avouer, les écrits de Thomas sont toujours aussi surprenants et déroutants. » 

 

Podcasts

+ Edward Bond face à Inflorenza

On dirait un titre de blockbuster, mais c’est un podcast de Toutlemondesontrôlistes où Félondra et Arjuna Khan comparent le théâtre postmoderne d’Edward Bond au jeu de rôle Inflorenza ! 

Image

 

Extraits

+ Millevaux, au seuil de la folie

Pour jouer sur le fil entre la raison et la démence avec un système simple et freeform et une synthèse de Millevaux en un seul livre. Par Michel Chevalier, Michel Poupart et moi-même

+ Les Sels de Millevaux, par Yoann Calamai.

Un jeu de rôle pour jouer des alchimistes rongés par l’achèvement du Grand-Oeuvre dans l’enfer forestier de Millevaux.

 

Parties de jeu de rôle enregistrées par la communauté

+ [Fripouille] Samaël

Alors que la terre est de plus en plus soumise au déluge, un jeune vacher rejoint le groupe des brimbeux. Récit et enregistrement de la première séance d’un rôliste de dix ans, par Claude Féry.

+ [Fripouille] Alphonse

Suite de la campagne des Brimbeux. Alternance de paysages et de rencontres étranges, et interrogation sur le jeu descriptif VS les émotions des personnages. Un enregistrement et un récit par Claude Féry

 

Récits de parties de jeu de rôle par la communauté

+ [Systèmes Millevaux / Don’t Rest Your Head] La Maison Carogne

L’Ange Corso finit par perdre le contrôle de son éveil… et va se confronter à un lieu cauchemardesque. 2ème campagne Millevaux solo multi-jeux, 3ème opus. Un récit par Damien Lagauzère ! 

+ [Millevaux au seuil de la folie] L’élixir de mémoire, acte 1

Le premier scénario de la campagne de Millevaux, au seuil de la folie raconté par la voix d’un de ses picaresques protagonistes. Un récit par Pokannicknow  !

 

 

MES ACTUALITÉS

 

Publications

+ Mycorhizes

Deux errances qui se cherchent à travers la forêt immense de Millevaux. Un jeu de rôle en duo par SMS ou réseaux sociaux !

Image
crédits image : Ali Eminov, Oregon Caves, cc-by-nc, Claire Munier, par courtoisie, mpujals, Thomas Munier, domaine public

+ Les Sentes, version 11.0

Avec cette nouvelle version intermédiaire comprenant de nouvelles aides de jeu et renforçant le design inclusif, Les Sentes devient un jeu de rôle sur table et grandeur nature vraiment robuste ! Le temps de la résurgence est venu ! Plongez-vous dans les drames forestiers et dans la réalité sorcière !

crédits : philatz, licence cc-by-nc (galerie sur flickr.com)

Podcasts

+ [Podcast Outsider N°45] Game Design Jeu de rôle : Ce qu’on ressent quand on lance les dés

Et vous, est-ce que les dés vous font encore de l’effet ? Un article et un podcast qui devraient mater les plus farouches membres de l’hérésie diceless ! 

Image
Wystan, cc-by-sa, sur flickr

 

Articles

+ Aller en convention ne sert à rien

Et vous, est-ce que vous revenez, des conventions ? 

+ Le scénario en matrice, une méthode de rédaction didactique

Je vous dévoile ici ma cuisine qui m’a permis de rédiger des scénarios faciles à prendre en main pour la campagne du jeu Cœlacanthes : elle est ici décrite de façon générique pour s’adapter à vos jeux de rôle préférés ! 

Image

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

+ [Little Hô-Chi-Minh-Ville] Soleil Rouge

Le Soleil se lève : Soyez prêts pour la lutte finale. Épisode-pilote d’une campagne en mode série TV.

+ De Mauvais Rêves

Dans cette partie de jeu de rôle enregistrée, nous testons le jeu de drame familial en Laponie conçu par Julien Pouard et Kalysto ! Le temps d’appréhender les mécaniques, nous ne ferons qu’un cycle, mais qui nous offrira déjà de grands moments d’émotion.

 

Récits de parties de jeu de rôle

+ [Les Sentes] Le buisson ardent

Une partie-charnière marquée par une organisation collective de ouf, un briefing chaotique, des ateliers compliqués, une installation faste et une partie magique.

+ [Marchebranche] Une baie pour les transformer tous, suivi d’Une nuit aux flambeaux

La contrée du Canal livre nombre de ses secrets au cours de ces deux jours de table ouverte ! Avec, sur fond de guerre fratricide, un final tragique qui laisse les marchebranches dans l’amertume.

 

Parties jouées

Un mois de juin bien sage avec seulement deux parties jouées !

+ [Mycorhizes] Le fardeau

Une partie en duo par SMS pour tester le jeu qui s’avéra à la fois intense et chargée en vertige logique ! Compte-rendu à venir.

+ [Inflorenza] Eireann Archipelago

Pour conclure avant ma diète de partie en ligne, une dernière partie d’Inflorenza en anglais ! On s’est mis la barre en haut avec en ouverture un chant en gaélique à deux voix et une partie chargée en dilemmes moraux. Diffusion à venir !

Aller en convention ne sert à rien

Oh que voilà un titre racoleur ! Je nuance tout de suite.

Ces dernières années, j’ai élargi ma zone de déplacements en convention : je suis allé deux fois à Toulouse, une fois à Poitiers, une fois à Montpellier, une fois à Cannes, une fois à Lausanne, une fois à Lyon, une fois à Lille, une fois à Chalons-en-Champagne (pour une convention privée)… J’envisageais d’être encore plus ambitieux : Dragonmeet à Londres, Beta-Larp en Belgique, pourquoi pas le Knuttepunkt…

Marc Buehler, cc-by-nc, sur flickr.com

Ce printemps, il m’est arrivé une grande première : j’ai écrit aux orgas d’une convention pour annuler ma venue. Cette convention se situe à plusieurs centaines de km de chez moi. Je n’y jamais mis les pieds, mais depuis plusieurs années un ami m’exhorte à l’y accompagner, il adore l’ambiance et il pense que ce rendez-vous, un salon accueillant plusieurs milliers de personnes sur le week-end, va forcément m’aider à me faire connaître. Passons les difficultés habituelles : impossibilité de vendre sans payer un stand ou laisser une commission à une boutique, pas de défraiement du trajet, pas de nourriture végane sur place, proposition d’hébergement se limitant à une place sur un camping. Ces conditions sont attendues de la part d’un festival de cette taille, et que ça me pose souci n’y change rien. J’envisage de covoiturer avec mon ami, mais ces horaires de route sont incompatibles avec les miens. Il eut fallu que je sois absent quatre jours de la maison, au minimum. J’envisage, bon gré mal gré, de dormir sous la tente, bien que je suis assez persuadé que je n’arriverais déjà pas à dormir, attendu que je dors très mal en dehors de chez moi (et surtout après l’ébullition intellectuelle que représente une convention), même quand je suis accueilli dans une chambre calme avec un lit douillet. Donc, quatre jours sans dormir.

Je me dis que l’option covoiturage est mauvaise. J’envisage le train. Je commande ma carte de réduction, puis quand je veux commander le billet… Je réalise qu’il n’y a pas de trajet retour. Je dois annuler ma carte de réduction, je regarde le temps de trajet en voiture : quatre heures. A multiplier par deux si j’opte pour le covoiturage.

Tout ça pour un résultat que je connais d’avance : maîtriser dans des conditions difficiles des parties de jeu de rôle à la chaîne pour un public aléatoire, en général peu sensibilisé au jeu de rôle underground. J’attends un bilan encore moins concluant que le Festival International des Jeux de Cannes (dont le bilan médiocre avait été tempéré par la rencontre de super acteurices du jeu de rôle, comme Asenath Waite ou Mysko, et passer du temps avec des amis et collaborateurs tels que Batronoban, Simon Li, Trickytophe…).

Je pouvais espérer rencontrer des personnes connaissant mon travail sur ce festival, mais j’avais en revanche peu de chance d’en sensibiliser de nouvelles. Pour les personnes qui s’installeraient à ma table, je serais juste le MJ aléatoire du moment dans un univers aléatoire aussitôt joué, aussitôt oublié.

A rajouter que tout ce temps passé hors de chez moi à m’épuiser serait autant de temps perdu à ce qui est censé être mon cœur de métier : rédiger des jeux.

Las, la conclusion était logique : j’ai envoyé un mail pour dire qu’il m’était finalement impossible de venir.

Et suite à cette expérience, j’ai pris la résolution de limiter mes déplacements à des zones facilement accessibles depuis chez moi : la Bretagne, Nantes et Paris.

R L, sur flickr.com, cc-by-nc

J’écris ce billet un peu pour vous raconter ma vie, mais aussi pour présenter mon point de vue aux acteurices du milieu rôliste qui envisageraient de voyager loin en convention.

Pour ma part, je suis moins persuadé qu’avant de l’intérêt des conventions.

