Outsider, mars 2019

Mon stand à la Convention Eclipse. Photo : Michel Poupart, par courtoisie

 

LA COMMUNAUTÉ

 

Publications par la communauté

+ Charogne

Un jeu de rôle Millevaux sous forme de parcours initiatique vers la décomposition, le désespoir et la mort. Par Claude Féry

Steve Sawyer, cc-by-nc, sur flickr.com

 

+ Soh-Oor.

La suite de la nouvelle dans l’univers de Millevaux par Michel Poupart !

Kristin&Adam, yananine ; cc-by-nc, galeries sur flickr.com
+ Grünwalding
Un théâtre pour le jeu de rôle Inflorenza, inspiré du comics Chilling Adventures of Sabrina, et réalisé par Seb Lenoir pour le webzine Rôle & Roll ! 

crédits : Shauna Leigh Robinson, cc-by-nc, sur flickr.com

 

+ L’apocalypse selon Millevaux, lue par Claude Féry.
Une lecture glaçante de la prophétie Millevaux la plus biblique !

crédits : darwin bell, elycefeliz, Craig Loftus, pomponius, the lonville watch company, licence cc-by-nc & Jules Martel, par courtoisie

 

Articles / revue de presse

+ Une chronique de la version brouillon de Bois-Saule par Berzerk sur le blog Héros Solitaire !

+ Colonial Gothic primé au GRAAL d’Or dans la catégorie jeu de rôle / création francophone !
Dans ce jeu qui vous transporte dans l’atmosphère complètement extraterrestre du Canada à l’époque des guerres coloniales, retrouvez l’horreur forestière de Millevaux. Félicitations à l’équipe de Batro Games pour son travail d’adaptation !

+ Une critique de Millevaux : au seuil de la folie et de Millevaux : Renaissance par Olivier T. sur le site Unification ! 

+ Une description du GN Les Sentesaprès lecture par Stéphane Rigoni, accompagnée d’un retour critique !

 

Parties de jeu de rôle enregistrées par la communauté

+ [Fripouille] Que meure la bête
Une séance entière de planque pour échapper au monstrueux propriétaire de la gidouille. Un enregistrement de partie par Claude Féry, avec Gabriel et Mathieu Féry ! 

+ [Systèmes Millevaux / Lamentations of the Flame Princess] La suite de la campagne Millevaux jouée sur la chaîne Pilule Rouge ! 

Bienvenue à Smallburrow #5
Bienvenue à Smallburrow #6
Bienvenue à Smallburrow #7
Bienvenue à Smallburrow #8
Bienvenue à Smallburrow #9

 

Récits de parties de jeu de rôle par la communauté

+ [Systèmes Millevaux / Psychomeurtre] Où est John Feuerfreïe ?
Une partie solo textuelle par Damien Lagauzère à l’ampleur d’une longue nouvelle, fresque autour du pire serial killer des États-Unis et de la mystérieuse secte qui a inspiré ses crimes : le Chœur Noir. Joué avec Psychomeurtre, Le Témoignage, Quill, Muses et Oracles, Imagia, les cartes Folies de L’Appel de Chtulhu, Terres de Sang et Lacuna 

+ [Millevaux, ère forestière] L’idole à tête de biche
Suite de la campagne de Tricktytophe avec un épisode particulièrement malaisant autour d’une idole de la sexualité corrompue !

 

 

MES ACTUALITÉS

 

Publications

+ Le jeu de rôle sur table, un laboratoire de l’imaginaire, aux éditions Garnier.
Le recueil d’articles issus du Colloque Universitaire sur le jeu de rôle de 2015 est enfin disponible !  Avec une contribution de votre serviteur, intitulée « Le jeu de rôle est-il le dixième art ? » 

+ Les Sentes
Le jeu de rôle / GN pour vivre des drames forestiers dans une réalité sorcière est disponible en version brouillon !

crédits : philatz, Sean Clawson, the forest history society,, licence cc-by-nc ; Lewis Wickes Hine, Library of Congress, domaine public (galerie sur flickr.com) ; Claire Munier, par courtoisie

+ Jouer le Vertige Logique
Explorer les réalités pour faire exploser la causalité : tel est le programme de ce livre de conseils pour du jeu de rôle !

 

Podcasts

+ Podcast Outsider N°42 : Game Design Jeu de Rôle : Entretien avec Frédéric Sintes (1 sur 2) 
Limbic Systems, le blog de Frédéric Sintes, est une mine de réflexion en matière de game design pour du jeu de rôle, tout comme ses jeux (Prosopopée, Démiurges, Les Cordes Sensibles, Space Ronin, Bienvenue à Poudlard…). Cela valait bien une discussion !

