Outsider, juin 2020

Mon bilan mensuel !

Au menu, un jeu de conte interactif pour enfants par votre serviteur, un GN Millevaux poétique et doloriste par kF, des illustrations saisissantes par Agathe Pons et un podcast crossover jeu de rôle-écriture avec Elise Pages !

Encore merci à toutes les personnes qui me soutiennent via Tipeee ou par d’autres façons (pas forcément monétaires) !

(temps de lecture : 6 minutes)

Partie du Tarot de Millevaux avec nompardéfaut et Talmo. J’ai vraiment un corps bizarre sur cette photo ! Notez la profusion d’aides de jeu sur la table. Photo : Benoît, par courtoisie

 

LA COMMUNAUTÉ

Publications par la communauté

+ Comptines Inflorescentes

Un GN Millevaux poétique et doloriste par kF, pour 1 orga, 7 personnages et 3 heures de jeu intense !

Image
cola miki & martin LaBar & dave_iam, cc-by-nc, sur flickr

 

Extraits

+ Contes et légendes de Millevaux, par Michel Poupart

Pour explorer un Millevaux parallèle aux accents de SF vintage, un supplément système-agnostique !

 

Parties de jeu de rôle enregistrées par la communauté

( * : avec un récit écrit / ** : sans récit écrit)

+ [Dégringolade] Le thé noir du souvenir *

Où les aventuriers humains et artifices prennent ensemble le riz dans un foulard et boivent le thé noir du souvenir qui les plonge dans Little Hô Chi Minh Ville. Un récit et un enregistrement de partie par Claude Féry, qui poursuit la campagne Les Brimbeux.

+ [Dégringolade] Sept de Péril *

La confrontation avec un cerf-horla, avec la promiscuité de Little Hô Chi Minh Ville et avec la folie d’un orage sec d’égrégore. Un récit et un enregistrement de partie par Claude Féry, qui poursuit la campagne Les Brimbeux.

 

Récits de parties de jeu de rôle par la communauté

+ [Systèmes Millevaux : Montségur 1244] La chute de Montségur et de la cité volante

Un récit choral, occulte, gore, mindfuck et épique au cœur d’une grande conspiration pour la contagion forestière. Une quatrième campagne solo multi-systèmes par Damien Lagauzère, de la taille d’une novella.

+ [Inflorenza] Millevolodine

Un mini-récit autour du test d’un théâtre post-soviétique, par Chestel !

 

Illustrations

+ Les contes étranges de N.H. Jacobsen 

Quand le folklore se mêle au grotesque, les sculptures du maître révèlent l’inquiétante étrangeté de l’autre monde. Une visite virtuelle de musée qui vous inspirera pour Millevaux !

Image

+ [Bois-Saule] Le Chevalier au Chardon

Agathe Pons nous livre ses illustrations pour le conte Le Chevalier au Chardon joué avec Bois-Saule ! Déclinées dans différentes palettes de couleurs et d’effet, elles sont libres de droit et dardent un charme vénéneux. Un grand merci à elle !

Image

 

MES ACTUALITÉS

Publications

+ Lillipousse

« Tu as perdu ta maison ! Avec les autres enfants, tu traverses la forêt pour les retrouver. » Ainsi commence le périple des Lillipousses à travers la forêt magique, à la recherche de leur maison. Lillipousse est un jeu de conte interactif inspiré des jeux For the Queen et Le chat a disparu ! Il est conçu pour les enfants à partir de 3 ans, avec ou sans adulte pour les aider (il faut juste qu’une personne sache lire) !

Image
Couverture : Harry Clarke, domaine public

 

Dans le mufle des Vosges, le roman-feuilleton Millevaux

28. La Ménie Hennequin
Au cœur du voyage, alors que tout devient de plus en plus surnaturel, on se livre, on s’aime et on se chamaille.

29. Dans le giron du Culâ
Il ne fait pas bon contrarier les habitants des tourbières limbiques !

30. Au revoir Polyte
Quand la forêt se referme sur un destin.

31. À bon port
Enfin, c’est à l’arrivée à Xertigny ! Mais s’annonce-t-elle sous les meilleurs auspices ?

32. L’envoûtement au noir
Pour cette suite du séjour à Xertigny, test de mon projet de bac à sable profond Écheveuille, avec Inflorenza comme système de résolution. Or, les dés ont provoqué une issue des plus tragiques !

 

Extraits

+ Jouer le vertige logique

Un petit manuel pour mélanger les réalités et interagir avec dans vos jeux de rôles préférés !

 

Podcasts

+ [Podcast Outsider N°56 : Game Design Jeu de rôle] Ce que l’expérience de l’écriture romanesque apporte à la pratique du jeu de rôle

Avec Lachésis, une écrivaine qui tient une chaîne youtube de chroniques littéraires et de conseils d’écriture, nous nous posons une question inhabituelle : et si l’écriture de roman était un bon entraînement pour faire du jeu de rôle ?  Ensemble, nous voyons comment l’expérience de l’écriture littéraire peut nous aider à concevoir des jeux et des scénarios, les écrire, et aussi innerver notre roleplay.   Et vous, que réinvestissez-vous de votre expérience romanesque dans le jeu de rôle ?