Pendant longtemps, j’ai été de l’école Johan Scipion : les conventions, c’était le nerf de la guerre. Impossible de faire connaître son travail sans s’y rendre. J’en suis revenu.

Je précise direct que mes objectifs sont différents de l’auteur de Sombre, et c’est bien ce qui motive nos divergences de choix en matière de promotion.

Mon objectif premier (bien que j’ai du mal à le tenir, étant un garçon dispersé) reste d’écrire des jeux. La promotion de ces jeux est un objectif secondaire. Je n’ai pas d’argent à gagner en les faisant connaître davantage (puisqu’il sont gratuits) et mon besoin d’écrire est plus impérieux que mon besoin de diffuser mon travail, qui par ailleurs, de par son caractère underground et très focalisé (les jeux de rôles dans la forêt de Millevaux) est voué à la confidentialité. Ajoutez à ceci que je suis père au foyer et mon temps d’écriture est déjà compté.

Attendu ceci, les conventions me font perdre du temps et de l’argent. Il m’arrive d’avoir des frais réduits (un mécène couvre certains de mes déplacements, quand je ne suis pas défrayé par la convention), mais je ne suis jamais bénéficiaire, à moins de vendre des livres artisanaux, qui eux, me coûtent beaucoup de temps à réaliser.

De prime abord, une convention ne me mange pas de temps d’écriture, puisque c’est en week-end et que je ne peux écrire qu’en semaine (deux à trois jours par semaine, quand mon fils est à la crèche). Mais le temps passé en convention se répercute en fait beaucoup sur mon temps d’écriture : A l’aller, je passe souvent au moins une journée à préparer, au retour je me retrouve avec du ménage en retard à rattraper, des mails non traités, du sommeil à rattraper…

Marc Buehler, cc-by-nc, sur flickr.com

J’ai des acquis formidables grâce aux conventions : d’abord c’est fun, je playteste intensivement, je fais de superbes rencontres, je peux socialiser autour de ma passion, participer à des tables rondes, faire connaître mon travail… Mais en fait, rien que je ne pourrais avoir autrement. A cause des conventions, je ne vais plus en club près de chez moi (hormis cette année, où j’y pu y retourner une dizaine de fois), je ne joue plus avec mes amis… Pour une convention inoubliable, il y en a une autre où je me sens comme un intrus, où mon passage ne laisse aucune trace. Je n’ai plus tant besoin de participer à des tables rondes alors que j’ai déjà une vingtaine de podcasts qui restent à diffuser. Et je suis également obligé d’évoquer le bilan carbone de mes déplacements, assez désastreux, surtout les fois où j’ai pris l’avion pour raccourcir mon temps de trajet. C’est un peu idiot de manger végétal et d’utiliser des toilettes sèches si c’est pour cramer du kérozène par hectolitres par ailleurs.

Parlons de la diffusion de mes jeux. Le Grumph ne va pour ainsi dire plus en convention, ce qui ne l’empêche pas d’être renommé dans le milieu et de vendre ses jeux très honnêtement (alors même qu’ils sont plus chers que les miens, attendu qu’il se dégage un salaire dessus). Pour tout dire, les conventions n’ont pas pesé cher dans sa balance quand il a étudié comment se dégager du temps de travail supplémentaire.

Pour reparler de mon cas particulier, je pense que la distance par rapport à mon public est bien souvent plus un avantage qu’un inconvénient. Claude Féry et Damien Lagauzère ont massivement joué et/ou produit des jeux dans l’univers de Millevaux avant qu’on ait eu l’occasion de se rencontrer. Grâce aux podcasts Inflorenza en anglais, je peux faire connaître Millevaux à travers le monde sans avoir à me déplacer. Un sud-coréen du nom de Mori a produit un hack d’Inflorenza Minima (The Garden of Earthly Delights) alors qu’il y avait zéro chance qu’on se rencontre en convention. Je collabore avec les québecois des Aventureux (Christophe Breysse réalise des actual play dans l’univers de Millevaux, Marc Vallières participe aux actual play d’Inflorenza en anglais) alors qu’on ne s’est jamais rencontrés et qu’il y a peu de chances qu’on se rencontre un jour.

Marc Buehler, cc-by-nc, sur flickr.com

A contrario, le public que je rencontre en convention a plutôt tendance à être moins prosélyte. Pour une raison simple : puisqu’on on a la possibilité de jouer à Millevaux avec son auteur, quel intérêt à y jouer sans lui ? Je vois des rôlistes revenir s’asseoir chaque année à ma table, et je sais qu’ils ne joueront jamais à Millevaux en dehors de ma table. Il y a bien sûr des exceptions, des personnes qui jouent à mes jeux, voire diffusent mon travail ou produisent des oeuvres dérivées et je les en remercie du fond du coeur.

Pour reparler de la socialisation, et bien je tiens quasiment salon sur le chat vocal du Discord des Courants Alternatifs, donc autant vous dire que je suis une des personnes qui passe le plus de temps à discuter game design rôliste avec des gens en francophonie, et ce sans bouger de mon logement.

Par ailleurs, même si c’est peut-être un peu égoïste, je peux arrêter de me déplacer et faire venir les gens à moi. C’est ce que je fais avec les deux dernières éditions du Gîte Millevaux ou avec la prochaine session des Sentes en Bretagne pour 30 personnes, c’est que fait Romaric Briand avec un succès incontestable depuis des années, avec ses podcasts de la Cellule qui rassemblent des intervenant.e.s des quatre coins de la francophonie.

Ma conclusion ? Avant de se déplacer en convention, il faut savoir pourquoi on le fait. Et diffuser son travail ou faire du bénéfice n’est pas forcément la meilleure des raisons (internet est plus efficace pour ces deux choses). Y aller pour faire plaisir à quelqu’un ou parce que c’est ce que font les acteurices du milieu n’est pas non plus une bonne raison, car au final ça vous pèsera et vous aurez l’impression d’aller au turbin. Personnellement, je vais continuer à aller en convention en priorité parce que j’y prends du plaisir, et qu’il y a beaucoup de personnes que j’adore y revoir, et que je suis toujours heureux de faire de nouvelles rencontres. Mais je vais y aller avec plus de modération. Si je conserve mon rythme d’une convention par mois, se limiter à des déplacements courts (ce qui me permet d’ailleurs d’écourter mon séjour, ce que j’avais des scrupules à faire sur des déplacements longs) me paraît la plus sage des décisions.

Aux personnes qui m’invitent en convention aux quatre coins de la France ou du monde : je vous en remercie sincèrement et ça me fend le cœur de décliner mais je dois me confronter au principe de réalité.

Outsider, mai 2019

Briefing bucolique pour la partie des Sentes qui eut lieu au Gîte Millevaux 2. Photo : Claude Féry, par courtoisie.

 

LA COMMUNAUTÉ

 

Publications par la communauté

+ Dégringolade

Un jeu de rôle Millevaux basé sur l’acceptation de l’oubli comme condition essentielle au bonheur. Par Claude Féry !

laurynasm, cc-by-nc, sur flickr.com

+ Le Discours de Saloth Sâr

L’enregistrement d’un discours politique glaçant. Une aide de jeu pour Charogne et pour Little Hô-Chi-Minh Ville par Claude Féry.

Image
screenpunk, cc-by-nc, sur flickr.com

 

Articles

+ Une critique d’Inflorenza par Nitz sur l’Auberge Virtuelle !

Assorti d’un instructif échange d’opinions. 

 

Extraits

+ Millevaux Hex, par Dino Van Bedt.

Dans l’esprit des jeux de rôle  des années 90 à 2000, avec 1 MJ, des carac, des compétences, des facteurs de difficulté, des atouts/handicaps et des listes, et un univers bien intégré à la fiche de personnage.

+ Millevaux Âge de Pierre, par Michel Poupart

Une uchronie préhistorique à Millevaux où le principal moteur de l’action est l’équilibre mental des personnages ! 

 

Parties de jeu de rôle enregistrées par la communauté

+ [Fripouille] Écoute

6ème épisode de la campagne des Brimbeux. Un épisode marécageux en quête de nourriture et d’un copain disparu. Une partie rythmée par une scansion hallucinée tirée d’une fiction audio de Carine Lacroix.

+ [Fripouille] Pleurer les mots

7Ème épisode de la campagne des Brimbeux. Pour sauver leur camarade, nos jeunes héros s’aventurent dans le territoire cauchemardesque des sœurs tisseuses. Un enregistrement par Claude Féry.

+ [Sève] Kipande, les galeux

Un interlude à la campagne des Brimbeux, joué avec Sève, l’occasion d’un périple en barque ronde sur les terres inondées des hortillons, avec un accent toujours plus mis sur la mise en scène et la narration. Un enregistrement et un récit par Claude Féry. 

 

Récits de parties de jeu de rôle par la communauté

+ [Millevaux, ère forestière] La communauté écarlate

Une caravane de l’étrange, des rats géants, un monstre canidé et une ville déchue. La routine ! Un récit par Trickytophe.