(C) Frédéric Sintes pour le jeu de rôle Démiurges

+ Jouer en performance

Un podcast de la Cellule sur les joueuses qui pratiquent le jeu de rôle comme une performance artistique. Avec votre serviteur, ainsi qu’Antoine Morgenthaler, Valentin T et bien sûr l’indispensable monsieur Loyal : Romaric Briand ! Merci à toute l’équipe ! 

+ Une émission spéciale de la radio ludique Des Luds et des Plums avec une présentation des déclinaisons rôlistiques de Millevaux, en présence de votre serviteur !

 

Articles

+ Le jeu de rôle se conjugue à l’imparfait
Un article de votre serviteur sur les nécessaires compromis à faire en ce qui concerne nos attentes d’une partie de jeu de rôle.  J’ai l’honneur de voir diffuser cet article dans le premier numéro du Frankenzine, le magazine rôliste tout bricolé des Courants Alternatifs !

 

Parties de jeu de rôle enregistrées

+ [Les Sentes] Les Oiseaux
L’enregistrement d’une session du jeu de rôle grandeur nature Les Sentes que j’ai animée. Quand des chasseurs d’oiseaux désespérés se confrontent à des trains fantômes qui ravivent leurs pires souffrances existentielles. Entrez dans l’univers ensorcelé et halluciné de Millevaux ! Un enregistrement par Claude Féry, un grand merci à lui ! 

+ [Inflorenza] L’Hôpital

Une partie enregistrée d’Inflorenza, jouée avec le théâtre d’horreur psychiatrique « L’hôpital », par Eugénie. Au menu, un patient en conflit avec la réalité, accompagné de deux allégories : Le jugement et la déviance. Et comme de bien entendu, du vertige logique à tous les étages.

 

Récits de parties de jeu de rôle

+ [Bois-Saule] Une dent pour chaque baiser

Une longue traversée de la forêt pour chercher l’amour et fuir ses démons, un périple d’horreur érotique. Le texte intégral de mon premier roleplay avec Bois-Saule, le jeu de rôle solo Millevaux. 

+ [Bois-Saule] Le chevalier au chardon
Un roleplay solo de sept jours destiné à servir d’exemple dans le livre de base, autour d’un chevalier, de l’amour courtois et d’un chardon. 

 

Conventions

Du 8 au 10 mars 2019, j’étais à la Convention Eclipse à Rennes ! Un rendez-vous traditionnel que je n’ai manqué qu’une fois (l’année dernière). Ce fut l’occasion de faire partie d’un grand stand Courants Alternatifs, en compagnie d’Erell et de nombreux.se.s têtes pensantes de cette communauté (Arjuna Khan, Eugénie, Stéphane Bagnier, Manuel Bedouet, Côme Martin, Julien Pouard, Vivien Féasson, kF, Valentin T.). Un véritable festival de l’alternativitude ! Sans oublier les autres cadors de la scène underground : Sélène Tonon, Romaric Briand, Johan Scipion…

En fait, il y avait tellement de gens intéressants partout que j’ai très peu tenu mon stand, et je dois d’ailleurs m’en excuser car peut-être que des personnes m’y ont cherché…

La convention fut comme d’habitude un moment mémorable. Petites difficultés rencontrées par l’orga lors de la bourse aux parties du samedi soir, mais je n’en fus pas affecté : il faut dire que j’ai eu l’honneur de présenter ma partie en premier et mes incantations chamaniques pour « vendre » ma partie du GN Les Sentes furent apparemment appréciées !

Mon stand à la Convention Eclipse. Photo : Michel Poupart, par courtoisie

 

Parties jouées

+ [Ecorce] Brûler le monastère

Ce test à la convention Eclipse a relativement bien fonctionné ! Le système de combat semble enfin rôdé et l’équipe (des connaisseurs de Millevaux mais qui découvraient Ecorce) a apprécié de découvrir les mystères de l’univers petit à petit. Ils formaient une groupe de fanatiques religieux qui s’étaient mis en tête de brûler un monastère pour éradiquer / augmenter Millevaux (c’était selon). La partie fut psychédélique avec de l’eau contaminée et un passage dans les forêts limbiques.

+ [Les Sentes] Le loup pendu

Une partie de 20 minutes en mode jeu de rôle sur table pour faire une démonstration de Millevaux à deux personnes. En briefing, je me suis limité à la présentation de Millevaux et à une explication brève des rituels et ça a amplement fonctionné. J’ai sans doute fait un petit effet PJ/MJ avec mon personnage, mais je crois que le groupe en avait besoin. Les Sentes est officiellement proclamé jeu Millevaux apéro !

