[Extraits] La trace

La Trace est un jeu de rôle solo par Yaakab, une quête onirique et introspective dans l’univers forestier horrifique de Millevaux

(temps de lecture des extraits : 2 mn ; temps de lecture du jeu : 12 mn)

« Noire la Forêt, noire son ombre
Rémanence des hantises sombres
Égrégore est son nom, essence des Horlas,
et de la sorcellerie qui conduit au trépas,
à l’abattoir, suivant bêlant les mille chevreaux,
énergie sombre de Millevaux »

« La Trace est un chemin frayé ou marqué traversant la forêt. Elle est aussi l’empreinte d’un passage de quelqu’un ou quelquechose, vestige d’une civilisation, d’une bataille, d’un événement violent, d’une catastrophe naturelle, … Marque, cicatrice, indice,

Dans ce jeu elle se fait chemin initiatique entre introspection onirique et interprétation ésotérique.
La joueuse incarne un personnage, appelé Âme, prisonnière de ses cauchemars et qui en cherche désespérément la sortie.
Les rêves, et plus encore les cauchemars, nous aident à mieux comprendre notre inconscient et les peurs, les désirs, les
motivations, les blocages qui s’y cachent. »

« Pour ce jeu, la joueuse aura besoin :

  • d’un Tarot divinatoire de 72 lames soigneusement mélangé de la main gauche sur une table, face cachée, puis remises en
    paquet.
  • de 2 dés à six faces (2D6).
  • un 3ème dé différent, ou une figurine, ou n’importe quel petit objet pouvant représenter l’Âme (et que nous appellerons Jeton
    pour plus de commodité).
  • d’un crayon et de papier. »

« La joueuse doit tout d’abord définir les Attaches du personnage qu’est l’Âme, ce qui la retient et lui donne ancrage en ce monde.

Pour cela, elle doit établir 4 listes :

  • Une première liste de 6 lieux :
    Bâtis ou localisations, qui présentent pour elle un aspect, qui lui soit propre, des lieux auxquels elle ait une forme d’attachement, positif ou négatif.
    Ces 6 lieux seront rattachés symboliquement aux 14 lames qui sont les lames de la compétence, de l’action physique, du savoir procédural : les Bâtons.
  • Une deuxième liste de 6 personnes :

Personnes qui comptent ou ont compté pour elle, qui ont une place particulière dans sa vie, en bien ou en mal.
Ces 6 personnes seront rattachées symboliquement aux 14 lames qui sont les lames des sentiments, de l’affect, du cœur comme siège de la relation à autrui : les Coupes,. »

« La quête consistera à accomplir durant ce voyage onirique un Acte prédéfini, avec un Objet prédéfini, envers une Personne prédéfinie, dans un lieu Prédéfini. Cela doit avoir pour l’Âme valeur de réparation symbolique d’un événement.
Pour cela, les Attaches correspondantes à chacun devront être « sauvées » des Périls de Millevaux.
Cette Quête doit être accomplie avant :

  • que la Terreur ne s’empare de l’Âme (nous y reviendrons plus loin)
  • ou que toutes les Attaches d’un même type (lieux, Personnes, etc.) ne soient perdues, rendant la quête irréalisable.
  • ou encore que les 72 lames du Tarot n’aient été explorées. »

« Les Horlas :
Ils sont partout dans la forêt, traquant l’Âme comme une proie.
Les 22 lames des Arcanes majeurs du Tarot représentent symboliquement ces créatures malveillantes qui menacent directement l’Âme. La joueuse est libre de leur donner l’apparence et la forme de son choix en s’inspirant de l’interprétation de chacune de ces Arcanes. »

« Pour commencer, la joueuse pose le Jeton sur la table et entoure cet objet par 8 cartes
tirées sans les regarder dans le paquet de 72 cartes, et posées face-cachées, comme sur
l’image ci-contre.
Ces cartes face-cachée représentent la forêt qui encercle l’Âme »

« Retourner une Lame d’Arcane Majeurs.
Un Horla surgit. La joueuse doit décrire cette créature et en quoi elle est une menace pour l’Âme. »

« Arcane 0 : Le Mat
Je suis le fou, l’irrationnel, je t’emmènerai avec moi dans mes voyages vers l’inconnu, sans plan, sans repère. Je t’entraînerai dans ma fuite, poussé par la peur aveugle et te perdrai dans le labyrinthe des sentes. »

« Bâtons (Ruine) :
Les lieux envahis de ronces et de lierre, d’une végétation dense, luxuriante, cèdent brique par brique, moellon par moellon, joint par joint, pour n’être plus que gravats. »

Un commentaire sur “[Extraits] La trace

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s