+ [Bois-Saule] La quête de l’arbre docile

Arjuna Khan reprend son roleplay solo empreint de souffrance et de poésie après une longue interruption ! 

 

MES ACTUALITÉS

 

Evénements

+ Une preview de la session du GN les Sentes du 14-15 septembre dans le Morbihan, sur le site Electro-GN !

+ Le 24,25 et 26 Mai a eu lieu la deuxième édition du Gîte Millevaux, en forêt de Rennes (Bretagne)

C’est une minuscule convention privée qui a réuni une quinzaine de personnes pour jouer autour du thème de la forêt et de Millevaux. Ce fut à nouveau un moment intense, pour tester plein de jeux, échanger, consolider des amitiés et faire de superbes découvertes. J’en ressors forcément transformé.

 

Publications

+ Les Sentes 9.0

Le GN des drames forestiers dans la réalité sorcière de Millevaux. Une version amaigrie pour une mise en place plus fluide !

pdf

traitement de texte

Image
Batronoban, par courtoisie

 

Podcasts

+ Podcast Outsider N°44 : Game Design Jeu de Rôle : L’interprétation

Quand les joueuses émettent des spéculations au sujet des éléments imaginaires, certaines vont alimenter les prochaines interactions et intercréations, d’autres seront rejetées mais auront alimenté la rêverie commune. Cela valait bien un podcast ! 

Image
Megan Sauter, cc-by-nc, sur flickr.com

+ Origami

Le podcast Trop Long ; Pas Lu me met en équipe avec l’ineffable Adrien Toulon et nous oblige à créer un jeu de rôle feel good !

Résultat : un jeu de rôle de réconciliation où on incarne des vieux amis lors d’une semaine de vacances au bord de la rupture. Avec du feu, du papier, des boîtes et des origamis.

Image
Gabriela Pinto, cc-by, sur flickr.com

 

Articles

+ Le jeu de rôle : un jeu, un art, une expérience

Et vous, avez-vous parfois l’impression de ne pas pratiquer comme les autres ? 

+ Le droit de retrait

Et vous, gardez-vous toujours la porte ouverte ? 

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

+ [Bois-Saule] L’apprenti qui m’aimait
Premier test de la version duo de Bois-Saule pour une aventure chamanique à la poursuite d’un noir passé.

+ [Bois-Saule] La chasse aux dieux

Pour cette partie enregistrée en duo, découvrez l’épopée étrange et glauque d’une chasseuse de dieux qui transporte le corps de sa sœur morte.

+ [Odysséa] L’île des morts

Dans cette partie-tutoriel, je joue un personnage tout en transmettant mes techniques de maîtrise à notre confident ! Au menu : une équipe en crise, des bien-aimés à sacrifier et à secourir et un voyage dans deux lieux emblématiques : l’île du Cyclope et l’île des Morts. 

Un enregistrement de partie à écouter comme une aide de jeu, et un récit en prime !

 

Récits de parties de jeu de rôle

+ [Millevaux Mantra] Oedipos

L’expérience mindfuck tactique la plus totale dans ce test du scénario reprenant la vie d’Oedipe dans trois réalités parallèles et des poussières. 

+ [Marchebranche] La fille au ruban rouge

Des aventures marines, des oiseaux de toutes forme, du vertige logique, et de l’émotion, dans cette suite de la campagne du Monde du Canal.

+ [Inflorenza] Epistolia

On continue les contraintes créatives un peu folles avec cette expérience de shonen épistolaire !

 

Parties jouées

+ [De mauvais rêves] Nos vies coupables

J’ai enfin pu tester le jeu de rôle de réconciliation familiale conçu par Julien Pouard. Nous avons joué en ligne dans des conditions un peu difficiles : je n’avais pas encore bien saisi les règles,  j’ai échoué à faire fonctionner l’application Roll20 dédiée au jeu, et j’ai abandonné l’idée, faute d’énergie, de jouer dans l’univers de Millevaux. Néanmoins, la partie fut riche en drama, je trouve que je le jeu provoque des roleplay intenses. Nous n’avons pu jouer qu’un début de partie, donc il ne nous fut pas possible de saisir la pente du jeu, mais l’émotion était déjà au rendez-vous.

+ [Ecorce] A l’assaut de l’asile

Un one-shot copieux qui fut pleinement réussi ! Les personnages erraient dans l’Auvergne de Millevaux à la recherche d’un enfant disparu. Un départ sur la Voie Déchue où le Corax du groupe subjugue le gardien du péage jusqu’à ce qu’il leur cède leur véhicule, un passage en forêt avec de fort mauvaises rencontres, et l’assaut-infiltration d’un asile psychiatrique où des scientistes faisaient des expériences sur des enfants pour asservir leurs pouvoirs psychiques. Cette partie m’a permis de tester ma dernière invention de règle (on obtient un flashback à chaque fois qu’on tombe à 0 PV), très probante, qui permet d’étoffer les personnages de façon organique, et j’ai également (je pense que la règle citée ici n’y est pas innocente) un glissement des plus intéressants du jeu tactique vers le jeu moral. Le système de combat a été absolument fluide et l’équipe de jeu était tout bonnement géniale.

+ [Les Sentes] La Roche Noire

Un test à trois sur un site exceptionnel, les mégalithes de Monteneuf. Nous avons d’abord joué un peu à l’écart car en ce début de soirée le site fut fréquenté par deux promeneurs, mais vers la fin, nous avons vraiment eu cet endroit impressionnant pour nous tous seuls. J’ai testé mon briefing raccourci, et ça a bien fonctionné. Jouer parmi les roches maléfiques des Mégalithes de Monteneuf était un vieux rêve, qui a donc été accompli. J’ai été frustré parce que les joueuses avaient trop peur de l’aura des grandes roches pour me permettre d’en approcher, mais je me suis rattrapé à la fin de la résurgence, avec un rituel solo en face d’une des plus imposantes.

+ [Sève] Pour un mouton

Une partie de Sève au Gîte Millevaux, maîtrisée par un de ses auteurs, Claude Féry. A jouer avec Claude, et dans un de ces settings de jeu de prédilection, j’ai l’agréable sensation de revivre toutes ses parties que j’ai suivies en audio. J’ai aussi mieux compris le fonctionnement de Sève en y jouant, et notamment j’ai saisi que les objets des personnages étaient tellement chargés émotionnellement que c’était des objets mémoriels. Quand on se les transmettait, on avait un flash mémoriel lié au personnage et à l’objet, ça permettait de creuser les backgrounds de chacun de façon immersive, et de rapprocher les personnages. Jouer des enfants est aussi à la fois rafraîchissant et flippant. Nous avons joué une petite équipe d’hortillonneurs qui ont pris tous les risques pour voler un mouton aux redoutables Verticaux. Mon personnage était très sombre, c’était un jeune carbonnier qui avait dû brûler vive sa mère pour la soustraire à la possession horla, et qui en portait des séquelles physiques et mentales. Au final, le contact avec un mouton a su lui redonner un peu de son innocence perdue.

+ [Systèmes Millevaux / Into the Woods] Le cri d’un arbre

J’ai enfin eu l’occasion de tester Into The Woods, le jeu duo de Morgane Reynier. Si le jeu est écrit pour être joué sur table, nous avons choisi d’en faire un GN en forêt. Quelques artifices de mise en scène ont suffi. Je suis assez content de mon idée de promener une bougie pour jouer le fantôme et de demander au promeneur de la rallumer à chacune de nos rencontres car je ne pouvais pas interagir avec la matière. J’ai joué un bûcheron mort écrasé par un arbre qu’il avait voulu couper pour prouver sa virilité, et le promeneur était un ado, puis un adulte, confronté à sa distanciation progressive par rapport à ses parents et à son lieu de naissance. Le promeneur a d’ailleurs triché avec le jeu en décrétant un écoulement du temps de 30 ans au lieu de 10 ans, ce qui a, trouvé-je, renforcé la force du jeu. Une belle expérience, à mon sens plus forte en GN qu’en jeu de rôle sur table.

+ [Les Sentes] Devenir arbre

Un playtest à 12 au Gîte Millevaux ! Ce fut l’occasion d’expérimenter la nouvelle version des ateliers (qui sont désormais un parcours initiatique faisant partie intégrale de la fiction du jeu) qui ne fit hélas pas l’unanimité. Le briefing et les ateliers furent rapides, mais visiblement un peu trop, certaines personnes en auraient demandé davantage. Une partie des joueuses est totalement entrée en transe, mais d’autres sont restées plus qu’en retrait, sur le carreau. Une expérience un peu douloureuse mais qui va porter comme fruits l’idée de nouvelles améliorations, toujours en recherche du design inclusif. J’ai en revanche trouvé que le côté cathartique a fonctionné, parce qu’on faisait plein de ponts entre la vie des joueuses et leur jeu, c’était très instructif.

