Outsider, juillet 2019

Au menu, un jeu de cartes narratif Millevaux en français et en anglais, et une grosse veille technique sur les livres dont vous êtes le héros

 

partie des Sentes au milieu des mégalithes de ma commune, Moustoir-Ac. Photo : Eric, par courtoisie

LA COMMUNAUTÉ

 

Revue de presse

+ Un retour de Jeepee sur le podcast de la Cellule consacré aux Sentes.

« Un podcast très long qui vous demandera une certaine ténacité à l’écoute mais qui vaut le détour tant il est riche des univers Millevaudiens et de réflexions autour du game design. »

+ Une critique de Colonial Gothic : à l’est d’Eden, par Christophe H. sur Scifi Universe

L’intérêt de l’apport horrifique de la forêt de Millevaux est notamment abordé… 

 

Extraits

+ Colonial Gothic, édition francophone

Pour jouer un western crépusculaire et forestier, la version francophone du jeu de rôle Conial Gothic (édité par Batro Games) : primé au GRAAL d’Or 2019 dans la catégorie jeu de rôle / création francophone !

+ [Extraits] Millevaux Renaissance, par Michel Poupart

Un jeu de rôle système-agnostique pour jouer des âmes réincarnées torturées par un destin manipulateur. Aux éditions Stellamaris

 

Parties de jeu de rôle enregistrées par la communauté

+ [Fripouille] Rouge

Une exploration de la forêt du dessous. Pour cette suite de la campagne Les Brimbeux, un récit et un enregistrement de partie par Claude Féry ! 

+ [Fripouille] Marie

Suite des pérégrinations des petits brimbeux dans la forêt du dessous, avec la rencontre de ses étranges habitants… et d’une femme astronaute. La collecte des noix pour les futurs rêves a commencé. Un récit et un enregistrement de partie par Claude Féry !

 

Récits de parties de jeu de rôle par la communauté

+ [Systèmes Millevaux / Don’t Rest Your Head] L’ange à travers les époques

L’horreur et la perdition s’intensifient ! Quatrième opus de la deuxième campagne Millevaux solo multi-systèmes. Un récit par Damien Lagauzère.

+ [Mycorhizes] Jacques et Anatole

Une aventure textuelle autour d’un fils et d’un père à la recherche d’eux-mêmes dans un Millevaux qui se boucle, pour une expérience des plus poétiques ! Une copie de l’échange par Claude Féry.

 

Illustrations

+ Homo Algus

Les horlas de Sophie Prestigiacomo hantent les marais, leur putréfaction défiant les intempéries. Une inspiration visuelle pour Millevaux ! 

Image

 

MES ACTUALITÉS

 

Publications

+ Oriente (également disponible en anglais)

Un jeu de cartes narratif pour perdre ses repères à travers la forêt de Millevaux. 

Continuerez-vous à suivre votre guide malgré tout ce qui va se passer ? 

À jouer en solitaire ou à plusieurs !

Il est basé sur la mécanique du jeu For the Queen, d’Alex Roberts. 

Avec deux formats : le deck de cartes en PDF et l’application en ligne sur le site For the Drama (merci à Matthieu B !) 

Image
crédits : ArimanMagazine, thomas hawk, Eric Heupel, cc-by-nc & Olga Filonenko, cc-by-sa

Ecriture

La foudre du game design m’a encore frappé puisque ce mois-ci, j’ai potassé quelques livres dont vous êtes le héros et établi les premières bases d’un nouveau projet : un guide pour créer des livres-jeux dans l’univers de Millevaux. Prochaine étape : écrire l’ébauche d’un premier livre dont vous êtes le héros Millevaux pour tester ma structure.

Podcasts

+ Podcast Outsider N°46 : Game design jeu de rôle : Ressentir des émotions

Si vous avez encore un cœur, ce podcast est forcément fait pour vous ! Avec Magnamagister, nous discutons de comment faire des fictions rôlistes riches en émotions, et comment les faire ressentir par la table. 

ImageJopa Elleul, cc-by-nc, sur flickr.com

+ Transhumanisme et jeu de rôle, le retour

J’ai eu l’honneur de participer à ce podcast animé par Saint-Épondyle en compagnie de Gabrielle !

Image

 

Articles

+ Se coordonner en jeu de rôle : autour de l’émergence et du consensus

Mon troisième article de la série « Le jeu de rôle, champ d’expression » est paru dans le JDR Mag N°46 ! 

+ L’art est un moyen très bruyant de se taire

Et vous, de quelle manière vos œuvres d’art filtrent-elles votre propos ?

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

+ [Little Hô-Chi-Minh-Ville] La Cellule de Lazare

Quand le commando s’acquitte enfin d’une mission, la perspective orageuse d’un carré amoureux vient tout assombrir.

