Les goupils et les grours, deux nouvelles espèces de l’univers forestier de Millevaux

(temps de lecture : 4 minutes)

Cette création vient d’un projet de reskinner un de mes vieux romans de fantasy (Un empire à sacrifier) façon Millevaux. Les grours et les goupils sont prévus pour imiter et remplacer les orques et les gobelins, avec un cachet plus forestier. J’ai réalisé que ces deux espèces sont intéressantes à reprendre pour un cadre plus généralistes. Les goupils me permettent notamment de jeter un jour nouveau sur la façon dont j’ai traité les renards dans Millevaux jusqu’à présent, notamment dans le jeu Arbre.

Mark Dumont, cc-by-nc, sur flickr

Les goupils et les grours sont deux espèces intelligentes récentes. Il s’agit de renards et d’ours ayant évolué depuis deux ou trois générations vers une bipédie, une intelligence et un comportement proches de l’humain.

Les grours ont déclaré la guerre à l’espèce humaine, cette guerre est plus connue sous le nom de Guerre des Ours. Les goupils ne participent pas à la guerre officiellement, mais ils sont des vassaux des grours et certains d’entre eux participent donc de façon bien visible à des batailles rangées ou de façon plus occulte à des missions d’infiltration au service des grours lors de cette guerre.

Les grours sont comme des ours en apparence, mais ils sont dotés d’une intelligence proche de l’humain, quoi que plus frustre. Ils ont une apparence d’ours mais pratiquent plus souvent la bipédie, ne se mettant à quatre pattes que pour courir. Ils commencent à se vêtir et à utiliser des outils et des armes, par mimétisme avec les humains.
Les grours sont au départ des individus solidaires, ils commencent seulement à se développer une civilisation qu’ils nomment le Harpail. Pour autant, leur individualité n’est guère développée et à tendance à se fondre dans le Harpail. Les grours souffrent de l’oubli autant que les humains. Cette civilisation, qui n’a pas vraiment ni religion, ni structure politique, ni histoire est essentiellement tournée vers la guerre contre les humains, qui se justifie par une légende selon laquelle les grours furent jadis une multitude et possédaient la forêt entière. Les humains les auraient massacré et se seraient emparés de leur empire, ce qui justifie cette guerre de vengeance.

Kevin Schofield, cc-by-nc, sur flickr

Chaque grours a le pouvoir de transformer un humain en grours par la griffure, et un seul. Cette transformation, qui s’appelle la Griffure, nécessite un rituel un peu long, tout comme l’est ensuite la transformation, et ne peut donc s’opérer que sur des prisonniers ou des volontaires, pas en combat. Lors des batailles, les grours sont partagés entre le fait de tuer ou de faire prisonniers leurs ennemis, pour cette raison. Ils opèrent également des razzias dans les villages humains pour oursifier en masse.

Un humain oursifié conserve encore quelques temps ses souvenirs anciens, mais ceux-ci, ainsi que son individualité, vont peu à peu s’estomper à mesure qu’il devient un membre à part entière du Harpail. Certains humains deviennent des vassaux des grours ou demandent à être oursifiés dans le seul espoir de se rapprocher d’un être aimé qui a été griffé.

Les grours parlent surtout la langue putride, et maîtrisent très mal la langue humain, si bien que ce sont souvent les goupils ou des humains vassaux qui leurs servent d’interprètes.

Si les grours ont une force de frappe impressionnants, chaque combattant étant d’une force exceptionnelle, et la Griffure grossissant leurs rangs de jour en jour, ils peuvent aussi compter sur l’aide de vassaux cruciaux : les goupils.

Les goupils sont des renards intelligents. Ils ont plus variés en formes que les grours. On y compte des renards humanoïdes, c’est-à-dire bipèdes (sauf quand ils courent), et commençant à se doter de vêtements, d’armes et d’outils par mimétisme avec les humains, mais il y a aussi des renards plus classiques, cependant dotés d’une intelligence et parlant la langue putride et l’humain. On compte aussi dans les rangs des goupils des renards d’une intelligence classique, qui sont des animaux commensaux ou domestiques des goupils à l’intelligence humanoïde.