+ [Inflorenza] La Tempête de Drusilla

Lors du Gîte Millevaux, Arjuna Khan nous a fait jouer son théâtre La Tempête de Drusilla, et j’en suis ressorti très enthousiaste. Le théâtre propose d’aborder des thèmes très fort tout en portant une esthétique de ouf. Je rêvais depuis longtemps de faire une partie d’Inflorenza en mode unleashed au niveau des thématiques, et ce rêve fut enfin réalisé, tout en étant joué, trouvé-je, dans une relative bienveillance et safitude. J’ai pu assouvir mon penchant actuel pour le kink sans, je pense, choquer personne et, je pense, on a réussi à traiter en sous-main les thématiques féministes du théâtre.

+ [Les Sentes] Les trois portes vers l’autre monde

Un playtest à 5 dans les impressionnants Mégalithes de Moustoir-Ac, ma commune de résidence ! J’ai pu tester le briefing amélioré depuis le playtest précédent, et notamment les missions de vie qui aident vraiment beaucoup à construire le jeu. Il y avait trois personnes entièrement débutantes en matière de GN. Ce fut assez percutant de voir certaines d’entre elles utiliser l’atelier « Les mots durs et les mots tendres » pour se dire des choses de la vraie vie, c’était assez intense. La partie fut vraiment cool, et ce fut notamment l’occasion de voir un test de la sécurité émotionnelle, avec le recours à une revisitation. 

 

Outsider, avril 2019

Photo prise lors des ateliers d’une session du GN Les Sentes près de Toulouse. Batronoban, par courtoisie.

Rappel :

Vivez des drames forestiers dans une réalité sorcière !

Rejoignez l’aventure hallucinée du jeu de rôle grandeur nature Les Sentes, au Camp du Dragon (Lizio, Bretagne, Morbihan) le 14 et 15 septembre 2019 !

(voir aussi : l’événement Facebook associé)

 

LA COMMUNAUTÉ

 

Publications par la communauté

+ Ronces

Un jeu de rôle de Paul Plunian : Enquêtes, intrigues et voyages dans l’univers apocalyptico-mystique de la Terre-Ronce. Sur des règles dérivées d’Inflorenza !

Image

+ Millevaux, ère forestière

Un jeu de rôle d’horreur et de sorcellerie par Trickytophe (auteur de la campagne « Abîme » pour Colonial Gothic), qui conjugue le confort d’un jeu carac/traits/compétences avec des techniques d’improvisation qui seront bien utiles si vous n’êtes pas d’humeur à préparer des scénarios !

Image
Lucia Whittaker, von Zzyzx, cc-by-nc, sur flickr.com

 

Revue de presse

+ Le podcast québécois des Aventureux attribue ses récompenses de l’année 2018 pour le jeu de rôle qu’ils aiment… et me fait l’honneur de me nommer personnalité internationale de l’année !

Je tiens à remercier mon papa, ma maman, et tous ces d12 usés pour la bonne cause ! #gratitude

Image

+ Une présentation de Jouer le vertige logique par Narbeuh dans le Fix !

 

Parties de jeu de rôle enregistrées par la communauté

+ [Fripouille] Mala

Une partie des plus étranges au cœur de la forêt hantée par un horla, sans presque aucun jet de dés. Un enregistrement par Claude Féry.

+ [Sève] Sœurs Tisseuses

Premier test de la nouvelle version de Sève, enregistré et narré par Claude et Gabriel Féry.  La confrontation avec des araignées entraîne l’effroi et le dépouillement de deux enfants perdus dans les bois près des hortillonnages de leur communauté. 

+ [Sève] Je suis un Caillou

Quand l’égrégore permet toute la puissance d’une chanson. Suite de la campagne des Brimbeux avec un détour mécanique par le jeu de rôle Sève ! Un enregistrement et un récit par Claude Féry.

 

Récits de parties de jeu de rôle par la communauté

+ Systèmes Millevaux / Don’t Rest Your Head] L’ange perdu dans les cauchemars

Damien Lagauzère commence une nouvelle campagne Millevaux multi-systèmes en solo et nous offre un copieux exposé de sa façon de procéder. Dans cet épisode-pilote, un grand nombre de jeux et d’aides de jeux sont mis à contribution ! 

+ [Fripouille] Craonne

La première guerre mondiale, la Bataille du Chemin des Dames, revisitée avec la contamination par Millevaux, jouée avec le jeu Fripouille. Un récit par Claude Féry. Avec en prime, le texte du scénario !

+  Systèmes Millevaux / Don’t Rest Your Head] La bête dans la caverne

Suite de la 2ème campagne solo multi-systèmes de Damien Lagauzère. L’ange Corso fait parler la poudre dans cet épisode riche en monstres de toutes sortes, des plus anonymes aux plus sensuels.

 

Illustrations

+ S’enforester

Le peintre Bruno Gadenne nous donne à ressentir un rapport atavique à la forêt, toujours menaçante, sans jamais se déparer de sa beauté. 

Image

+ Les gravures de Thibault Boube pour Marchebranche et l’Atlas ont été exposées à Paris

Dans le cadre de l’exposition Estiennois, Estiennoise à la galerie Ménil’8 à Paris. ça finit aujourd’hui ! (2 mai).

Image

 

MES ACTUALITÉS

 

Podcasts

+ Podcast de la Cellule : Les Sentes, jeu de rôle grandeur nature pour Millevaux.

J’ai eu l’honneur de faire un playtest des Sentes pour le podcast de la Cellule. 
En voici l’épique restitution ! 

crédits : philatz, licence cc-by-nc (galerie sur flickr.com)

+ Podcast Outsider N°43 : Game Design Jeu de Rôle : Entretien avec Frédéric Sintes (2 sur 2)

Suite et fin de la discussion avec Frédéric Sintes. Où l’on parle du vide fertile, des jeux profonds, de l’OSR et des récents articles théoriques francophones !

Image
(C) Frédéric Sintes pour le jeu de rôle Prosopopée

+ Comment articuler jeu et narration.

J’ai l’honneur d’être invité par la Cellule pour échanger avec Romaric Briand, Antoine Morgenthaler et Valentin T sur la façon dont jeu et narration s’imbriquent dans nos médias préférés ! 

Image

 

Articles

+ Dissonance ludo-narrative mon amour

Et vous, que pensez-vous des jeux qui se contredisent ?

+ Approbation et implication sont dans un bateau

Et vous, pensez-vous que ces émotions devraient être mécanisées dans les jeux de rôles ? 

+ Les PNJ sont morts, longue vie aux figurants !

Et vous, avez-vous aussi la manie de renommer des termes techniques du jeu de rôle pour marquer votre propre vision du média ? 

+ Espaces et modes d’expression en JdR

C’est le titre de mon article publié dans Jeu de Rôle Magazine N°45 (disponible en kiosque et sur internet). C’est le deuxième opus de ma série sur le jeu de rôle comme champ d’expression !

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

+ [GN Millevaux / Ho’oponopono] Une dernière chance

Quand le jeu de rôle grandeur nature à la nordique s’invite à Millevaux. Une expérience intense. Avec en prime des captations audio des ateliers par Thomas B. ! 

+ Inflorenza RPG Actual Play #10 : Cancer Zone

Path covered with asphalt, pierced everywhere by roots. Time for wrath, faith and riot ! Burn the road, burn !

 

Récits de parties de jeu de rôle

+ [L’Empreinte] Le Naufrage.

Quand le dernier refuge de la société victorienne sombre au milieu des bois.

+ [Marchebranche] Arlequine et Crapaud

Ambiance tour à tour comique, nostalgique et crépusculaire pour ce voyage à cinq dans la Contrée du Canal ! Assorti d’une interrogation sur les réussites contre noirceur dans le cas des jets où une vie est en jeu.

 

Conventions

Du 5 au 7 avril, je suis descendu sur Toulouse pour aller à la rencontre des quelques expert.e.s en GN et en jeu de rôle sur table que je connais dans la ville rose. Ce fut l’occasion de joueur aux Sentes et à Inflorenza. Les sessions comme les discussions autour furent très enrichissantes !

 

Parties jouées

+ [Les Sentes] Le buisson ardent

Un playtest toulousain très instructif. Au départ, ça a été difficile. 15 personnes inscrites, mais on descend à 12 après des désistements. Briefing sous un porche pendant qu’il pleut et que le froid humide nous gèle. 4 personnes qui quittent le jeu après le briefing pour cause de fatigue physique et émotionnelle (dû sans doute à une folle activité les jours précédents). Et le temps qui devient beau après leur départ ! Temps d’installation assez long, car beaucoup de matériel amené par trois participant.e.s très investi.e.s. Un joueur a boudé les ateliers les plus introspectifs, les considérant comme trop corrélés au jeu qui devait suivre. La partie en elle-même, tout à fait magique. Des souvenirs visuels forts et des interactions humaines à l’avenant. Des moments d’émerveillement et des moments de flippe grave. Conclusion : la diminution drastique des effectifs a été un temps frustrante, mais a permis de jouer en confort. Pas mal débriefé avec tout le monde, plein d’idée pour refondre tout ça. Objectif : diminuer le signage du briefing et des ateliers par deux, ce qui rendra la chose plus digeste et plus ouverte à l’interprétation, renforcer la reformulation des ateliers déjà opérée comme une véritable création collective de contexte et de personnages.

