La grandeur des petites œuvres

« Je veux être un artiste de peu de mots »

Ha Chong-Hyun

 

Et si ce qu’on faisait n’était pas si génial ?

C’est possible. En fait on peut continuer à créer en se disant que ce qu’on fait est médiocre. Car ça n’a aucune importance. Ce qui importe, c’est de créer.

Mieux vaut se dire que notre œuvre est médiocre, et la poursuivre pourtant.

La créativité est un artisanat. C’est un fer toujours remis à l’ouvrage. Le génie est la mort de la créativité car il la termine.

Considérons davantage la grandeur des petites œuvres. Leur grandeur est dans leur existence même.

Il est essentiel d’être vain.

4 commentaires sur “La grandeur des petites œuvres

    1. L’objet de cet article (et de ce blog) est de dire que ce qui importe, c’est de mettre son fer à l’ouvrage. Donc bien sûr on peut aussi prendre le temps de faire grossir une œuvre. Tant qu’on le fait sans prétention ni blocage 🙂

      J'aime

      1. produire le meilleur jeu de rôle de super héros de tous les temps, hum je crois que j’ai un peu de prétention en fait XD
        mais oui rassure toi je mets le fer à l’ouvrage

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s