+ [Les Sentes] Le bois sorcier

C’était le gros morceau d’Eclipse, puisque le samedi soir, je proposais du GN… Après une présentation en transe qui a apparemment éveillé la curiosité, direction une salle de classe pour jouer. Et oui, nous n’avions pas le luxe de jouer en forêt, mais je voulais voir s’il était possible de jouer au GN Les Sentes dans un endroit non décoré, en mode jeepform (ou GN abstrait si vous préférez). Bémol de la soirée : l’un des joueurs, désarçonné par le côté mystique / immersion des ateliers, a préféré partir sans jouer. Mes ambitions  de design inclusif en prennent un coup dans l’aile. Mais cela m’a motivé pour revoir le sens du briefing et des ateliers, en mettant l’emphase sur le coeur du gameplay, les rituels, qui me semble l’élément le plus fédérateur. La partie en elle-même s’est en revanche très bien passé, alors que les conditions matérielles étaient déplorables : j’avais demandé une salle avec un écran de vidéoprojecteur car je voulais diffuser un fond audiovisuel pour faire ambiance, et il se trouve que la salle ad hoc était… toute petite. Genre 20 m2, encombrée de tables et de chaises. Et comble de malchance, la personne qui devait me fournir un vidéoprojecteur l’avait oubliée… [note à moi-même : toujours relancer les fournisseur.se.s une semaine au préalable] Mais ce fut un mal pour un bien : puisque nous étions dans des conditions drastiques, nous avons pu vraiment testé si l’immersion était possible dans un environnement peu approprié. Et ce fut le cas ! Nous avons expliqué l’exiguité du local en disant que nous étions coincé.e.s dans une clairière cernée par les horlas, et surtout l’immersion fut au rendez-vous grâce aux interactions sociales, si bien que nous oubliâmes rapidement que nous n’étions pas en forêt, mais dans une salle de classe.

+ [Inflorenza] L’hôpital.

Une partie enregistrée d’Inflorenza, jouée avec le théâtre d’horreur psychiatrique « L’hôpital », par Eugénie. Au menu, un patient en conflit avec la réalité, accompagné de deux allégories : Le jugement et la déviance. Et comme de bien entendu, du vertige logique à tous les étages.

+ [Ecorce] L’oiseau humide

Nous avons joué le sixième et dernier opus de ma campagne Ecorce au local de la Ligue des Vannetais Ludiques, à Vannes (56). Ecorce est un jeu qui prend son temps, aussi il aurait fallu plus de six séances pour boucler proprement l’intrigue, mais j’avais prévu dès le départ de me limiter à six : je voulais juste un aperçu. La partie a très bien roulé car cette fois-ci, je n’avais que des vétérans. Ils commençaient à connaître les principaux dangers de l’univers et ont donc géré de façon pragmatique, même si les déboires ont été nombreux (deux accidents de voitures, un mort). Il y a eu un chouette moment de dilemme moral (un personnage se voit proposer une alliance par des voleurs de souvenirs, et le personnage en question est mort ensuite, tué par un autre personnage qui s’en méfiait, à tort. Le joueur a alors endossé le rôle d’une voleuse de souvenir, et c’était super car celle-ci avait un background assez intense). On a revu quelques némésis des personnages et ils ont atteint leur objectif intermédiaire en prenant un raccourci dans les forêts limbiques. Le système de combat a bien tourné. Bref, le core design d’Ecorce est maintenant abouti. Il faudrait rajouter beaucoup de chair avec des tables aléatoires, mais j’en ai déjà assez pour diffuser une première édition convaincante.

+ [Inflorenza] La septième merveille

Partie jouée à la fraîche au festival Ramène tes Jeux, dans mon Morbihan à moi. La proposition était la suivante : jouer les premiers jours de l’apocalypse Millevaux, puis faire un bond de trois à chaque instance, histoire de voire la progression du temps. Au final, on a ainsi joué douze ans d’une chronique post-acopalyptique centrée sur le Morbihan… et sur le gymnase où avait lieu Ramène tes Jeux. Cela a commencé mollo et humoristique sur un tournoi de 7 Wonders qui tourne mal à cause d’un enfant mutant végétal qui fait exploser la tête d’un des ses concurrents et ça a fini de façon épique et dramatique, mais toujours avec ce fil rouge du jeu 7 Wonders. Rafraîchissant. Et les bonds dans le temps donnent vraiment quelque chose d’intéressant. Maintenant, j’ai envie de tester des bonds de trente ans.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s