+ [Inflorenza] Le cœur de phoque

Une partie toulousaine qui fut l’occasion de tester mon contexte de l’Islande pour l’Atlas. J’avais en face de moi trois personnes qui n’étaient pas sûres de pouvoir jouer sans MJ, mais qui se sont avérées très à l’aise (l’une d’elle a choisi de se cantonner à son personnage, mais du coup à partir de cette décision, a très bien pris ses marques). La partie fut vraiment belle et poétique, et la dichotomie du contexte (entre modernité et archaïsme, entre pragmatisme et poésie) s’est tout à fait ressentie, avec en prime un peu de vertige logique à base de réalités virtuelles mélangées aux mondes mythologiques des légendes islandaises.

+ [Système Millevaux : La Clé des Nuages] L’homme de peau et la bécasse de hasard

J’ai eu le plaisir de pouvoir jouer en face à face avec kF, l’auteur du jeu de rôle d’exploration hermétique La Clé des Nuages (qui est le meilleur jeu du monde, si vous vous posiez la question). Nous avons positionné la partie dans Millevaux, ce qui était un rêve personnel inavoué, donc quand kF me l’a proposé, j’ai bien sûr saisi la perche. Le mariage entre les deux a vraiment bien fonctionné et la partie fut vraiment touchante. Le debriefing orienté a totalement participé à magnifier le mélange d’absurde et de sens magique qui baignait le tout.

+ [Inflorenza Minima] L’eau mutante

Une demi-heure à tuer en assoce, un prétexte idéal pour rejoueur à ce fameux Inflorenza Minima qui se passe de tout matériel ! Ce fut l’occasion de tester le mode sans MJ, ce que je n’avais vraiment fait, et ce fut très concluant, on n’a pas hésité à s’envoyer des prix à payer dans la tronche, pour une petite fiction toute belle et cruelle, autour d’un prophète qui voulait établir une communauté autour d’une source d’eau pure et une maletronche paria qui voulait contaminer cette source avec une graine mutagène, afin de ne plus être rejetée.

+ [Bois-Saule] L’apprenti qui m’aimait

Premier test de la version duo de Bois-Saule pour une aventure chamanique à la poursuite d’un noir passé. Partie enregistrée à retrouver ici.

+ [Bois-Saule] La chasse aux dieux

Un nouveau duo pour une tension entre combat divin et deuil difficile. Partie enregistrée à retrouver ici.

 

Outsider, mars 2019

Mon stand à la Convention Eclipse. Photo : Michel Poupart, par courtoisie

 

LA COMMUNAUTÉ

 

Publications par la communauté

+ Charogne

Un jeu de rôle Millevaux sous forme de parcours initiatique vers la décomposition, le désespoir et la mort. Par Claude Féry

Steve Sawyer, cc-by-nc, sur flickr.com

 

+ Soh-Oor.

La suite de la nouvelle dans l’univers de Millevaux par Michel Poupart !

Kristin&Adam, yananine ; cc-by-nc, galeries sur flickr.com
+ Grünwalding
Un théâtre pour le jeu de rôle Inflorenza, inspiré du comics Chilling Adventures of Sabrina, et réalisé par Seb Lenoir pour le webzine Rôle & Roll ! 

crédits : Shauna Leigh Robinson, cc-by-nc, sur flickr.com

 

+ L’apocalypse selon Millevaux, lue par Claude Féry.
Une lecture glaçante de la prophétie Millevaux la plus biblique !

crédits : darwin bell, elycefeliz, Craig Loftus, pomponius, the lonville watch company, licence cc-by-nc & Jules Martel, par courtoisie

 

Articles / revue de presse

+ Une chronique de la version brouillon de Bois-Saule par Berzerk sur le blog Héros Solitaire !

+ Colonial Gothic primé au GRAAL d’Or dans la catégorie jeu de rôle / création francophone !
Dans ce jeu qui vous transporte dans l’atmosphère complètement extraterrestre du Canada à l’époque des guerres coloniales, retrouvez l’horreur forestière de Millevaux. Félicitations à l’équipe de Batro Games pour son travail d’adaptation !

+ Une critique de Millevaux : au seuil de la folie et de Millevaux : Renaissance par Olivier T. sur le site Unification ! 

+ Une description du GN Les Sentesaprès lecture par Stéphane Rigoni, accompagnée d’un retour critique !

 

Parties de jeu de rôle enregistrées par la communauté

+ [Fripouille] Que meure la bête
Une séance entière de planque pour échapper au monstrueux propriétaire de la gidouille. Un enregistrement de partie par Claude Féry, avec Gabriel et Mathieu Féry ! 

+ [Systèmes Millevaux / Lamentations of the Flame Princess] La suite de la campagne Millevaux jouée sur la chaîne Pilule Rouge ! 

Bienvenue à Smallburrow #5
Bienvenue à Smallburrow #6
Bienvenue à Smallburrow #7
Bienvenue à Smallburrow #8
Bienvenue à Smallburrow #9

 

Récits de parties de jeu de rôle par la communauté

+ [Systèmes Millevaux / Psychomeurtre] Où est John Feuerfreïe ?
Une partie solo textuelle par Damien Lagauzère à l’ampleur d’une longue nouvelle, fresque autour du pire serial killer des États-Unis et de la mystérieuse secte qui a inspiré ses crimes : le Chœur Noir. Joué avec Psychomeurtre, Le Témoignage, Quill, Muses et Oracles, Imagia, les cartes Folies de L’Appel de Chtulhu, Terres de Sang et Lacuna 

+ [Millevaux, ère forestière] L’idole à tête de biche
Suite de la campagne de Tricktytophe avec un épisode particulièrement malaisant autour d’une idole de la sexualité corrompue !

 

 

MES ACTUALITÉS

 

Publications

+ Le jeu de rôle sur table, un laboratoire de l’imaginaire, aux éditions Garnier.
Le recueil d’articles issus du Colloque Universitaire sur le jeu de rôle de 2015 est enfin disponible !  Avec une contribution de votre serviteur, intitulée « Le jeu de rôle est-il le dixième art ? » 

+ Les Sentes
Le jeu de rôle / GN pour vivre des drames forestiers dans une réalité sorcière est disponible en version brouillon !

crédits : philatz, Sean Clawson, the forest history society,, licence cc-by-nc ; Lewis Wickes Hine, Library of Congress, domaine public (galerie sur flickr.com) ; Claire Munier, par courtoisie

+ Jouer le Vertige Logique
Explorer les réalités pour faire exploser la causalité : tel est le programme de ce livre de conseils pour du jeu de rôle !

 

Podcasts

+ Podcast Outsider N°42 : Game Design Jeu de Rôle : Entretien avec Frédéric Sintes (1 sur 2) 
Limbic Systems, le blog de Frédéric Sintes, est une mine de réflexion en matière de game design pour du jeu de rôle, tout comme ses jeux (Prosopopée, Démiurges, Les Cordes Sensibles, Space Ronin, Bienvenue à Poudlard…). Cela valait bien une discussion !

(C) Frédéric Sintes pour le jeu de rôle Démiurges

+ Jouer en performance

Un podcast de la Cellule sur les joueuses qui pratiquent le jeu de rôle comme une performance artistique. Avec votre serviteur, ainsi qu’Antoine Morgenthaler, Valentin T et bien sûr l’indispensable monsieur Loyal : Romaric Briand ! Merci à toute l’équipe ! 

+ Une émission spéciale de la radio ludique Des Luds et des Plums avec une présentation des déclinaisons rôlistiques de Millevaux, en présence de votre serviteur !

 

Articles

+ Le jeu de rôle se conjugue à l’imparfait
Un article de votre serviteur sur les nécessaires compromis à faire en ce qui concerne nos attentes d’une partie de jeu de rôle.  J’ai l’honneur de voir diffuser cet article dans le premier numéro du Frankenzine, le magazine rôliste tout bricolé des Courants Alternatifs !

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

+ [Les Sentes] Les Oiseaux
L’enregistrement d’une session du jeu de rôle grandeur nature Les Sentes que j’ai animée. Quand des chasseurs d’oiseaux désespérés se confrontent à des trains fantômes qui ravivent leurs pires souffrances existentielles. Entrez dans l’univers ensorcelé et halluciné de Millevaux ! Un enregistrement par Claude Féry, un grand merci à lui ! 

+ [Inflorenza] L’Hôpital

Une partie enregistrée d’Inflorenza, jouée avec le théâtre d’horreur psychiatrique « L’hôpital », par Eugénie. Au menu, un patient en conflit avec la réalité, accompagné de deux allégories : Le jugement et la déviance. Et comme de bien entendu, du vertige logique à tous les étages.

