[Au-delà de la palissade, sous l’humus] Askafroa

ASKAFROA

Un mélange des jeux de rôle The Witch is Dead et Behind the Fence, Below the Grave pour une escapade viking-germanique-millevalienne d’animaux partis châtier le meurtrier de leur sorcière maîtresse ! Avec en prime un jeu dédié : Au-delà de la palissade, sous l’humus. Un récit et une partie enregistrée par Claude Féry.

(temps de lecture : 3 mn pour le récit + 15 mn pour le jeu / temps de visionnage : 1 partie de 46 mn + 1 partie de 1h28 mn)

Le jeu : Au-delà de la palissade, sous l’humus, horreur folklorique islandaise dans l’univers de Millevaux, par Claude Féry

Joué le 11/05/2019

50426987642_b24f289f91.jpg
ghostpatrol, cc-by-nc

Aujourd’hui nous avons joué à Askafroa, une variation libre sur le jeu anglophone Beyond the fence, below the grave et la traduction française de La sorcière est morte de Grant Howitt, transposés au contexte de Millevaux.
Enfin, nous n’avons que déterminé la situation initiale et créé les personnages, avec Xavier, Gabrielet Alexane une amie de Xavier.

En voici le témoignage audio (45′).

Bonne écoute

Nous jouerons la fiction samedi après midi. Xavier jouera Whalther Meyer le métayer lièvre de mars, Alexane jouera Cacilia Bauer la vachère pie et Gabriel Horst Shcumacher le crapaud.

50426129018_bbfb7ee604_b.jpg

Voici la feuille de personnage pour notre session du jour, un mélange entre La sorcière est morte de Grantt Howitt et Beyond the fence, below the grave. Les personnages des trois joueuses sont leur Fylgia (esprit tutélaires) chargés de confondre le meurtrier de leur maîtresse Askafroa (la gardienne du frêne) la sorcière avec pour cela un pouvoir, et le souvenir d’un nom d’homme appartenant à une colonie noroit en forêt noire. Nous avons fixé la situation initiale, présenté les modalités de jeux et nous jouerons l’histoire samedi après midi. Les joueuses sont Xavier qui joue Walther Meyer le métayer lièvre, Alexane, la copine de Xavier, (11 ans), joue Cacilia Bauer, la vachère pie et Gabriel joue Horst Schumacher, le cordonnier crapaud. Nous avons reporté la partie elle même à samedi en raison de la grande fatigue de Gabriel (dix jours d’accueil de son allemand), mais les trois sont très enthousiastes. Le témoignage audio suivra ainsi que les photos, sauf d’Alexane (vie privée).

50426999162_aaff1b9106_z.jpg
photo : Claude Féry, par courtoisie

Commentaires de Thomas après écoute :

A. la description d’intro est hyper millevalienne et les lamentations de Walther rajoutent à l’ambiance

B. Sympa de laisser les joueuses décréter que leurs personnages ont vu un homme

C. Pour info les pies volent des objets mémoriels

D. J’ai le sentiment d’un temps de parole de MJ important, sans doute dû à la contrainte de combiner trois univers

E. Pour faire deviner l’essence de l’arbre, tu décris un champignon-cerveau dessus, Xavier suppose que le c’est le cerveau d’Askafroa, du coup tu valides sa spéculation et ajoute que ça indique l’arbre est un frêne : je suppose que les joueuses ne pouvaient pas faire cette déduction directe, mais que tu as récompensé leur acte d’émettre des spéculations.

50426129088_826b15611f_c.jpg
photo : Claude Féry, par courtoisie

F. La réussite de ce mélange, c’est une ambiance relativement nouvelle par rapport à vos aventures habituelles, ça me rappelle Charogne et Terres de Sang est Millevaux en terme de rupture.

G. « Je t’offre ici ce sacrifice pour que tu ne nous fasses pas de mal. » : la prière de Walther est glaçante, on est vraiment sur la religion de crainte.

H. Moutons à cinq pattes = signe néfaste : ça fait très emprise / L’Empreinte 🙂

I. Les hommes guettent les naissances d’animaux malformés, signe que l’emprise pourrait être dans la place

J. Monde des morts = forêt limbique

50426129443_eb53fee8f3.jpg
photo : Claude Féry, par courtoisie

Réponse de Claude :

E. Oui tout à fait

************

Deuxième session :

Ce week-end nous avons joué la suite avec Au-delà de la palissade, sous l’humus

Lire / télécharger la fiction et le bilan (1h28)

Le ressenti autour de la table était voisin de notre expérience avec une année de répit, la frustration en moins
Sur les quatre joueuses de ma table, seul Xavier était déstabilisé
Sa copine était enthousiaste et disposée à jouer une suite

50426822851_8c7a93b460.jpg
photo : Claude Féry, par courtoisie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s