Les goupils sont beaucoup moins forts que les grours, en revanche ils sont beaucoup plus intelligents et discrets. Ils sont également doté d’un pouvoir, l’appariage. Chaque goupil peut choisir un humain ou un grours (et un seul) et rentrer dans sa tête, lui parler, se faire passer pour sa conscience, le tourmenter ou le cajoler pour en faire sa victime, son compagnon ou son pantin. Peu de goupils appariés révèlent à la personne qu’ils possèdent l’existence de leur corps physique de goupil. On pense d’ailleurs que certains goupils sont purement spirituels, ou qu’un goupil peut survivre dans la tête de son pair après la mort de son corps physique. Un goupil ne peut s’apparier qu’à une seule personne, mais si son pair meurt, il peut s’en trouver un nouveau.

Les goupils, comme les grours, sont une espèce et un peuple jeune, constitués de petites meutes qui ne se sont que fraîchement rassemblées : aussi n’ont-ils pas encore de structure politique ou religieuse : ils continuent à expérimenter tous azimuts dans ces domaines. Les goupils les plus tournés vers la nature pratiquent une forme de druidisme, tandis que les goupils les plus influencés par l’humanité se tournent vers le christianisme : une guerre de religion se profile entre ces deux partis.
En vérité, ce qui fait du Harpail un tout unifié, c’est essentiellement le concept de la Guerre des Ours.

En tant que vassaux des grours, les goupils vivent en commensalité avec les ours, squattant les souterrains que ces derniers ont creusé, et les prolongeant de leurs propres tunnels. Ils participent à des batailles rangées ou à des raids aux côtés de leurs maîtres, et réalisent aussi pour eux des missions d’infiltrations. Ils dérobent notamment des enfants humains que les grours pourront griffer afin de grossir leurs rangs.

Les goupils utilisent également l’appariage pour duper les humains dans le cadre de la guerre, mais ils se gardent bien de révéler leur pouvoir aux grours.

Et pour cause : le véritable cerveau de la Guerre des Ours, ce sont les goupils. Les goupils ne souffrent pas de l’oubli. Ils sont bien renseignés sur l’histoire de Millevaux et ils savent que la légende qui fonde la Guerre des Ours est en partie fausse. Car ce sont eux qui l’ont inventé. Les goupils détestent les humains, qui ont saccagé la nature et presque fait disparaître les renards avant que Millevaux ne surviennent. Ils désirent devenir l’espèce dominante et pour cela, il faut en finir avec ce qui reste de l’humanité. Aussi ont-ils utilisé l’appariage pour manipuler les grours et façonner leur culture dans un esprit de guerre. Se faisant passer pour leurs vassaux, ils concentrent également la violence des humains sur leurs marionnettes les grours.

Les goupils sont de terribles adversaires, malicieux, trompeurs et cruels. Ils maîtrisent la magie noire et leur intelligence les rend les égaux voire les supérieurs des humains. Ils pourraient faire définitivement basculer la guerre à leur avantage si leur projet d’alliance avec les Masques d’Or ou les Corax arrivait à terme.

Cependant, les goupils ne forment pas un Harpail unifié. Un grand nombre d’entre eux ne voient pas d’intérêt à cette guerre dévastatrice pour les deux camps, et certains sont même attachés aux humains, tandis que d’autres, fidèles à l’esprit changeant des renards, changent d’avis un jour sur deux sur la question.

Le terme de la Guerre des Ours repose en fait sur la décision finale que prendront ces goupils dissidents. Gare enfin aux renards si les grours découvrent qu’ils ont été manipulés dès le début…

Kenneth Cole Schneider, cc-by-nc-nd, sur flickr

Un commentaire sur “Les goupils et les grours, deux nouvelles espèces de l’univers forestier de Millevaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s