 

Récits de parties de jeu de rôle

+ [Bois-Saule] Une dent pour chaque baiser

Une longue traversée de la forêt pour chercher l’amour et fuir ses démons, un périple d’horreur érotique. Le texte intégral de mon premier roleplay avec Bois-Saule, le jeu de rôle solo Millevaux. 

+ [Bois-Saule] Le chevalier au chardon
Un roleplay solo de sept jours destiné à servir d’exemple dans le livre de base, autour d’un chevalier, de l’amour courtois et d’un chardon. 

 

Conventions

Du 8 au 10 mars 2019, j’étais à la Convention Eclipse à Rennes ! Un rendez-vous traditionnel que je n’ai manqué qu’une fois (l’année dernière). Ce fut l’occasion de faire partie d’un grand stand Courants Alternatifs, en compagnie d’Erell et de nombreux.se.s têtes pensantes de cette communauté (Arjuna Khan, Eugénie, Stéphane Bagnier, Manuel Bedouet, Côme Martin, Julien Pouard, Vivien Féasson, kF, Valentin T.). Un véritable festival de l’alternativitude ! Sans oublier les autres cadors de la scène underground : Sélène Tonon, Romaric Briand, Johan Scipion…

En fait, il y avait tellement de gens intéressants partout que j’ai très peu tenu mon stand, et je dois d’ailleurs m’en excuser car peut-être que des personnes m’y ont cherché…

La convention fut comme d’habitude un moment mémorable. Petites difficultés rencontrées par l’orga lors de la bourse aux parties du samedi soir, mais je n’en fus pas affecté : il faut dire que j’ai eu l’honneur de présenter ma partie en premier et mes incantations chamaniques pour « vendre » ma partie du GN Les Sentes furent apparemment appréciées !

Mon stand à la Convention Eclipse. Photo : Michel Poupart, par courtoisie

 

Parties jouées

+ [Ecorce] Brûler le monastère

Ce test à la convention Eclipse a relativement bien fonctionné ! Le système de combat semble enfin rôdé et l’équipe (des connaisseurs de Millevaux mais qui découvraient Ecorce) a apprécié de découvrir les mystères de l’univers petit à petit. Ils formaient une groupe de fanatiques religieux qui s’étaient mis en tête de brûler un monastère pour éradiquer / augmenter Millevaux (c’était selon). La partie fut psychédélique avec de l’eau contaminée et un passage dans les forêts limbiques.

+ [Les Sentes] Le loup pendu

Une partie de 20 minutes en mode jeu de rôle sur table pour faire une démonstration de Millevaux à deux personnes. En briefing, je me suis limité à la présentation de Millevaux et à une explication brève des rituels et ça a amplement fonctionné. J’ai sans doute fait un petit effet PJ/MJ avec mon personnage, mais je crois que le groupe en avait besoin. Les Sentes est officiellement proclamé jeu Millevaux apéro !

+ [Les Sentes] Le bois sorcier

C’était le gros morceau d’Eclipse, puisque le samedi soir, je proposais du GN… Après une présentation en transe qui a apparemment éveillé la curiosité, direction une salle de classe pour jouer. Et oui, nous n’avions pas le luxe de jouer en forêt, mais je voulais voir s’il était possible de jouer au GN Les Sentes dans un endroit non décoré, en mode jeepform (ou GN abstrait si vous préférez). Bémol de la soirée : l’un des joueurs, désarçonné par le côté mystique / immersion des ateliers, a préféré partir sans jouer. Mes ambitions  de design inclusif en prennent un coup dans l’aile. Mais cela m’a motivé pour revoir le sens du briefing et des ateliers, en mettant l’emphase sur le coeur du gameplay, les rituels, qui me semble l’élément le plus fédérateur. La partie en elle-même s’est en revanche très bien passé, alors que les conditions matérielles étaient déplorables : j’avais demandé une salle avec un écran de vidéoprojecteur car je voulais diffuser un fond audiovisuel pour faire ambiance, et il se trouve que la salle ad hoc était… toute petite. Genre 20 m2, encombrée de tables et de chaises. Et comble de malchance, la personne qui devait me fournir un vidéoprojecteur l’avait oubliée… [note à moi-même : toujours relancer les fournisseur.se.s une semaine au préalable] Mais ce fut un mal pour un bien : puisque nous étions dans des conditions drastiques, nous avons pu vraiment testé si l’immersion était possible dans un environnement peu approprié. Et ce fut le cas ! Nous avons expliqué l’exiguité du local en disant que nous étions coincé.e.s dans une clairière cernée par les horlas, et surtout l’immersion fut au rendez-vous grâce aux interactions sociales, si bien que nous oubliâmes rapidement que nous n’étions pas en forêt, mais dans une salle de classe.

+ [Inflorenza] L’hôpital.

Une partie enregistrée d’Inflorenza, jouée avec le théâtre d’horreur psychiatrique « L’hôpital », par Eugénie. Au menu, un patient en conflit avec la réalité, accompagné de deux allégories : Le jugement et la déviance. Et comme de bien entendu, du vertige logique à tous les étages.

+ [Ecorce] L’oiseau humide

Nous avons joué le sixième et dernier opus de ma campagne Ecorce au local de la Ligue des Vannetais Ludiques, à Vannes (56). Ecorce est un jeu qui prend son temps, aussi il aurait fallu plus de six séances pour boucler proprement l’intrigue, mais j’avais prévu dès le départ de me limiter à six : je voulais juste un aperçu. La partie a très bien roulé car cette fois-ci, je n’avais que des vétérans. Ils commençaient à connaître les principaux dangers de l’univers et ont donc géré de façon pragmatique, même si les déboires ont été nombreux (deux accidents de voitures, un mort). Il y a eu un chouette moment de dilemme moral (un personnage se voit proposer une alliance par des voleurs de souvenirs, et le personnage en question est mort ensuite, tué par un autre personnage qui s’en méfiait, à tort. Le joueur a alors endossé le rôle d’une voleuse de souvenir, et c’était super car celle-ci avait un background assez intense). On a revu quelques némésis des personnages et ils ont atteint leur objectif intermédiaire en prenant un raccourci dans les forêts limbiques. Le système de combat a bien tourné. Bref, le core design d’Ecorce est maintenant abouti. Il faudrait rajouter beaucoup de chair avec des tables aléatoires, mais j’en ai déjà assez pour diffuser une première édition convaincante.

+ [Inflorenza] La septième merveille

Partie jouée à la fraîche au festival Ramène tes Jeux, dans mon Morbihan à moi. La proposition était la suivante : jouer les premiers jours de l’apocalypse Millevaux, puis faire un bond de trois à chaque instance, histoire de voire la progression du temps. Au final, on a ainsi joué douze ans d’une chronique post-acopalyptique centrée sur le Morbihan… et sur le gymnase où avait lieu Ramène tes Jeux. Cela a commencé mollo et humoristique sur un tournoi de 7 Wonders qui tourne mal à cause d’un enfant mutant végétal qui fait exploser la tête d’un des ses concurrents et ça a fini de façon épique et dramatique, mais toujours avec ce fil rouge du jeu 7 Wonders. Rafraîchissant. Et les bonds dans le temps donnent vraiment quelque chose d’intéressant. Maintenant, j’ai envie de tester des bonds de trente ans.

 

 

Outsider, février 2019

Mon bilan mensuel ! Encore merci à toutes les personnes qui me soutiennent  via Tipee ou par d’autres façons (pas forcément monétaires) !

Atelier d’écriture créative « jeu et narration » au Studio Infinite, Paris

photo : (C) Moodytryme

 

LA COMMUNAUTÉ

Publications

Une version alternative des planches du Gnaffreux calibrées au format Carte Magic !

Merci à Clem pour le partage !

Image
couverture : (C) Claire Munier

 

Revue de presse

Jouer poétique (3) : de la figure à l’interfigure

Dans cet article sur le blog Ristretto Revenants, kF cite Inflorenza et Dragonfly Motel en parlant des éléments de jeu qu’on laisse à la libre interprétation de l’équipe dans le but de faire de la poésie collaborative.

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

[Fripouille] Le voleur de gidouille

Troisième opus de la campagne Les Brimbeux, récit et enregistrement par Claude Féry. Une partie toute en narration, avec d’étranges rencontres et d’étranges reliques.

[Magnéto Millevaux] Ligne 16: Botzaris – Warhol-Hirst

Un crossover entre le jeu de rôle Magnéto Millevaux et l’univers post-soviétique de Yirminadingrad pour cette partie solo par Prokrast ! 

 

Comptes-rendus de partie

[Bois-Saule] La quête de l’arbre docile.

Arjuna Khan s’essaye au jeu de rôle solo Bois-Saule avec un roleplay âpre et charnel. 

[Millevaux, ère forestière] La Fosse

Prisonniers d’un culte maletronche, les personnages vont devoir se soustraire à l’horreur totale qui les attend ! Premier test d’un système maison à base de traits + compétences, avec scénario improvisé et possibilité pour la table de raconter les résultats de ses jets de dé. Un récit par Tricktytophe !