+ [Les Sentes] Devenir arbre

Un test à 12 personnes qui marque une scission entre les joueuses en transe et celles plus en recherche de contrôle, qui donnera lieu à des débats passionnés en vue d’aller plus loin vers le design inclusif. Avec des enregistrements par Claude Féry et JC Nau.

 

Récits de parties de jeu de rôle

+ [Mycorhizes] Le fardeau

La notion de famille prend un sacré coup dans l’aile pour ce premier test de Mycorhizes aux thèmes plutôt lourds, joué ici par SMS ! Avec en prime, une belle louche d’oubli et de vertige logique.

 

Parties jouées

+ [Oriente] Un bon gamin

Premier test d’Oriente (oui, après sa publication, je sais, c’est mal) dans les locaux de l’association La Ligue des Vannetais Ludiques (à Vannes, Morbihan). Nous avons choisi comme portrait le petit gamin aux cheveux bouclés et avons dressé de lui un portrait très nuancé et ambigu. La partie a été rythmée par une menace pressante (la première question a induit qu’on était poursuivi par des zombies et donc quasiment toutes les autres questions étaient des flash-back par rapport à cette course-poursuite). La partie fut longue (une trentaine de cartes, 1h1/2 de jeu) mais passionnante. Un succès. La révélation, ça a été l’idée (que j’avais pas prévu au départ, sinon je l’aurais indiqué sur une carte instruction) qu’on pouvait utiliser les différents portraits d’Oriente pour nos propres personnages et pour les figurants, pas seulement pour notre guide. L’utilisation des portraits rend la partie plus vivante et nous permet de caractériser très vite les personnages et les figurants.

+ [Oriente] La bulle

Deuxième test dans la foulée, avec la même équipe. Partie un peu plus courte (vingt cartes) et cette fois-ci on a pris la peine de construire un peu plus de scènes, à la demande d’un des joueurs. La partie nous a amené à décrire beaucoup plus de figurants, faisant partie de notre communauté ou représentant des antagonistes. On avait un deck de cartes complètement différent, ce qui a induit une histoire très éloignée de la précédente.

photo prise pendant la partie. crédit : Talmo, par courtoisie

+ [Oriente] La petite chinoise

Une partie improvisée en plein milieu d’un goûter d’anniversaire entre amis. 10 cartes, une demi-heure. Les jeux descended by the Queen sont vraiment un graal du jeu de rôle apéritif. On parle du concept, une envie naît, on joue de suite… Nous avons aussi découvert lors de cette partie que la question finale « Continuez-vous à suivre Oriente ? » permet en fait de prolonger la partie à l’envi : du moment qu’une majorité de personnages continuent de suivre Oriente, on peut refaire un deck de nouvelles questions et continuer l’aventure si le cœur nous en dit, et ce plusieurs fois de suite.

+ [Oriente] La babouchka

Une partie avec des amies sur Rennes. 20 cartes, deux heures (on s’est posé beaucoup de questions, ce qui a allongé le jeu). Plus encore que les autres tests, le thème du jeu s’est révélé être celui de la confiance. Dans cette partie ukrainienne aux accents d’un Terminus Radieux d’Antoine Volodine, nous suivions une vieille chamane tellement au-dessus de tout soupçon que c’en était louche. On a énormément travaillé la symbolique, ainsi que la psyché des personnages et les liens entre eux, et mon personnage est mort (suicide) avant la fin du jeu ! Ce fut aussi l’occasion de faire découvrir le jeu de rôle à une nouvelle joueuse de 80 ans qui a découvert le principe avec enthousiasme et s’est avérée très à l’aise : ce qui confirme la puissance des jeux descended by the queen comme jeux d’initiation.

+ [Oriente] Trancher les parties pourries

Une partie jouée à deux en textuel sur quelques jours. Compte-rendu à venir !

+ [Mycorhizes] Par dégoût de l’humanité

Une partie jouée en textuel par réseaux sociaux sur un mois. Compte-rendu à venir !

+ [Oriente] Ma chair et mon sang

Une partie solo jouée en textuel. Compte-rendu à venir !

+ [Les Sentes] Le baptême

Une partie de GN jouée à quatre en soirée au milieu des menhirs forestiers de ma commune d’habitation. Le découpage en trois lieux, et du coup trois temps (briefing, jour ; parcours initiatique, crépuscule ; résurgence, nuit) a bien contribué à l’ambiance immersive. C’était le premier test des fiches de destin, de temps forts et de communautés, qui combinées aux fiches de mission et aux rituels, ont créé une structure narrative bien solide. J’avais plutôt un public de (grands) débutants du GN, mais tout le monde a été conquis et moi-même j’ai trouvé l’expérience assez forte. Jouer de nuit à la faveur de la chaleur estivale, dans un contexte aussi évocateur qu’une forêt remplie de roches mégalithiques, c’est sans prix.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s