49996035262_4e1fb9e97e_o.jpg
Scott McLeod, cc-by & f l a n k e r, cc-by-sa

 

Articles

+ Stratégies basse disponibilité

Quand le temps créatif se réduit, voici des astuces pour trouver de nouveaux interstices. Et vous, comment cultivez-vous l’art de créer dans les marges de votre emploi du temps ?

+ L’atomistique : le jeu est une expérience tactique, morale, esthétique et sociale 

Un article pour centraliser toutes les ressources sur cette hypothèse au sujet des plaisirs de jeu ! Et vous, avez-vous plutôt une préférence pour le jeu tactique, moral, esthétique ou social ?

+ Zéro préparation

Et vous, quelle est votre arme ultime contre l’épuisement rôliste ?

 

Récits de parties de jeu de rôle

+ [Les Sentes] Équinoxe, l’autre versant

Nompardéfaut nous livre sa vision du GN Equinoxe. L’occasion d’appréhender l’expérience sous un tout autre angle, avec un vécu et une histoire qui m’ont complètement échappé, ce qui est une caractéristique grisante des GN dès qu’ils rassemblent plus d’une dizaine de personnes.

 

Parties jouées

+ 06/06/2020 [Les Sentes] Un mal sans remède

Partie des Sentes à 3 en virtuel dans le cadre du Cybergîte Millevaux. Comme nous étions en comité réduit, il n’y a pas eu de multicanal pour cette session tout à fait crépusculaire où nous avons suivi les derniers survivants d’une maladie incurable, qui se déchirent faute de pouvoir s’entendre sur la façon de gérer leur maux. La session a été assez glaçante et émotionnelle.

+ 07/06/2020 [Bois-Saule] Mauvaise mère, mauvaise amante

Toujours dans le cadre du Cybergîte Millevaux, test pour 1 MJ (moi) et deux joueuses d’un Bois-Saule en multi. L’adaptation de ce jeu solo pour plusieurs personnages et joueuses a nécessité quelques pirouettes techniques mais le résultat valait vraiment le coup. Nous avons suivi la fuite d’un junkie et d’une petite fille, poursuivis par Griffe, amante du premier et mère de la seconde, à travers des paysages apocalyptiques très variés et de plus en plus mindfucks. L’ambiance était aussi triste que belle, avec de belles émotions. Gros plus sur les moments de réconfort à plusieurs qui ont été vraiment touchants et m’ont coûté quelques larmes.

+ 12/06/2020 [Inflorenza] La passe traumatique
Premier épisode d’une campagne d’Inflorenza en présentiel en mode Carte Blanche… où je suis joueur ! La Confidente nous propose un concept assez chouette : nous jouons des amnésiques qui décident de tuer les 12 plus grandes déités horlas de Millevaux pour annihiler l’oubli. Mais ce que les personnages ne savent pas, c’est que la 12ème déité sera Shub-Niggurath en personne et que ce sera la mort et non la victoire qui nous attendra au tournant.
Cette première séance (on va tuer une ou deux déités horlas par session) a été très forte. On a tous des personnages hyper traumatisés de la vie et j’ai choisi d’incarner une mnémomancienne complètement fanatique qui va leur faire revisiter leur passé très douloureux, pour leur « entraînement ». Nous avons affronté notre première déité, une femme-saule putride qui avait créé un domaine où des humains vivaient dans des conditions idylliques. Mais on n’a eu aucune pitié : on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs !

+ 19/06/2020 : [Le tarot de Millevaux] 2. Etrange village
Suite de notre campagne en flow design. Nous avons commencé par designer ensemble 7 hexagones avec trois points notables par hexagone, ce qui a fait la carte de notre village natal. Après un tour de questions sur le village natal, nous avons embrayé avec trois heures de jeu sur un système de résolutions à base de jauges et de compétences, en MJ tournant. L’intrigue a essentiellement tourné autour de la quête des origines du personnage nommé IRL, confronté au fait d’avoir été remplacé par un horla changeforme. L’ombre de la folie et du Roi en Jaune ont également plané sur cette séance… C’est vraiment grisant de faire du world building et de changer de système à chaque séance, je suis donc impatient de continuer !

+ 26/06/2020 : [Echeveuille] La petite fille fantôme

Premier test en multi d’Echeveuille, mon utilitaire pour créer des bacs à sable profonds pour Millevaux ! Nous avons utilisé Inflorenza en système de résolution et les joueurs ont choisi d’incarner des personnages tirés du bac à sable. Le résultat a été prometteur, en trois heures on a enchaîné des scènes qui déployaient toute la profondeur de ma préparation, alternant lieux et personnages interconnectés. Mention spéciale au moment où les personnages s’entretiennent avec un prêtre exorcistes dans une église dont le toit est en train de se faire réparer… Je mentionne un charpentier affairé dans les hauteurs, et les personnages ne s’y intéressent pas. Mais je savais qu’il était en train de vivre une histoire dingue ! J’ai vraiment apprécié le fait que même les figurants considérés d’arrière-plan par la table ont en réalité une histoire profonde, histoire que je n’ai pas eu à improviser parce qu’elle était notée dans mon carnet ! Le carnet m’a énormément aidé pour le roleplay des figurants. Comme je connaissais leurs motivations dans le détail, je pouvais en laisser transparaître des choses par leurs expressions faciales, leurs tics de langage, etc. Bref, ça a été vraiment prometteur.