[GN Valerrance] interviews de participant.e.s, 3

Vole de val en val
La rumeur des corbeaux
Le temps de la résurgence est venu

(Temps de lecture : 4 minutes)

N.B : il ne reste plus que quelques places pour vous inscrire au jeu de rôle grandeur nature Valerrance ! Après, les inscriptions se feront sur liste d’attente !

Dilan Damith Prasanga’s, insane_capture, Kotomi Creations, kurafire, Mark Grealish, modowd, SophieCharlotte

  1. Bonjour, peux-tu te présenter ?

GNiste depuis 2014, j’ai fait surtout des huis-clos et quelques GN en tant que PNJ, orga ou joueur.
Je fais du jeu de rôle sur table depuis une dizaine d’années, depuis le GN c’est un peu une addiction, du coup ça se ressent beaucoup dans mon entourage comme dans la musique et la confection d’objets.

2 Qu’est-ce que tu attends comme expérience du GN Valerrance ?

Sur Dusk River, j’avais rentré une patte pour prendre la température de la thématique chamanique et de cette manière de jouer un peu plus pour soi, j’étais pas très familier à la base, mon objectif c’est de pousser plus l’expérience autour de ces thématiques et de voir comment les autres vont interagir à cette ambiance que je veux donner à mon groupe et à mon personnage.

3 Est-ce que tu te projettes plus dans ton personnage ou dans le groupe ?

Je me projette plus par mon perso et par son lien avec le groupe (je compte jouer dans les Féériques), je commence déjà à voir le costume que je veux préparer, les rituels que je vais préparer, et en invitant des copains à rejoindre le groupe des féériques pour qu’on puisse prévoir les activités ensemble.

4 Comment envisages-tu l’intégration de gens que tu connaîtrais pas au sein de la communauté des Féériques ?

Ce serait pas mal qu’on leur parle de ce qu’on a prévu, sans obligation. Le mieux ce serait d’inclure ces autres gens, de pas avoir une scission entre le groupe de potes qui ont préparé leur truc et les autres. [Note de Thomas : vous pouvez passer par moi pour entrer en relation avec la personne]

5 Mon commentaire perso : pour autant il y a deux tendances au sein des Féériques…

Oui, ceux pour la guérison et ceux pour la violence, et certains auront surement la double communauté avec les animistes,il y aura aussi la question des horlas, donc il y aura des divergences sur la question des horlas et ça amènera des conflits, et qui dit conflit, dit jeu. Quand je parle d’inclure les personnes, c’est pas pour former un groupe d’entente, mais pour voir ce qu’on va jouer et prévoir les divergences qu’il peut y avoir. Les divergences entre persos, c’est cool. Les divergences entre joueurs, c’est moins cool.

6 Comment tu imagines vivre l’imbrication de la petite histoire (à l’échelle des personnages) dans la grande histoire (à l’échelle des alliances) ?

J’ai envie de jouer sur tous les tableaux. Ce qui m’intéresse dans le GN, c’est les interactions, les liens forts entre persos et les émotions que ça suscite, ça peut se retrouver dans un lien fort entre personnes d’une même communauté, mais ça peut aussi se retrouver dans une opposition de deux communautés différentes, par exemple un prêtre qui va essayer de comprendre les païens ou de s’y opposer vigoureusement.

7 Tu comptes passer du temps à faire ton perso ?

J’ai prévu de prendre le document entier et à tout regarder. Je trouve du plaisir à faire mon perso comme je le veux.

8 Les pictogrammes par thématique, ça t’aide à faire un tri ?

Oui, complètement. Genre les missions de vie judiciaires ça va pas m’intéresser, je vais plutôt voir les choses mystiques, ça rend le document moins copieux.

9 Le relationnel entre personnage, tu préfères le définir avant ou pendant le jeu ?

Dans Dusk River, on utilisait les ateliers de préparation, genre j’ai besoin de telle personne pour un lien. Apparemment, ce n’est pas prévu sur Valerrance.

10 Lors de la session Equinoxe, il y avait un grand tableur excel pour préparer les liens relationnels et au début du jeu, on a passé une heure pour compléter les liens relationnels qui n’avaient pas encore été faits.

Ah oui une foire c’est intéressant, mais ça demande de se lancer parce qu’on a pas forcément de se lancer. Sur Dusk River et Valerrance, je viens avec des copains, je prévois une partie des liens avec des gens que je connais et où je vais pouvoir pousser et une autre partie pour avoir des liens avec des personnes que je connais pas, pour découvrir sans forcément pousser autant dans l’émotionnel.

11 Sur Valerrance, le briefing sera plus court. On va privilégier une session de jeu plus longue, d’où la proposition d’établir les liens relationnels en cours de jeu.

Y’en a qui ont prévu de faire à l’avance sur discord. Quand tu prévois les liens, ça fait un théâtre.

12 Calibrer les liens relationnels en cours de jeu présente plusieurs intérêts. Notamment celui de pouvoir en établir avec des personnes où tu ressens des affinités de jeu, également aussi de poser un lien relationnel qui s’enchaîne avec la logique de ce qui s’est déjà passé au début du jeu.

C’est intéressant parce que sur Dusk River j’avais trouvé quelqu’un pour faire une mission de vie et finalement j’avais pas joué avec la personne, tandis que là si tu définis avec une personne avec qui tu as commencé, ça a a un intérêt en plus de gagner du temps.

Anonyme : C’est à mon tour de te poser une question. Dans Dusk River, il y avait le concept du Wendigo. Ici, c’est les horlas. J’ai lu sur ta page et dans Surnature, la rubrique Horlas et j’ai été un peu perdu. J’ai compris que c’étaient des démons qui se nourrissent de l’égrégore et des émotions des êtres vivants. Est-ce qu’ils sont méchants ou non ?

Thomas : Les horlas sont des créatures surnaturelles, qui ne sont ni humains ni animaux. Ils sont avant tout ce que vous imaginez qu’ils sont. Les fiches de souvenirs et de contes donnent quelques aperçus, mais ce n’est pas la vérité absolue. En tout cas, ce ne sont pas forcément des ennemis suceurs d’égrégore, c’est plus nuancé que ça. Et en fait c’est pas sûr qu’ils existent.

Anonyme : Sur les féériques, on est assez libres ?

Thomas : Oui, vous avez accès à tout le folklore européen, et même au-delà.

(On a ensuite toute une discussion sur l’élu.e et l’intérêt de de dispositif, dont je n’ai pas réussi à noter le contenu)

Anonyme : On a discuté de la chanson de La Blanche Biche et on trouve que la version de Malicorne est plus simple que celle de Tri Yann

Thomas : C’est possible, mais pour des raisons de coordination et de simplicité, on va rester sur celle de Tri Yann, dont les paroles sont mentionnées dans le courrier d’invitation. Changer en cours de route, ça implique de devoir refaire un mail groupé, changer le courrier d’invitation… C’est une certaine lourdeur pour moi et pour les participant.e.s, et je veux montrer qu’on peut faire un GN en limitant la complexité. Donc ce genre d’effort superflu est mis de côté.

3 commentaires sur “[GN Valerrance] interviews de participant.e.s, 3

  1. Il y a encore au moins un interview à venir, et deux autres ont commencé… C’est stimulant d’échanger avec les participant.e.s !
    Qui sait, la prochaine personne à interviewer sera peut-être vous.

    J’espère que ces entretiens vous intéressent, même si vous ne venez pas à Valerrance 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s