Lumière Noire

LUMIÈRE NOIRE

Un épisode particulièrement psyché, surréaliste et poétique, tout en scansion, bref un épisode de slam. Un récit et un enregistrement par Claude Féry

(temps de lecture : 2 min ; temps d’écoute : 1h20)

Joué le 22/03/2020

Le jeu : Sève la durée du oui, gamins du bois confrontés aux beautés et aux horreurs du sauvage, par Claude Féry

Mixé avec l’univers de Millevaux et le Monde de Rouille, œuvre de Lucas Roussel

Lire/télécharger le mp3

52506073735_1a46c43a2a_c.jpg
(C) Lucas Roussel

Toutes les photos suivantes sont de Claude Féry (par courtoisie).

Bilan :

Notre nouvelle incursion dans le monde de rouille

Malgré un certain nombre de drops, que je ne suis pas parvenu à résoudre ou l’absence de scène finale, je suis très heureux de ce témoignage audio. De beaux moments assez fidèlement rendus et une atmosphère forte.

Nous avons joué avec Sève la durée du oui en convenant que chacun initierait un souvenir qu’Hellio à schlurpé au Hiltiti et que l’Innommable constituerait le cinquième. En raison de l’horaire de notre alibis pour le confinement, nous n’avons pas joué la résolution de l’adversité, en l’occurrence des guerriers du Cœur, chargé d’expurger le faubourg de sa souillure. Alex, Gabrielle et Xavier étaient enthousiastes.

52505865304_b9fd85496f_o.jpg

Si nous avons bien compté cinq rencontres avec des créatures d’Uhia, nous n’avons pas conservé quatre lignes temporelles et quatre histoires singulières, elles se sont rapidement mêlées. Cette contrainte créative que nous nous étions imposés n’a pas été pleinement tenue.  Une feuille et un poème chacun à intégrer au récit.  Gabrielle et moi même avons partiellement intégré notre poème au récit, qui quoique un peu plus dynamique que de  coutume, bénéficiant d’une tonalité propre à chaque instance,   s’est révélé plus décousu, alors même qu’il a été conçu de façon plus organique. Du fait de la singularité de chaque instance, nous avons pu ressentir tout autant l’atmosphère propre à Millevaux que celle d’Uhia. Enfin, Xavier a tout particulièrement apprécié le contraste entre des scènes drôlatiques et d’autres oppressantes.

Alex était un peu déçu de ne pas jouer le cinquième souvenir et nous proposait de le jouer la prochaine fois. Sans la dynamique de la session je craignais que cela perde un peu de son sel. Aussi ai-je proposé que chacun s’imagine pour lui même le résultat de la chasse menée par les nettoyeurs. Ce qui a été accepté.

Lors de la prochaine session, je souhaite explorer la thématique de l’abandon  et mettre en œuvre un rituel d’éloignement de l’infortune Khmer.

52505865224_6140804711_o.jpg

Commentaires de Thomas après écoute :

A. Super intro in media res

B. Ce qui est intéressant avec la sonorisation de Millevaux, c’est qu’elle est diégétique : quel que soit le son que l’on entend, on peut l’assimiler à un son ou une ambiance de Millevaux, ce qui est dû à la fois à ton choix de musique et à la plasticité de l’univers

C. Super la lecture par Gabrielle

D. Un épisode particulièrement psyché, surréaliste et poétique, tout en scansion, bref un épisode de slam

52505111922_1505f7596f_o.jpg
52505865139_c447389d7a_c.jpg
52505865014_3633f443f9_o.jpg
52505864959_72ac8aebf0_z.jpg
52505111667_c88424e0f3_o.jpg

Un commentaire sur “Lumière Noire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s