 

MON ACTU PERSONNELLE

Conventions

+ Le 1, 2 et 3 Février, c’était la 8ème Tournée Paris est Millevaux !

Je me suis donc déplacé à Paris pour animer des parties de jeu de rôle, enregistrer des podcasts, faire du GN… Clou de l’événement, j’ai eu l’honneur et la lourde tâche d’animer un atelier d’écriture créative sur le thème « Jeu et Narration » pour le Studio Infinite, en partenariat avec Caroline Viphakone-Lamache (alias Moodytryme). Son travail sur les ateliers d’écriture, le jeu et son réseau social Infinite RPG (consacré au jeu de rôle textuel en ligne) est impressionnant et j’ai vraiment été heureux de pouvoir collaborer avec elle. Caroline a d’ailleurs co-animé le débat, apportant plus que son lot d’idées et de concepts. Les participant.e.s ont pu brainstormer sur leur projet créatif en cours en réinvestissant les outils ludonarratifs qu’on venait de transmettre. Parmi eux, une figure du jeu de rôle, j’ai nommé Pierre Rosenthal, qui a utilisé les outils pour créer rapidement un scénario post-apocalyptique avec un univers brossé juste pour l’occasion.

La synthèse de l’atelier, réalisée par Moodytryme, photo (C) Moodytryme.

+ Le 8,9,10 Mars, je serai à la Convention Eclipse, à Rennes !

Voici mon programme

Publications

Bois-Saule, un jeu de rôle solo pour errer dans les ténèbres sauvages de la forêt de Millevaux.

La version brouillon est disponible, et vous pouvez encore m’envoyer des relectures jusqu’au 07/03 !

Image
Anita363, dentarg, pcgn7, v1ctory_1s_m1ne, cc-by-nc, sur flickr.com

Ruine, Nature et Surnature

Une nouvelle mise à jour de ces trois suppléments de contexte pour Millevaux !

Image
(C) Armand Pigss

 

Articles

+ Communiqué sur l’emploi du terme « joueurs » dans le magazine JDR MAG

+ Je veux que vos parties soient meilleures que les miennes.

J’ai un aveu à vous faire : compter sur ma présence pour découvrir mes jeux et mes univers n’est pas forcément une bonne idée.

+ Les jeux de rôle spécialisés : un pousse-à-la-consommation ?

Un retour d’expérience personnel sur une envie de revenir aux jeux de rôle traditionnels

 

Podcasts

Podcast Outsider N°41 : Game Design Jeu de Rôle : L’adversité (2 sur 2)

L’ennemi, le monstre, l’antagonisme, la difficulté, les épreuves… L’adversité qui fait face aux personnages est l’élément crucial dans bien des parties de jeux de rôles. Deuxième et dernière partie du podcast consacré à ces questions ! 

Image
David Guyler, cc-by-nc, sur flickr.com

 

Extraits

Inflorenza, 2ème édition, version bêta

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

+ Parties de jeu de rôle en audio

Un message de blog qui centralise tous mes actual play et ceux de la communauté !

+ [Les Sentes] Le cercle de mémoire

Un enregistrement d’une partie des Sentes jouée sous son format jeu de rôle, autour d’une petite cohorte perdue dans une forêt où règne la nuit éternelle. En bonus, la réaction d’un des joueurs sous la forme d’un article.

+ [Inflorenza] Mortal Venice

Swashbuckling in the dried city of the Doges ! With a written report by Orane. 

 

Comptes-rendus de partie

Dieflorenzhard en quête d’auteur

Une nouvelle ascension du mont Mindfuck par la face Nord et sans oxygène. Un récit de partie par Eugénie !

[GN] Les Buttes-Millevaux.

Une analyse de mon expérience de GN Millevaux en promenade hallucinée et les conclusions que j’en ai tirées pour la suite de mes aventures Gnistiques ! Sur Electro-GN. 

 

Parties de jeu de rôle jouées

+ [Inflorenza] Dieflorenzhard en quête d’auteur

Le mois a commencé fort avec le grand retour du vertige logique pour une partie d’Inflorenza dont Eugénie a déjà fait le compte-rendu.

+ [Inflorenza / Le Témoignage] L’effondrement

Ceci dit, juste avant, nous avons vécu l’effondrement de notre civilisation contemporaine vers l’enfer végétal de Millevaux en deux étapes : Inflorenza pour avoir la grande image (où nous avons joué des personnes à l’influence énorme : un homme d’affaires, une trader haute fréquence, un bio-informaticien de génie…), Le Témoignage pour la vision ras de terre (où nous avons joué les conséquences de la première partie, en interprétant des maraudeurs – i.e. les volontaires qui vont apporter de la nourriture aux sans-abris – dans une Bruxelles en proie à la guerre civile). Le changement de braquet et d’ambiance était très intéressant !

+ [Millegouttes] Ceux qui vénèrent l’abîme

Cette fois-ci, je fus joueur pour une partie de Millegouttes habitée et animée par son auteur, Ric Pogan.

Le pitch du jeu (en développement) :
« Il pleut. Sans discontinuer. Jour et Nuit. Quand ça a commencé ? Je n’en ai pas souvenir. Ou plutôt devrais-je dire, je n’en ai plus souvenir. La pluie l’a emporté. Cette maudite Eau finira par diluer tout ce qu’on a dans le crâne. M’enfin. Ne scrutes pas trop le fond de l’eau pour éviter de chopper le mal des sirènes, gare aux profombres et au comportement anarchique de l’Eau, et tâchons de survivre un jour de plus dans ce monde à la dérive. »

+ [Écorce] Le rancher

Nouveau test d’Ecorce pour un one-shot toujours sur ma carte de l’Auvergne. Le groupe devait s’en prendre à un dangereux voleur de bétail muré dans un ancien camp militaire. Ils ont été assez malins à la fois pour révéler la duplicité de leur commanditaire et pour attirer le rancher en dehors de sa planque. En revanche, le système de combat reste à perfectionner. Malgré les nombreuses mises à jour, il est encore boîteux.

+ [Les Sentes] Les Oiseaux

Une partie du GN à Sentes à 6 personnes dans la forêt à côté de la gare d’Orry la Ville. Le jeu a très bien tourné mais les contraintes de chrono m’ont contraint à limiter le temps de l’immanence à une heure au lieu des deux heures qui auraient été nécessaires, ce qui a, je pense, rendu le jeu frénétique. On aurait gagné à se poser. Le train passait très régulièrement à côté du site du jeu, heureusement on a trouvé un moyen que ça ne brise pas l’immersion, en décrétant qu’il s’agissait d’un train fantôme qui réveillait nos souffrances morales à chacun de son passage. Du coup, à chaque fois que le train passait, on criait et on gémissait. En vrai, on était content que le train passe ! Autre moment magique : nous jouions des chasseurs d’oiseau depuis trop longtemps bredouille. Comme nous n’avions pas de fusil mais des instruments de musique, nous avions décrété qu’on les chassait en jouant de la musique magique, censée les faire tomber. A la fin du GN, des oiseaux nous ont survolé et nous avons tous alors entamé une musique endiablée, sans succès bien sûr. Un grand moment d’immersion ! La partie a été enregistrée, elle sera bientôt mise à votre disposition !

+ [Inflorenza Minima] La bombe sacrée

Cette partie fut l’occasion de tester le setting Irlandais qui sera présent dans l’Atlas. Beaucoup de blagues lors de la création de personnage, donc j’ai eu peur pour l’ambiance, mais lors de la partie, tout le monde a gardé son sérieux et s’est pris au jeu des dilemmes moraux. J’ai été vraiment satisfait de l’esthétique de cette partie, je crois avoir réussi à impliquer tout le monde (c’était un certain challenge, car j’avais 5 personnes devant moi, ce qui est beaucoup pour du Inflorenza Minima), bref la partie fut belle et permit d’explorer le setting (seul regret, on n’a pas pu exploiter le PNJ du setting, Daireen, dont je suis assez content).

+ [Écorce] Les mécanos chelous

5ème et avant-dernière partie de ma campagne en table ouverte en association. On n’a pas beaucoup avancé alors pourtant que tout le monde était bien chaud à l’issue de la 4ème partie. Au menu, visite d’une enclave de mécaniciens qui cachent un lourd secret, négociation avec des parents Corax aux motivations discutables, et périple en buggy sur des pentes escarpées. La table ouverte montre ses limites car on perd beaucoup de temps à tout réexpliquer aux nouvelles recrues. Le groupe a marqué une certaine lassitude du système de combat toujours changeant, mais c’est la rançon du playtest 😦

+ [Fripouille] L’Astrolabe

L’Astrolabe est un scénario Millevaux générique par Patrick Cialf qui m’a été livré il y a fort longtemps et je ne l’avais encore jamais testé. Ce fut aussi l’occasion de tester Fripouille, le jeu Millevaux OSR de Claude Féry. L’Astrolabe est un scénario avec beaucoup d’éléments lovecraftiens et de SF/fantasy des années 50-60… Le scénario est assez belliciste, les personnages sont armés jusqu’aux dés, mais j’ai décidé de le détourner pour en faire une expérience contemplative… ce qui fut réussi. C’est très amusant de constater qu’on peut faire du contemplatif en OSR. L’enregistrement de partie arrive bientôt !

 

 

Outsider, janvier 2019

Mon bilan mensuel ! Encore merci à toutes les personnes qui me soutiennent  via Tipee ou par d’autres façons (pas forcément monétaires) !

mon matériel pour un week-end d’enregistrement au Podcast de la Cellule : tambour chamanique, instruments divers et treillis pour une démo du GN Les Sentes

Ce début d’année a été marqué par des déboires logistiques et financiers :

+ Flickr, le site où j’hébergeais gratuitement mes photos depuis des années m’a sommé de souscrire un compte pro sous peine de plafonner mon contenu à 1000 photos… Alors que j’en ai déjà 1500 photos. Si je restais en gratuit, il me fallait trouver un nouvel hébergeur et Flickr supprimait mes 500 photos les plus anciennes… Chose à laquelle je n’ai pu me résoudre car cela aurait amené des liens morts sur au moins une centaine de pages ou d’articles…  J’ai donc souscrit au compte pro, payant bien entendu.

+ La personne qui hébergeait gratuitement mon blog sur son nom de domaine rolepod.net a cessé d’être joignable et le nom de domaine a disparu… Ne pouvant plus joindre la personne et ayant perdu mon blog (je pense que la personne est en cessation de paiement, et pour tout dire, je crains qu’il ne lui soit arrivé quelque chose vu qu’elle ne me répond plus), j’ai dû déménager mes archives vers ce nouveau blog que vous êtes en train de lire. Je me suis vu contraint de trouver une solution plus pérenne et donc désormais je paye pour un hébergement et un nom de domaine sur WordPress.com. J’en profite pour remercier au passage Matthieu B. qui m’a dépanné sur certains aspects, et notamment sur la remise à jour de la plupart des liens morts.

L’abonnement pro sur flickr et l’abonnement au nom de domaine occasionnent donc de nouveaux frais, qui se chiffrent à 8 €/mois. S’il est en votre pouvoir de me donner un quelque chose sur Tipee ou par un autre moyen pour soutenir ces charges, je vous en serai reconnaissant. Si cela vous est impossible, sachez que je ne prends personne en otage. Il est important que les contenus d’Outsider restent disponibles, faciles d’accès et gratuits, et donc je paierai pour ça s’il le faut.

 

LES ACTUS DE LA COMMUNAUTÉ

Publications

Sève, version 2.

Une nouvelle mouture de Sève, le jeu de rôle court pour jouer des enfants débrouillards dans la forêt de Millevaux qui pour sauver ce qui est vraiment important, doivent mettre en jeu tout ce qui leur est cher et constitue leur être.

Un jeu de Gabriel et Claude Féry, offert en version texte, et en version audio ! Avec également un format cartes de visite !

crédits : Maggie Houtz, cc-by-nc, sur flickr.com

Debout les Morts.
Un scénario générique dans Millevaux par Michel Poupart, à base de morts-vivants, de prophéties, et d’errements dans des mondes limbiques dangereux.

Silvia Storti, cc-by-nc, sur flickr.com

 

Articles

Reflets de sons
Claude Féry nous explique comment il sonorise ses parties de jeu de rôle dans la forêt de Millevaux

Inflorenza : un classique contemporain
Une critique d’Inflorenza par Felondra sur une Pincée de Fel ! 

Leçons de narration : La Claque MacCarthy
Doc Dandy nous explique comment récupérer le style sec et cassant de ce romancier pour faire du jeu de rôle, et notamment du Millevaux

 

Enregistrements de parties de jeu de rôle

Les Sangliers déferlent sur la plage.
Arciesis fait jouer au pas de course la campagne entière de Cœlacanthes !
Avec un enregistrement audio, un compte-rendu écrit, et des photos.

Récit de partie de jeu de rôle

+ [Millevaux, au seuil de la folie] Planète Millevaux
Un MJ face aux trois auteurs du livre de base… qui relève le défi de nous offrir une expérience périlleuse et dépaysante !

+ [Cœlacanthes] La Magicienne
Fin de la campagne Millevaux multisystèmes en solo par Damien Lagauzère. Quand les fils se dénouent. Ou presque ! 
Avec en prime le texte de toute la campagne à télécharger.

 

MON ACTUALITÉ

Conventions / sorties

Ma sortie mensuelle a été consacrée au Podcast de la Cellule ! J’ai eu l’honneur et le plaisir d’être invité chez Romaric Briand en excellente compagnie (Antoine Morgenthaler, Valentin T.) pour enregistrer trois podcasts : un podcast sur « Jeu et narration » (un sujet que je travaille depuis quelques années), un playtest du GN Les Sentes et un podcast sur le jeu de rôle en performance (sujet amené par Valentin T.)

Publications

[Écorce] 46 personnages pré-tirés !
Ces personnages, bien qu’utilisant une version ultérieure des règles, sont compatibles avec la version brouillon du jeu actuellement disponible.

crédits :
gaurav kandal, Elizabeth Haslam, coal miki, Saint Huck, CIFOR, United States Marine Corps Official Page, thomas hawk, cambiodefractal, Mark Berr, sheenyie, Redfishingboat Mick O, ‘J’, wmacphail, Gerd1967,
licence cc-by-nc, sur flickr.com

 

Podcasts

Le jeu de rôle peut-il faire changer les mentalités ?

Ma contribution au podcast Frankenstein initié par Felondra !

Beryl_snw, cc-0, sur flickr.com

Podcast Outsider N°40 : Game Design Jeu de Rôle : Mon personnage et moi #8

Dernier épisode de la série consacrée à la diversité des relations que nous pouvons entretenir avec notre personnage de jeu de rôle Avec Sélène Tonon. Un grand merci à elle ! 

Mraz Center for the Performing Arts, cc-by-nc, sur flickr.com

 

Articles

Une interview de votre serviteur

Pour la communauté Infinite RPG, j’évoque l’univers de Millevaux, le transmedia, et les techniques pour articuler jeu et narration !

Les trois auteurs de la partie de jeu de rôle

Un article de votre serviteur dans le dernier JDR Mag, premier d’une série sur le jeu de rôle comme champ d’expression !

Thomas Munier fleurit en automne ( Partie 1  / Partie 2 )

Une double interview de votre serviteur sur Le Fix ! On y parle d’Inflorenza, de modèle économique, de temps perdu à bavarder, de Millevaux, de jeux gratuits et de jeux commerciaux… et même de football !

Comment dynamiser son jeu de rôle textuel ?

Un article de votre serviteur sur Infinite RPG. Ensemble, voyons comment mettre de la niaque dans nos messages de roleplay textuel.

 

Extraits

Cœlacanthes, le jeu de rôle de l’abomination forestière

Avertissement sur le contenu de ces extraits : violence, drogue, sexe, petite enfance

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

Inflorenza RPG Actual Play #8 : Isula di Suspiriu
The one Mauru notifies, this one dies. A story of revenge and supernatural fate in Corsica, the Island of Sighs

Chris Moody, cremona daniel, lonnon foster, seriykotik 1970, licence cc-by-nc, gallery on flickr.com & Lewis Wickes Hine, public domain
Récits de parties de jeu de rôle
[Systèmes Millevaux / Tombe & Oubli] L’alliance.
Quand s’achève la vie et le règne de la personne qui scella un pacte entre humains et animaux, voici ce qu’il advient de son oeuvre et du monde.
Parties jouées en janvier
Le cercle de mémoire, une partie jouée en ligne pour tester le format jeu de rôle sur table des Sentes. Un premier test de la nouvelle forme des ateliers, plus immersive, suivie d’une partie assez belle mais hélas plus courte que le temps réglementaire, et qui visiblement a laissé un joueur sur le carreau (il pensait qu’on lui demandait de faire du jeu en performance. Le malentendu vous sera explicité ce mois-ci avec la diffusion de la partie enregistrée et la réaction du joueur par article interposé).
Le mégalithe, une partie jouée en solo, qui fut très cathartique puisque j’ai incarné mon propre grand-père. Mystique et hallucinatoire, une expérience de réconciliation avec une partie de mon histoire familiale, et une franche validation du mode solo des Sentes.
L’emprise, la partie jouée pour le podcast de la Cellule. Le briefing et les ateliers (réalisés dans des conditions compliquées) n’ont pas fait l’unanimité, mais la partie si ! On en reparle dans les micros de la Cellule pour un très long podcast qui sera je suppose découpé en deux épisodes.
De mémoire et de sueurs
Suite de ma campagne en table ouverte en association. Ce quatrième épisode fut riche en rebondissements. Contrat risqué avec une sarcomantienne, exploration d’une communauté de morts-vivants récolteurs de drogue mémorielle, et fuite vers un village-casse auto pas forcément des plus accueillants… Avec en prime un ours à vermifuger ! Compte-rendu écrit à venir.